×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Josué 8     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Josué 8
Segond « Colombe »


Prise d’Aï

1 L’Éternel dit à Josué : Sois sans craint, ne t’épouvante pas ! Prends avec toi tous les gens de guerre, lève-toi, monte contre Aï. Vois, j’ai livré en ta main le roi de Aï et son peuple, sa ville et son pays.
2 Tu traiteras Aï et son roi comme tu as traité Jéricho et son roi. Mais alors, vous prendrez pour vous comme butin ses dépouilles et son bétail. Quant à toi, tends une embuscade à la ville, par-derrière.
3 Josué se leva avec tous les gens de guerre pour monter vers Aï. Josué choisit trente mille vaillants guerriers et les fit partir de nuit.
4 en leur donnant cet ordre : Attention ! Tendez une embuscade à la ville, par-derrière. Ne vous éloignez pas trop de la ville ; tenez-vous tous prêts.
5 Quant à moi et à tout le peuple qui est avec moi, nous approcherons de la ville. Au moment où ils sortiront à notre rencontre, comme la première fois, nous prendrons la fuite devant eux.
6 Ils sortiront à notre poursuite jusqu’à nous les ayons coupés de la ville, car ils diront : Ils fuient devant nous comme la première fois. Alors que nous fuirons devant eux.
7 vous surgirez de l’embuscade et vous vous emparerez de la ville. L’Éternel, votre Dieu, la livrera entre vos mains.
8 Quand vous tiendrez la ville, vous y mettrez le feu. Vous agirez selon la parole de l’Éternel. Attention ! je vous en donne l’ordre.
9 Josué les fit partir, et ils allèrent (se placer) en embuscade. Ils s’installèrent entre Béthel et Aï, à l’ouest de Aï. Josué passa cette nuit-là au milieu du peuple.
10 Josué se leva de bon matin et passa le peuple en revue. Il monta, avec les anciens d’Israël, en tête du peuple, vers Aï.
11 Tous les gens de guerre qui étaient avec lui montèrent et s’approchèrent ; lorsqu’ils furent arrivés en face de la ville, ils établirent un camp au nord de Aï. La vallée était entre eux et Aï.
12 (Josué) prit environ cinq mille hommes et les plaça en embuscade entre Béthel et Aï, à l’ouest de la ville.
13 Quand le peuple eut installé l’ensemble du camp, au nord de la ville et son arrière-garde à l’ouest de la ville, Josué alla, cette nuit-là, au milieu de la vallée.
14 Lorsque le roi de Aï s’en aperçut, lui et tout son peuple se hâtèrent de se lever, et les hommes de la ville sortirent, au signal donné, à la rencontre d’Israël, pour combattre en face de la Araba. Il ne savait pas qu’il y avait une embuscade contre lui, derrière la ville.
15 Josué et tout Israël cédèrent devant eux et prirent la fuite par le chemin du désert.
16 On héla toute la population de la ville afin de les poursuivre. Ils poursuivirent donc Josué et furent coupés de la ville.
17 Il ne resta personne dans Aï et Béthel qui ne soit sorti à la poursuite d’Israël en abandonnant la ville ouverte, afin de poursuivre Israël.
18 L’Éternel dit à Josué ; Pointe vers Aï le javelot que tu as à la main, car je la livre entre tes mains. Josué pointa vers la ville le javelot qu’il avait à la main.
19 Alors (les hommes de) l’embuscade sortirent en hâte de leur position et s’élancèrent au moment où il étendait la main ; ils arrivèrent à la ville, la prirent et se hâtèrent d’y mettre le feu.
20 Les gens de Aï se retournèrent, et voici ce qu’ils virent : la fumée de la ville montait jusqu’au ciel. Ils n’eurent même plus la place de fuir d’un côté ou de l’autre. Le peuple qui fuyait au désert se retourna contre les poursuivants.
21 Josué et tout Israël virent que (les hommes de) l’embuscade avaient pris la ville et que la fumée de la ville montait, ils firent volte-face et battirent les gens de Aï.
22 Les autres sortirent de la ville à leur rencontre et (les gens de Aï) se trouvèrent (pris) de part et d’autre, au milieu d’Israël qui les battit sans laisser ni reste ni rescapé.
23 Quant au roi de Aï, ils le saisirent vivant et l’amenèrent à Josué.
24 Lorsqu’Israël eut achevé de tuer tous les habitants de Aï, à l’extérieur, dans le désert où on les avait poursuivis et que tous, jusqu’au dernier, furent tombés sous l’épée, tout Israël revint à Aï et la frappa du tranchant de l’épée.
25 Tous ceux qui tombèrent ce jour-là, tant hommes que femmes, furent (au nombre de) douze mille, tous habitants de Aï.
26 Josué ne ramena pas la main qu’il étendait avec le javelot avant d’avoir voué à l’interdit tous les habitants de Aï.
27 Toutefois Israël prit pour lui, comme butin à son profit, le bétail et les dépouilles de cette ville-là, selon l’ordre de l’Éternel donné à Josué.
28 Josué incendia Aï et en fit pour toujours le tertre désolé qui existe encore aujourd’hui.
29 Quant au roi de Aï, il le pendit au bois jusqu’au soir et, au déclin du soleil, Josué donna l’ordre de descendre le cadavre du bois. On le jeta à l’entrée de la porte de la ville et l’on dressa sur lui le grand tas de pierres qui existe encore aujourd’hui.

Lecture des bénédictions et des malédictions

30 Alors Josué bâtit un autel à l’Éternel, le Dieu d’Israël, sur le mont Ébal.
31 selon ce que Moïse, serviteur de l’Éternel, avait ordonné aux Israélites, comme il est écrit dans le livre de la loi de Moïse : «  un autel de pierres brutes sur lesquelles on n’avait pas brandi le fer  ». Ils y présentèrent des holocaustes à l’Éternel et offrirent des sacrifices de communion.
32 Et là, il écrivit sur les pierres un double de la loi que Moïse avait écrite, en présence des Israélites.
33 Tout Israël, ses anciens, ses officiers et ses juges, se tenaient de part et d’autre de l’arche, étrangers comme nationaux, en face des sacrificateurs-Lévites qui portaient l’arche de l’alliance de l’Éternel, moitié du côté du mont Garizim et moitié du côté du mont Ébal, selon l’ordre de Moïse, serviteur de l’Éternel, de bénir le peuple d’Israël en premier lieu.
34 Ensuite (Josué) proclama toutes les paroles de la loi, la bénédiction et la malédiction, selon tout ce qui est écrit dans le livre de la loi.
35 Il ne resta pas une seule parole de tout ce que Moïse avait prescrit que Josué ne proclama en présence de toute l’assemblée d’Israël, ainsi que des femmes, des enfants et des étrangers qui marchaient au milieu d’eux.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.