×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Nahum 1     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Nahum 1
Segond « Colombe »


1 Menace sur Ninive. Livre de la vision de Nahoum, l’Elqochite. 2 L’Éternel est un Dieu jaloux, il se venge ;
L’Éternel se venge, il est plein de fureur ;
L’Éternel se venge de ses adversaires,
Il garde sa rigueur envers ses ennemis. 3 L’Éternel est lent à la colère,
Il est grand par sa force ;
Il ne laisse certes pas impuni.
L’Éternel (fraye) son chemin dans le tourbillon, dans la tempête,
Les nuées sont la poussière de ses pieds. 4 Il menace la mer et la dessèche,
Il fait tarir tous les fleuves ;
Le Basan et le Carmel dépérissent,
La fleur du Liban dépérit. 5 Il fait trembler les montagnes,
Et les collines vacillent ;
La terre se soulève devant sa face,
Le monde et tous ses habitants. 6 Qui résistera devant son indignation ?
Qui tiendra contre son ardente colère ?
Sa fureur se répand comme le feu :
Il brise les rochers. 7 L’Éternel est bon,
Il est un abri au jour de la détresse ;
Il prend soin de ceux qui se réfugient auprès de lui. 8 Mais avec des flots qui débordent
Il détruira totalement cet endroit
Et il poursuivra ses ennemis jusque dans les ténèbres. 9 Que méditez-vous contre l’Éternel ?
C’est lui qui fait une destruction totale.
La détresse ne paraîtra pas deux fois. 10 Même s’ils sont des buissons enchevêtrés,
Et comme ivres de leur boisson
Ils seront consumés
Comme la paille sèche, entièrement. 11 De toi est sorti
Celui qui méditait le mal contre l’Éternel,
Celui qui avait des desseins de vaurien. 12 Ainsi parle l’Éternel :
S’ils sont au complet, aussi nombreux qu’ils soient,
Ils seront fauchés, c’en sera fini.
Je veux t’humilier,
Pour ne plus avoir à t’humilier… 13 Je briserai maintenant son joug pour te l’ôter,
Et je romprai tes liens… 14 Voici ce qu’a ordonné sur toi l’Éternel :
Tu n’auras plus de descendants qui portent ton nom ;
Je retrancherai de la maison de ton dieu
Statue et image de métal fondu ;
Je préparerai ta tombe,
Car tu ne vaux pas grand-chose.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.