×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Irmeyahou 6     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Irmeyahou 6
André Chouraqui


L’exploiteur en son sein

1 Retranchez-vous, Benéi Biniamîn, hors de Ieroushalaîm ! À Teqoa’, sonnez du shophar ; sur Béit-ha-Kèrèm élevez l’étendard : oui, le malheur s’observe au Septentrion, la grande brisure.
2 À l’attrayante, à la délicieuse, je compare la fille Siôn.
3 Vers elle, les pâtres et leurs troupeaux viennent. Ils dressent contre elle des tentes autour ; ils pâturent, chaque homme de sa main.
4 Consacrez contre elle une guerre ! Levez-vous, montons, à midi ! Oïe, nous ! Oui, le jour a décliné, et les ombres du soir s’inclinent.
5 Levez-vous ! Montons de nuit ! Détruisons ses châteaux !
6 Oui, ainsi dit IHVH-Adonaï Sebaot : Tranchez le bois. Amoncelez contre Ieroushalaîm un remblai. Elle, la ville, est toute sanctionnée, avec l’exploitation en son sein.
7 Comme le puits fait sourdre ses eaux, ainsi fait-elle sourdre son malheur. La violence, la razzia s’y entendent ; contre mes faces, en permanence, morbidité et coup.
8 Corrige-toi, Ieroushalaîm, que mon être ne se disloque de toi, que je ne te mette en désolation, en terre non habitée. La brisure de mon peuple

La brisure de mon peuple

9 Ainsi dit IHVH-Adonaï Sebaot : Ils grappilleront, ils grappilleront comme une vigne le reste d’Israël. Retourne ta main, comme les vendangeurs sur les hottes.
10 Devant qui parlerai-je et témoignerai-je, pour qu’ils entendent ? Voici, leur oreille est incirconcise ; ils ne peuvent pas être attentifs. Voici la parole de IHVH-Adonaï ; elle est contre eux en flétrissure ; ils ne la désirent pas.
11 Mais la fièvre de IHVH-Adonaï me remplit ! Je suis excédé de la contenir ! Répands-la sur le nourrisson dehors, sur la bande des adolescents ensemble ! Oui, même l’homme, même la femme, seront capturés, l’ancien avec le plein-de-jours.
12 Leurs maisons s’en retournent à d’autres, les champs avec les femmes ensemble. Oui, j’étends ma main contre les habitants de la terre, harangue de IHVH-Adonaï.
13 Oui, du plus petit jusqu’au plus grand d’entre eux, tous, ils exploitent, ils exploitent, de l’inspiré jusqu’au desservant, tous, des faiseurs de mensonge.
14 Ils guérissent la brisure de mon peuple avec légèreté pour dire : « Paix, paix ! » Mais pas de paix !
15 Blêmiront-ils parce qu’ils ont fait l’abomination ? Non ! Même de blêmissement ils ne blêmissent pas, même l’opprobre, ils ne le connaissent pas. Aussi, ils tomberont avec ceux qui tombent ; au temps où je les sanctionnerai, ils trébucheront, dit IHVH-Adonaï. Ils seront perdus

Ils seront perdus

16 Ainsi dit IHVH-Adonaï : Dressez-vous sur les routes et voyez ; demandez aux chemins de la pérennité quelle est la route du bien, et allez-y, trouvez le délassement de vos êtres. Mais ils disent : « Nous n’irons pas ! »
17 Je dresse sur vous des guetteurs : « Soyez attentifs à la voix du shophar ! » Mais ils disent : « Nous ne serons pas attentifs. »
18 Aussi, entendez, les nations ; sache, communauté, ce qui est en elles.
19 Entends, la terre ! Voici, moi-même je fais venir un malheur sur ce peuple, fruit de leurs pensées, car à mes paroles, ils n’ont pas été attentifs, et ma tora, ils rejettent.
20 Qu’est-il pour moi, l’oliban qui vient de Sheba, la canne à sucre d’une terre lointaine ? Vos montées ne sont pas en gré. Vos sacrifices ne sont pas suaves pour moi.
21 Aussi, ainsi dit IHVH-Adonaï : Me voici, je donne à ce peuple des trébuchements. Ils trébucheront, pères et fils, ensemble, le voisin et son compagnon ; ils perdent et sont perdus. L’ennemi soudain

L’ennemi soudain

22 Ainsi dit IHVH-Adonaï : Voici, un peuple vient de la terre du Septentrion ; une grande nation se réveille des confins de la terre.
23 Ils saisissent l’arc et la javeline, lui, le cruel, lui-même : ils ne matricient pas ! Leur voix, comme la mer, gronde. Ils montent sur des chevaux, prêts comme un homme en guerre, contre toi, fille Siôn.
24 Nous avons entendu sa rumeur, nos mains se sont relâchées ; la détresse nous a saisis, un spasme, comme celle qui enfante.
25 Ne sortez pas au champ ; sur la route n’allez pas ! Oui, l’épée de l’ennemi, l’épouvante tout alentour !
26 Fille-de-mon-peuple, ceins le sac, tords-toi dans la cendre ! Le deuil de l’unique, fais-le pour toi, la lamentation d’amertume. Oui, soudain, il vient, le razzieur, contre nous ! Le soufflet et le feu

Le soufflet et le feu

27 Pour beffroi je t’ai donné sur mon peuple, pour fortification. Pénètre, examine leur route.
28 Ils sont tous des insurgés de l’insurrection, des marcheurs de la calomnie ; bronze et fer, tous des destructeurs, eux.
29 Le soufflet arde et le plomb disparaît dans le feu. En vain, il a affiné, l’affineur. Les scories ne se sont pas désagrégées.
30 « Argent de rebut », leur crient-ils. Oui, IHVH-Adonaï les a mis au rebut.

Cette Bible est dans le domaine public.