×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Esaïe 48.21     

Esaïe 48.21
Vigouroux


Anciennes et nouvelles prédictions

1 Ecoutez ceci, maison de Jacob, vous qui portez le nom d’Israël, qui êtes sortis des eaux de Juda, qui jurez au nom du Seigneur, qui vous souvenez du Dieu d’Israël, mais sans (non dans la) vérité et sans (la) justice.[48.1-22 9e Discours : Juda affranchi de la captivité des Babylone, chapitre 48. Babylone abattue, Juda sera délivré. Que ceux qui s’appellent Israélites, mais ne le sont pas en réalité, reconnaissent donc que le Seigneur a tenu ce qu’il avait promis et prédit longtemps à l’avance, afin qu’on ne l’attribuât pas aux idoles, versets 1 à 8. Les malheurs d’Israël n’ont été qu’une épreuve ; elle est finie et Dieu affranchit son peuple, afin que les Gentils ne disent pas qu’il n’a pas réalisé ses desseins, versets 9 à 11. Qu’Israël écoute donc son Dieu, qui promet et qui exécute, versets 12 à 16 ; qu’il lui soit fidèle pour être heureux à jamais, versets 17 à 19. Qui se convertira sera délivré du joug des Chaldéens ; qui s’endurcira n’aura pas part au salut, versets 20 à 22.] [48.1 Sortis des eaux de Juda ; c’est-à-dire issus de Juda. ― Qui vous souvenez ; dans les serments dans les cérémonies de la religion.]
2 Car ils prennent leur nom de la ville sainte, et ils s’appuient sur le Dieu d’Israël, qui a pour nom le Seigneur des armées.[48.2 Ils ont été appelés, etc. ; ils ont pris le nom de citoyens, d’habitants de Jérusalem, où Dieu habite.]
3 Je vous ai annoncé longtemps d’avance les premiers événements, ils sont sortis de ma bouche, et je les ai publiés ; soudain j’ai agi, et ils ont eu lieu.
4 Car je savais que tu es endurci, que ton cou est une barre (chaîne) de fer, et que tu as un front d’airain.
5 Je t’ai prédit ces faits longtemps d’avance ; je te les ai indiqués avant leur accomplissement, de peur que tu ne dises : Ce sont mes idoles qui ont fait cela, ce sont mes images taillées (au ciseau) et coulées en fonte qui l’ont (ainsi) ordonné.
6 Tout ce que tu as entendu, vois-le ; mais vous, l’avez-vous annoncé ? Je t’apprends maintenant (t’ai fait entendre dès lors) des choses nouvelles, (que j’ai réservées,) et (il en est des réservées) qui te sont inconnues.[48.6 Les choses, etc. Le Prophète suppose que le peuple juif est de retour de la captivité ; il lui dit en conséquence qu’il doit voir la vérité de tout ce qui lui a été prédit. ― Mais vous ; apostrophe aux idoles, ou aux adorateurs des idoles.]
7 C’est maintenant qu’elles sont créées et non d’autrefois, et avant ce (un) jour (seulement) tu n’en as pas entendu parler, de peur que tu ne dises : Je les connaissais.[48.7 C’est maintenant, etc. Ce sont des prédictions que je fais maintenant.]
8 Tu ne les as (n’as) ni entendu(es) ni connu(es), et ton oreille (même) n’a pas été (était pas) ouverte (depuis longtemps à leur sujet) ; car je sais que tu seras certainement un prévaricateur, et dès le sein de ta mère je t’ai appelé transgresseur.
9 A cause de mon nom j’éloignerai de toi ma fureur, et pour ma gloire je te réfrénerai, pour que tu ne périsses pas.
10 Je t’ai purifié par le feu, mais non comme l’argent ; je t’ai choisi dans (j’ai choisi pour toi) la fournaise de la pauvreté.[48.10 Non comme l’argent ; qu’on épure dans le feu, jusqu’à ce que tout qu’il y a d’impur en soit séparé ; ce qui t’aurait entièrement consumé ; je t’ai seulement affiné dans le fourneau de la pauvreté.]
11 C’est pour moi-même, pour moi-même, que j’agirai, afin que je ne sois pas blasphémé, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre.[48.11 Voir Isaïe, 42, 8.]

Appel à écouter Dieu

12 Ecoute-moi, Jacob, et toi, Israël, que j’appelle ; c’est moi, moi-même, qui suis le premier et qui suis le dernier.[48.12 Voir Isaïe, 41, 4 ; 44, 6 ; Apocalypse, 1, vv. 8, 17 ; 22, 13.]
13 C’est ma main (aussi) qui a fondé la terre, et ma droite qui a mesuré (étendu) les cieux ; je les appellerai, et ils se présenteront (tous) ensemble.
14 Rassemblez-vous tous, et écoutez : Qui d’entre eux a annoncé ces choses ? Le Seigneur l’a aimé, il exécutera sa volonté dans Babylone, et son bras frappera sur (sera son bras parmi, note) les Chaldéens.[48.14 D’entre eux ; c’est-à-dire des faux dieux ou de leurs adorateurs. ― L’a aimé, etc. ; a aimé Cyrus, qui exécutera sa volonté dans Babylone. ― Son bras ; l’instrument dont il se servira contre les Chaldéens.]
15 C’est moi, c’est moi qui a parlé ; je l’ai appelé, je l’ai amené, et j’ai aplani sa voie.
16 Approchez-vous de moi, et écoutez ceci : Dès le commencement je n’ai pas parlé en cachette, dès l’origine (dans le temps même), avant que ces choses se fissent, j’étais là ; et maintenant le Seigneur Dieu (et son esprit) m’a (ont) envoyé avec son esprit.
17 Voici ce que dit le Seigneur qui t’a racheté, le saint d’Israël : Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’enseigne ce qui est utile, et qui te conduit dans la voie par laquelle tu marches.
18 Oh ! si tu avais été attentif à mes préceptes (commandements), ta paix serait comme un fleuve, et ta justice comme les flots de la mer ;[48.18 Comme un fleuve ; c’est-à-dire très abondante, pleine et complète.]
19 ta postérité serait comme le sable, et les fruits (rejetons) de ton sein comme les grains de sable (les petites pierres de ses bords) ; ton (le) nom (de ta race) n’aurait pas péri, et n’aurait pas été effacé de devant mes yeux.
20 Sortez de Babylone, fuyez du milieu des Chaldéens ; faites entendre cette nouvelle (avec la voix de l’exultation), et publiez-la jusqu’aux extrémités de la terre. Dites : Le Seigneur a racheté son serviteur Jacob.[48.20 Voir Jérémie, 51, 6.]
21 Ils n’ont pas souffert la soif dans le désert lorsqu’il les a conduits ; il leur a tiré l’eau du rocher ; il a ouvert la pierre, et les eaux ont coulé.[48.21 Voir Exode, 17, 6 ; Nombres, 20, 11. ― Ils n’ont pas eu soif, etc. La sortie de Babylone est comparée à la sortie d’Egypte. Les promesses faites ici à Israël sont un renouvellement de celles qu’on a lues à Isaïe, 35, 6 ; 41, 17-18 ; 43, 20.]
22 Il n’y a pas de paix pour les impies, dit le Seigneur. [48.22 Voir Isaïe, 57, 21.]

Cette Bible est dans le domaine public.