×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Samuel 5     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Samuel 5
Bible du Semeur


Le coffre de l’alliance chez les Philistins

1 Après s’être emparés du coffre de Dieu, les Philistins l’emportèrent d’Ében-Ézer à Asdod.
2 Là, ils le mirent dans le temple de leur dieu Dagôn et l’installèrent à côté de la statue de l’idole.
3 Le lendemain matin, les habitants d’Asdod découvrirent Dagôn étendu par terre sur sa face devant le coffre de l’Éternel. Ils le relevèrent et le remirent en place.
4 Le jour suivant, de bonne heure, ils trouvèrent encore Dagôn par terre sur sa face devant le coffre de l’Éternel, sa tête et ses deux mains coupées gisaient sur le seuil de la pièce, seul le tronc était resté là.
5 C’est pour cette raison que, jusqu’à ce jour, les prêtres de Dagôn et tous ceux qui entrent dans son temple à Asdod évitent de poser leur pied sur le seuil.
6 Puis l’Éternel frappa très sévèrement les Asdodiens et fit des ravages parmi eux en les frappant de tumeurs ; [des rats apparurent dans le pays, semant la mort et la destruction] dans la ville et les territoires qui en dépendaient.
7 En voyant ce qui leur arrivait, les gens d’Asdod déclarèrent : - Le coffre du Dieu d’Israël ne restera pas plus longtemps chez nous, car il nous frappe très sévèrement, nous et Dagôn notre dieu.
8 Ils envoyèrent chercher les princes des Philistins pour les réunir chez eux et ils leur demandèrent ce qu’il fallait faire du coffre du Dieu d’Israël. Ceux-ci décidèrent de le transférer à Gath. Ainsi on y transporta le coffre du Dieu d’Israël.
9 Mais quand on l’eut transféré là-bas, l’Éternel intervint contre les habitants de la ville, et y sema la terreur. En effet, l’Éternel les frappa tous, quelle que soit leur condition sociale, et ils furent atteints de tumeurs.
10 Alors ils expédièrent le coffre de Dieu à Ékron. Mais lorsqu’il arriva là-bas, les Ékroniens protestèrent en criant : - Ils ont transporté le coffre du Dieu d’Israël chez nous pour nous faire mourir, nous et tout notre peuple !
11 À leur tour, ils firent chercher les princes des Philistins pour qu’ils se réunissent et ils leur dirent : - Renvoyez le coffre du Dieu d’Israël et qu’il retourne dans son pays pour qu’il ne nous fasse pas mourir toute la population. Une peur mortelle régnait dans toute la ville, car Dieu la frappait sévèrement.
12 Les gens qui avaient échappé à la mort étaient atteints de tumeurs et les cris de détresse de la ville montaient jusqu’au ciel.

Texte de la Version Semeur 1992
Copyright © Société Biblique Internationale. Tous droits réservés.