×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Chroniques 25.5     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Chroniques 25.5
Lemaistre de Sacy


Règne d’Amatsia

1 Amasias avait vingt-cinq ans lorsqu’il commença à régner, et il en régna vingt-neuf à Jérusalem. Sa mère s’appelait Joadan, et était de Jérusalem.
2 Il fit le bien en la présence du Seigneur, mais non pas d’un cœur parfait.
3 Lorsqu’il vit son empire affermi, il fit mourir les serviteurs qui avaient tué le roi, son père ;
4 mais il ne fit point mourir leurs enfants, comme il est écrit dans le livre de la loi de Moïse, où le Seigneur fait cette ordonnance, et dit : Vous ne ferez point mourir les pères pour les enfants, ni les enfants pour les pères ; mais chacun souffrira la mort pour son propre péché.
5 Amasias assembla donc tout le peuple de Juda ; il les distribua par familles, et leur donna des tribuns et des centeniers dans toute l’étendue de Juda et de Benjamin : et dans le dénombrement qu’il en fit depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, il trouva trois cent mille jeunes hommes qui pouvaient aller à la guerre et porter la lance et le bouclier.
6 Il prit aussi à sa solde cent mille hommes forts et robustes du royaume d’Israël, pour lesquels il donna cent talents d’argent.
7 Alors un prophète vint le trouver, et lui dit : Ô roi ! ne souffrez point que l’armée d’Israël marche avec vous : car Dieu n’est point avec Israël, ni avec les enfants d’Éphraïm.
8 Si vous vous imaginez que le succès de la guerre dépende de la force de l’armée, Dieu fera que vous serez vaincu par vos ennemis. Car c’est de Dieu que vient le secours, et c’est lui qui met en fuite.
9 Amasias répondit à l’homme de Dieu : Que deviendront donc les cent talents que j’ai donnés aux soldats d’Israël ? Et le prophète répliqua : Dieu est assez riche pour vous en rendre beaucoup davantage.
10 Ainsi Amasias sépara l’armée qui lui était venue d’Éphraïm, et la renvoya en son pays. Ces troupes s’en retournèrent chez eux, mais étrangement irritées contre Juda.
11 Amasias plein de force et de confiance lit marcher son peuple, et se rendit dans la vallée des Salines, où il défit dix mille des enfants de Séir.
12 Les fils de Juda prirent aussi dix mille prisonniers ; ils les menèrent sur la pointe du rocher, et les précipitèrent du haut en bas, de sorte qu’ils furent tous brisés.
13 Mais l’année qu’Amasias avait congédiée, afin qu’elle ne vînt point à la guerre avec lui, se répandit par toutes les villes de Juda, depuis Samarie jusqu’à Bethoron, et après avoir tué trois mille hommes, elle fit un grand butin.

Idolâtrie d’Amatsia

14 Et Amasias après avoir taillé en pièces les Iduméens, et avoir emporté les dieux des enfants de Séir, en fit ses propres dieux, les adora et leur offrit de l’encens.
15 Cette action irrita le Seigneur contre Amasias, et il lui envoya un prophète pour lui dire : Pourquoi avez-vous adoré des dieux qui n’ont pu délivrer leur peuple de vos mains ?
16 Comme le prophète parlait ainsi, Amasias répondit : Est-ce à vous à donner conseil au roi ? Taisez-vous, de peur qu’il ne vous en coûte la vie. Alors le prophète se retira, et lui dit : Je sais que Dieu a résolu de vous perdre, parce que vous avez commis un si grand crime, et que de plus vous n’avez pas voulu vous rendre à mes avis.
17 Amasias, roi de Juda, prit donc une malheureuse résolution, et envoya des ambassadeurs à Joas, fils de Joachaz, fils de Jéhu, roi d’Israël, et lui fit dire : Venez, et voyons-nous l’un l’autre.
18 Mais Joas lui fit cette réponse par ses ambassadeurs : Le chardon qui est sur le mont Liban, envoya vers le cèdre du Liban, et lui dit : Donnez votre fille en mariage à mon fils. Et voilà que les bêtes qui étaient dans la forêt du Liban, passèrent, et foulèrent aux pieds le chardon.
19 Vous avez dit, J’ai défait Édom ; et votre cœur s’est enflé d’orgueil de ce succès : demeurez chez vous en paix  ; pourquoi cherchez-vous votre malheur pour périr vous-même, et faire périr Juda avec vous ?
20 Amasias ne voulut point l’écouter, parce que le Seigneur avait résolu de le livrer entre les mains de ses ennemis, à cause des dieux d’Édom.
21 Joas, roi d’Israël, s’avança donc, et les deux armées se mirent eu présence : Amasias, roi de Juda, était campé à Beth-samès de Juda :
22 et Juda plia devant Israël, et s’enfuit dans ses tentes.
23 Enfin Joas, roi d’Israël, prit Amasias, roi de Juda, fils de Joas, fils de Joachaz, dans le camp de Beth-samès, et l’emmena à Jérusalem, et fit abattre quatre cents coudées des murailles de cette ville, depuis la porte d’Éphraïm jusqu’à la porte de l’angle.
24 Il emporta même à Samarie tout l’or et l’argent, et tous les vases qu’il trouva dans la maison de Dieu, chez les descendants d’ Obédédom, et dans les trésors du palais royal. Il ramena aussi à Samarie les fils de ceux qui étaient en ôtage.
25 Amasias, fils de Joas, roi de Juda, vécut quinze ans après la mort de Joas, fils de Joachaz, roi d’Israël.
26 Le reste des actions d’Amasias, tant les premières que les dernières, est écrit dans le livre des Rois de Juda et d’Israël.
27 Après que ce prince eut abandonné le Seigneur, il se fit une conspiration contre lui dans Jérusalem. Et comme il se fut enfui à Lachis, les conjurés y envoyèrent, et l’y firent assassiner.
28 Ils le rapportèrent sur des chevaux, et l’enterrèrent avec ses ancêtres dans la ville de David.

Cette Bible est dans le domaine public.