×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Lévitique 24.22     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Lévitique 24.22
Traduction œcuménique de la Bible


L’huile et les pains consacrés

1 Le Seigneur adressa la parole à Moïse :
2 « Ordonne aux fils d’Israël de te procurer pour le luminaire de l’huile d’olive, limpide et vierge, afin qu’une lampe soit allumée à perpétuité,
3 devant le voile de la charte, dans la tente de la rencontre. Aaron la disposera de manière qu’elle brûle du soir au matin devant le Seigneur, à perpétuité. C’est une loi immuable pour vous d’âge en âge.
4 Sur le chandelier pur, il disposera les lampes qui brûleront devant le Seigneur, à perpétuité.
5 Tu prendras de la farine ; tu feras cuire douze gâteaux, chaque gâteau étant fait avec deux dixièmes d’épha de farine ;
6 tu les placeras en deux piles de six sur la table pure, devant le Seigneur ;
7 tu mettras sur chaque pile de l’encens pur ; il servira de mémorial à la place du pain ; ce sera un mets consumé pour le Seigneur ;
8 chaque jour de sabbat, on les disposera devant le Seigneur, à perpétuité, de la partdes fils d’Israël ; c’est une alliance perpétuelle.
9 Cela reviendra à Aaron et à ses fils ; ils mangeront ce pain dans un endroit saint, car c’est pour eux une chose très sainte prise sur les mets consumés du Seigneur ; c’est une redevance pour toujours. »

Peine sanctionnant le blasphème et la violence

10 Le fils d’une Israélite, mais qui était fils d’un Égyptien, s’avança au milieu des fils d’Israël et, en plein camp, ils s’empoignèrent, lui, ce fils de la femme israélite, et un autre homme, qui était israélite ;
11 le fils de la femme israélite blasphéma le NOM et l’insulta ; aussi l’amena-t-on vers Moïse. — Sa mère se nommait Shelomith, fille de Divri, de la tribu de Dan.
12 On le plaça sous bonne garde en attendant un ordre précis de la part du Seigneur.
13 Alors le Seigneur adressa la parole à Moïse :
14 « Fais sortir du camp celui qui a insulté ; que tous ceux qui l’ont entendu imposent leurs mains sur sa tête, et que toute la communauté le lapide.
15 Et tu parleras ainsi aux fils d’Israël :
Si un homme insulte son Dieu, il doit porter le poids de son péché ;
16 ainsi celui qui blasphème le nom du Seigneur sera mis à mort : toute la communauté le lapidera ; émigré ou indigène, il sera mis à mort pour avoir blasphémé le NOM.
17 Si un homme frappe à mort un être humain quel qu’il soit, il sera mis à mort.
18 S’il frappe à mort un animal, il le remplacera — vie pour vie.
19 Si un homme provoque une infirmité chez un compatriote, on lui fera ce qu’il a fait :
20 fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent ; on provoquera chez lui la même infirmité qu’il a provoquée chez l’autre.
21 Qui frappe un animal doit rembourser ;
qui frappe un homme est mis à mort.
22 Vous aurez une seule législation : la même pour l’émigré et pour l’indigène ; car c’est moi, le Seigneur, qui suis votre Dieu. »
23 Ainsi parla Moïse aux fils d’Israël. On fit alors sortir du camp celui qui avait insulté et on le lapida. Les fils d’Israël exécutèrent ainsi ce que le Seigneur avait ordonné à Moïse.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988