×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Au désert 21     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Au désert 21
André Chouraqui


Destruction d’’Arad

1 Le Kena‘ani, roi d’ Arad, habitant le Nèguèb, entend qu’Israël vient par la route des Atarîm. Il guerroie contre Israël. Il en capture des captifs.
2 Israël voue un vœu à IHVH-Adonaï. Il dit : « Si tu donnais, si tu donnais ce peuple en ma main, j’interdirais ses villes. »
3 IHVH-Adonaï entend la voix d’Israël. Il donne les Kena anîm. Il les interdit, avec leurs villes. Il crie le nom du lieu : Horma, l’Interdite. Le serpent de bronze

Le serpent de bronze

4 Ils partent d’Or-le-Mont sur la route de la mer du Jonc, pour contourner la terre d’Edôm. En route, l’être du peuple se rétrécit.
5 Le peuple parle contre Elohîms et contre Moshè : « Pourquoi nous avez-vous fait monter de Misraîm ? Pour mourir au désert ? Non, il n’y a pas de pain, ni d’eau. Notre être a dégoût de ce pain gâté. »
6 IHVH-Adonaï envoie contre le peuple des serpents ardents. Ils mordent le peuple. Un peuple multiple d’Israël meurt.
7 Le peuple vient vers Moshè. Ils disent : « Nous avons fauté ; oui, nous avons parlé contre IHVH-Adonaï et contre toi. Prie IHVH-Adonaï qu’il écarte de nous le serpent. » Moshè prie pour le peuple.
8 IHVH-Adonaï dit à Moshè : « Fais-toi un ardent. Mets-le sur une bannière. Et c’est qui sera mordu le verra et vivra.
9 Moshè fait un serpent de bronze. Il le met sur la bannière. Et c’est quand un serpent a mordu un homme, celui-ci regarde le serpent de bronze et vit. Départs

Départs

10 Les Benéi Israël partent et campent à Obot.
11 Ils partent d’Obot et campent aux ruines d’ Abarîm, au désert, en face de Moab, vers le Soleil à l’orient.
12 De là, ils partent. Ils campent au torrent de Zèrèd.
13 De là, ils partent. Ils campent au passage de l’Arnôn, qui est au désert et sort de la frontière de l’Emori. Oui, l’Arnôn est à la frontière de Moab, entre Moab et l’Emori.
14 Il sera dit ainsi dans l’acte des Guerres de IHVH-Adonaï : « Vahéb en Soupha, les torrents de l’Arnôn,
15 et la pente des torrents, tout ce qui tendait vers la ville d’ Ar, s’appuie à la frontière de Moab. »
16 De là vers Beér, le puits. C’est le puits dont IHVH-Adonaï avait dit à Moshè : « Rassemble le peuple. Je leur donnerai de l’eau. »
17 Alors Israël poétisera cette poésie : « Monte, puits ! Répondez-lui !
18 Puits que des chefs ont fouillé, qu’ont foré les gratificateurs du peuple, avec le sceptre, avec leurs houlettes. »
19 Et de Midbar à Matana, de Matana à Nahaliél, de Nahaliél à Bamot.
20 De Bamot au Val qui est au Champ de Moab, en tête de Pisga, où s’observent les faces de la désolation. Sihôn et ’Og

Sihôn et ’Og

21 Israël envoie des messagers à Sihôn, roi des Emori, pour dire :
22 « Je passerai par ta terre. Nous ne nous détournerons pas vers champs et vignobles. Nous ne boirons pas l’eau de puits. Nous irons sur la Route du Roi, jusqu’à ce que nous passions ta frontière. »
23 Sihôn ne donne pas à Israël de passer sa frontière. Sihôn ajoute tout son peuple et sort à l’abord d’Israël au désert. Il vient à Iaas. Il guerroie contre Israël.
24 Israël le frappe à bouche d’épée ; il hérite de sa terre, de l’Arnôn jusqu’au Iaboq, jusqu’aux Benéi ’Amôn. Oui, elle est rude, la frontière des Benéi ’Amôn.
25 Israël prend toutes ces villes. Israël habite toutes les villes de l’Emori : Hèshbôn et tous ses essaims.
26 Oui, Hèshbôn est la ville de Sihôn, roi des Emori, lui qui a guerroyé contre le premier roi de Moab : il a pris de sa main toute sa terre, jusqu’à l’Arnôn.
27 Ainsi diront les auteurs d’exemples : « Venez à Hèshbôn ! Elle sera rebâtie et raffermie le ville de Sihôn.
28 Oui, un feu est sorti de Hèshbôn, une flamme de la cité de Sihôn. Elle a mangé ’Ar-en-Moab, les Ba‘als des tertres de l’Arnôn !
29 Oïe, toi, Moab ! Tu es perdu, peuple de Kemosh. Il a donné à ses fils d’être des évadés, à ses filles, des captives pour le roi des Emori, Sihôn !
30 Leur rayon perdu de Hèshbôn à Dibôn, nous les désolons jusqu’à Nophah, toute proche de Méideba. »
31 Israël habite le pays de l’Emori.
32 Moshè envoie explorer Ia zér. Ils capturent ses essaims. Il hérite de l’Emori qui est là.
33 Ils font face et montent par la route du Bashân. ’Og, le roi du Bashân, sort à leur abord, lui et tout son peuple, pour la guerre, à Èdrè i.
34 IHVH-Adonaï dit à Moshè : « Ne frémis pas de lui, oui, je l’ai donné en ta main, avec tout son peuple et sa terre. Fais-lui comme tu as fait à Sihôn, roi de l’Emori, qui habite à Hèshbôn. »
35 Ils le frappent avec ses fils et tout son peuple, jusqu’à ce qu’il ne lui reste aucun fugitif. Ils héritent de sa terre.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf