×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Psaume 104.5     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Psaumes 104.5
Vigouroux


Louange au Dieu de la création

1 Alleluia. Célébrez (Louez) le Seigneur et invoquez son nom ; annoncez ses œuvres parmi les nations.[104.1 Voir 1 Paralipomènes, 16, 8 ; Isaïe, 12, 4. ― Ce psaume, composé par David, fut chanté à la fête de la translation de l’arche à Jérusalem, voir 1 Paralipomènes, 16, 7. Ce chapitre des Paralipomènes reproduit les quinze premiers versets, voir 1 Paralipomènes, 16, 8-22 ; il les fait suivre sans interruption, de Psaumes, 96, 1 et 106, 47-48. Le Psaume 104 résume l’histoire d’Israël et fait ressortir la Providence de Dieu sur son peuple. Voir Psaumes 77 et 105. ― La versification est régulière, mais ce psaume est sans grande élévation poétique.]
2 Chantez et jouez des instruments (du psaltérion) en son honneur ; racontez toutes ses merveilles.
3 Glorifiez-vous dans son saint nom ; que le cœur de ceux qui cherchent le Seigneur se réjouisse.
4 Cherchez le Seigneur, et soyez remplis de force, cherchez sans cesse son visage.[104.4 Et soyez fortifiés ; hébraïsme, pour et vous serez fortifiés.]
5 Souvenez-vous des merveilles qu’il a accomplies, de ses prodiges et des jugements (sortis) de sa bouche ;[104.5 Prodiges et jugements sont des compléments du verbe souvenez-vous, quoiqu’ils ne soient pas au génitif, comme ils y sont dans le passage parallèle (voir 1 Paralipomènes, 16, 12), parce que, comme nous l’avons déjà fait observer, dans la Vulgate, les cas se mettent l’un pour l’autre, sans égard pour la concordance latine. La même anomalie se trouve ici dans les Septante. ― Les jugements de sa bouche ; c’est-à-dire exécutés par ses ordres, ou prédits auparavant. Comparer à Genèse, 15, 14 ; Exode, 3, 20.]
6 ô vous, race (postérité) d’Abraham, son serviteur ; vous, enfants de Jacob, ses élus.[104.6 Ses serviteurs ; c’est-à-dire les serviteurs du Seigneur. Ainsi portent les Septante, en entendant par serviteurs les descendants d’Abraham ; l’hébreu lit son serviteur, en faisant de ce mot un qualificatif d’Abraham. Dans le passage parallèle (voir 1 Paralipomènes, 16, 13), les Septante mettent ses enfants (les enfants du Seigneur), mais l’hébreu met son serviteur. ― Ses élus ; c’est-à-dire les élus du Seigneur, selon l’hébreu et les Septante, ici et dans l’endroit parallèle des Paralipomènes. Quant à la Vulgate, elle est partout amphibologique, les mots servi et electii pouvant être au génitif singulier aussi bien qu’au nominatif vocatif pluriel.]
7 C’est lui qui est le Seigneur notre Dieu ; ses jugements s’exercent dans toute la terre.
8 Il s’est souvenu pour toujours de son alliance, de la parole qu’il a prononcée pour mille générations ;
9 de ce qu’il a promis à Abraham, et de son serment à Isaac ;[104.9 Voir Genèse, 22, 16. ― Pour l’explication des allusions historiques contenues dans ce psaume, voir les passages auxquels renvoient les notes indiquant les références du texte sacré.]
10 et il en a fait une loi pour Jacob, et une alliance éternelle pour Israël
11 en disant : Je te donnerai la terre de Chanaan, pour la part (cordeau) de ton (votre) héritage.[104.11 Pour cordeau, etc. Voir Psaumes, 77, 54.]
12 Et ils étaient alors en petit nombre, (très peu nombreux,) et étrangers dans le pays.
13 Et ils voyageaient de nation en nation, et d’un royaume à un autre peuple.
14 Il ne permit point qu’aucun homme leur fît du mal, et il réprimanda (châtia même) des rois à cause d’eux.
15 Gardez-vous de toucher à mes oints, et ne maltraitez pas mes prophètes.[104.15 Voir 2 Rois, 1, 14 ; 1 Paralipomènes, 16, 22.]
