×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iesha‘yahou 40     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iesha‘yahou 40
André Chouraqui


La voix du crieur

1 « Réconfortez, réconfortez mon peuple ! » dit votre Elohîms.
2 Parlez au cœur de Ieroushalaîm, criez vers elle : oui, elle a rempli sa corvée, son tort est absous ; oui, elle a pris de la main de IHVH-Adonaï le double, pour toutes ses fautes.
3 Voix du crieur : Au désert, frayez la route de IHVH-Adonaï ; redressez dans la steppe un sentier pour notre Elohîms !
4 Tout val sera relevé, toute montagne et colline seront rabaissées ; la sinuosité sera plane, les crêtes, une trouée !
5 La gloire de IHVH-Adonaï se découvre ; toute chair ensemble, ils voient ; oui, la bouche de IHVH-Adonaï parle.
6 Une voix dit : « Crie ! » Il dit : « Que crierai-je ? Toute chair est du paturin, tout son chérissement comme un bourgeon des champs.
7 Le paturin sèche, le bourgeon fane, quand le souffle de IHVH-Adonaï se refoule contre lui. Ainsi le peuple : du paturin !
8 Le paturin sèche, le bourgeon fane, mais la parole de notre Elohîms se lève en pérennité. Voici notre Elohîms

Voici notre Elohîms

9 Sur une haute montagne, monte, toi, annonciatrice de Siôn. Élève avec force ta voix, annonciatrice de Ieroushalaîm ; élève, ne frémis pas, dis aux villes de Iehouda : « Voici votre Elohîms ! »
10 Voici, Adonaï IHVH-Elohîms vient avec force. Son bras gouverne pour lui. Voici son salaire avec lui, son œuvre en face de lui.
11 Tel un pâtre, il fait paître son troupeau. De son bras il groupe les agnelets ; il les porte sur son sein ; il dirige les nourricières. La grandeur de IHVH-Adonaï

La grandeur de IHVH-Adonaï

12 Qui a mesuré les eaux dans sa poigne, toisé les ciels à l’empan, englobé dans une jauge toute la poussière de la terre et pesé les montagnes au trébuchet, les collines à la balance ?
13 Qui a toisé le souffle de IHVH-Adonaï ? À quel homme fait-il pénétrer son conseil ?
14 Qui délibère avec lui et le discerne ? Qui lui enseigne la voie du jugement, lui enseigne la pénétration, lui fait pénétrer la route des discernements ?
15 Certes, les nations comptent comme une gouttelette d’un seau, comme un brin sur une balance. Certes, il soulève les îles comme de la poussière.
16 Le Lebanôn ne suffit pas au brasier, et ses animaux ne suffisent pas pour la montée.
17 Toutes les nations sont comme un rien contre lui ; elle comptent pour lui comme un néant, un tohu !
18 À qui identifiez-vous Él, quelle image lui attribuez-vous ?
19 Un artisan a coulé la sculpture ; l’orfèvre la lamine d’or ; il fond des chaînettes d’argent.
20 Le mesquin en prélèvement choisit un bois imputrescible ; il demande pour lui un sage artisan, pour une sculpture qui ne chancelle pas. À qui m’identifier ?

À qui m’identifier ?

21 Ne le saurez-vous pas ? N’entendrez-vous pas ? Cela ne vous a-t-il pas été rapporté en tête ? N’avez-vous pas discerné les fondements de la terre ?
22 L’habitant du cercle de la terre, ses habitants sont comme des locustes ! Le déployeur des ciels comme une finette, il les tend comme une tente pour y habiter.
23 Le donneur des potentats au rien, il fait des juges de la terre un tohu.
24 À peine plantés, à peine semés, ayant à peine racine en terre de leur tronc, il souffle aussi contre eux et ils sèchent. La tempête les emporte comme une paille.
25 « À qui m’identifiez-vous qui m’équivaille ? dit le sacré.
26 Levez vos yeux en haut, voyez qui a créé ceux-là ? Il a fait sortir en nombre leur milice, les appelle toutes par leur nom, en multiple puissance, courage et force. Nul n’est absent. L’Elohîms de la pérennité

L’Elohîms de la pérennité

27 Pourquoi dis-tu, Ia’acob, parles-tu, Israël : « Ma route est voilée à IHVH-Adonaï, mon jugement échappe à mon Elohîms ? »
28 Ne l’as-tu pas pénétré, ne l’as-tu pas entendu ? IHVH-Adonaï, l’Elohîms de la pérennité, le créateur des extrémités de la terre, ne se fatigue ni ne se lasse ; pas de limite à son discernement.
29 Il donne force au fatigué ; il multiplie la vigueur de l’impuissant.
30 Ils se fatiguent, les adolescents, ils se lassent ; les jeunes trébuchent, ils trébuchent.
31 Mais ceux qui espèrent en IHVH-Adonaï renouvellent leur force ; ils montent comme l’aile des vautours. Ils courent sans se fatiguer, vont sans se lasser.

Cette Bible est dans le domaine public.