16 Et il appela la famine sur la terre, et il brisa toute la force que procure le (tout soutien de) pain.[104.16 Il brisa, etc. Briser le soutien ou le bâton du pain, signifiait chez les Hébreux ôter tout moyen de subsistance. Voir sur cette locution, Lévitique, 26, 26.]
17 Il envoya devant eux un homme ; Joseph (qui) fut vendu comme esclave.[104.17 Voir Genèse, 37, 36.]
18 On l’humilia en enchaînant ses pieds ; le (un) fer transperça son âme,[104.18 Voir Genèse, 39, 20. ― Un fer, etc. Comparer à Luc, 2, 35. ― Vint ; s’accomplît. ― Sa parole, la prédiction qu’il avait faite à l’échanson et au panetier de Pharaon (voir Genèse, 40, 22-23). Cette prédiction, en faisant connaître Joseph pour vrai prophète, fut la cause de sa mise en liberté et de son élévation.]
19 jusqu’à ce que sa parole fût accomplie. La parole du Seigneur l’enflamma.[104.19 La parole du Seigneur s’enflamma ; il reçut alors l’esprit de prophète. La parole de Dieu est souvent comparée dans l’Ecriture à un feu ardent.]
20 Le roi envoya et le délia ; le prince des peuples le renvoya libre.[104.20 Voir Genèse, 41, 14.]
21 Il l’établit le maître de sa maison, et le prince de tout ce qu’il possédait
22 afin qu’il instruisît ses princes comme lui-même, et qu’il apprît la sagesse à ses vieillards.[104.22 Ses princes, ses vieillards ; c’est-à-dire les princes et les anciens ou sages de sa cour, ses conseillers.]
23 Et Israël entra en Egypte, et Jacob séjourna (comme étranger) dans la terre de Cham.[104.23 Voir Genèse, 46, 6. ― La terre de Cham ; c’est l’Egypte, ainsi nommée, parce que Cham, fils de Noé, y demeura, et que Mesraïm, second fils de Cham, la peupla. ― Un des noms donnés par les anciens Egyptiens à leur pays est Chemi.]
24 Et Dieu (y) multiplia extraordinairement son peuple, et le rendit plus puissant que ses ennemis.[104.24 Voir Exode, 1, 7 ; Actes des Apôtres, 7, 17.]
25 Il changea leur cœur, de sorte qu’ils haïrent son peuple, et qu’ils usèrent de perfidie (employèrent la fraude) envers ses serviteurs.[104.25 Il changea, etc. Voir, pour le vrai sens de ce verset, Exode, 4, 21.]
26 Il envoya Moïse son serviteur, et Aaron qu’il avait (aussi) choisi.[104.26 Voir Exode, 3, 10 ; 4, 29.]
27 Il mit en eux sa puissance, pour accomplir (leur donna l’ordre) des signes et des prodiges dans la terre de Cham.[104.27 Voir Exode, 7, 10. ― L’ordre. Le terme hébreu rendu dans la Vulgate par paroles, et dans les Septante par discours, signifie souvent commandement, ordre. ― Signes ; c’est-à-dire miracles. Le grec répète le pronom ses devant le mot prodiges. ― La terre de Cham. Voir le verset 23.]
28 Il envoya les (des) ténèbres, et fit l’obscurité ; et ils ne résistèrent point à ses ordres (rétracta pas ses paroles).[104.28 Voir Exode, 10, 21. ― Et il ne rétracta pas ; littéralement il n’irrita pas, il n’aigrit pas. Le sens le plus simple et le plus naturel de cette seconde partie du verset, tel qu’il se lit dans la Vulgate, est, selon nous, que Dieu accomplit exactement tout ce qu’il avait dit à Moïse au sujet de ses plaies dont il devait frapper Pharaon et l’Egypte.]
29 Il changea leurs eaux en sang, et fit périr leurs poissons.[104.29 Voir Exode, 7, 20.]
30 Leur terre produisit des grenouilles (qui pénétrèrent) jusque dans les chambres des rois eux-mêmes.[104.30 Voir Exode, 8, 6.]
31 Il parla, et les (des myriades de) mouches et les (des) moucherons envahirent tout leur territoire.[104.31 Voir Exode, 8, vv. 16, 24. ― Il vint des myriades de mouches et de moucherons. Parmi ces insectes, il faut ranger surtout les moustiques. Ceux-là seuls qui ont habité l’Orient, l’Egypte et la Palestine peuvent se faire une idée de cette plaie. Un médecin en fait la description suivante : « Le moustique est un animal bien petit, mais bien rusé et bien avide de votre sang… Il bourdonne et vous pique ; il vous enfonce son aiguillon, et s’il y a plusieurs moustiques à la fois qui vous perforent, vous êtes en feu et votre corps est criblé de milliers de boutons, sièges brûlants de démangeaisons intolérables… Les moustiques sont des insectes plus dangereux et plus répandus qu’on ne le croit généralement. Le chancelier du consul général de France à Jérusalem, qui avait résidé à Zanzibar, nous a dit qu’une des régions de cette côte torride est absolument inhabitable par le fait des moustiques ; les ouvriers, pour travailler, sont obligés d’avoir tout le corps enduit d’une épaisse couche de mortier, qu’ils doivent renouveler plusieurs fois par jour ; quant aux chevaux, ânes et mulets, ils endurent de telles souffrances, qu’ils en perdent l’appétit et le sommeil ; ils ne peuvent ni manger ni dormir, ils maigrissent et meurent de consomption, au bout d’un mois de séjour sur cette côte inhospitalière. » E. GUIBOUT, Jérusalem, Le Caire, Damas, 1889, p. 186.]
32 Il leur donna pour pluies de la grêle, et (envoya) un feu qui brûlait tout dans leur pays.
33 Et il frappa leurs vignes et leurs figuiers, et il brisa tous les arbres de leurs contrées.
34 Il parla, et la sauterelle arriva, des sauterelles (la chenille qui était) sans nombre ;[104.34 Voir Exode, 10, 12.] [104.34-35 Qui était sans nombre… Elle mangea. Ces verbes, qui, étant au singulier, ne concordent grammaticalement qu’avec le dernier substantif chenille, ont cependant aussi pour sujet le nom précédent sauterelle. Ce genre de construction n’est pas étranger au style de la Bible.]
35 et elles mangèrent toute l’herbe de leur terre, et elles dévorèrent tous les fruits de leur pays.
36 Et il frappa tous les premiers-nés de leur contrée, (et) les prémices de tout leur travail.[104.36 Voir Exode, 12, 29.]
37 Et il fit sortir les Hébreux avec de l’argent et de l’or, et il n’y avait pas de (un seul) malade(s) dans leurs tribus.[104.37 Il les fit sortir. Le pronom les tient la place du mot Hébreux ou Israélites, désignés aux versets 24 et 25 sous le nom de son peuple. ― Avec de l’or et de l’argent. Comparer à Exode, 11, 2 ; 12, 35-36.]
38 L’Egypte fut réjouie de leur départ, car la frayeur qu’elle avait d’eux l’avait saisie.
39 Il étendit une nuée pour les mettre à couvert, et un feu pour les éclairer pendant la nuit.[104.39 Voir Exode, 13, 21 ; Psaumes, 77, 14 ; 1 Corinthiens, 10, 1.]
40 Ils demandèrent, et les cailles arrivèrent (la caille vint), et il les rassasia du pain du ciel.[104.40 Voir Exode, 16, 13.]
41 Il fendit la pierre (un rocher), et les (des) eaux jaillirent ; des fleuves se répandirent dans le désert (lieu sec).[104.41 Voir Nombres, 20, 11.]
42 Car il se souvint de sa sainte parole, qu’il avait donnée à Abraham son serviteur.[104.42 Voir Genèse, 17, 7.]
43 Et il fit sortir son peuple avec allégresse, et ses élus avec des transports de joie.
44 Il leur donna les pays des nations, et ils possédèrent les travaux des peuples
45 afin qu’ils gardassent ses préceptes, et qu’ils recherchassent sa loi.

Cette Bible est dans le domaine public.