×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Nehèmyah 6     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Nehèmyah 6
André Chouraqui


Intrigues

1 Et c’est quand il est entendu par Sanbalat, Tobyah, Guèshèm l’’Arabi, et par le reste de nos ennemis, que j’avais bâti le rempart et qu’il n’y restait plus de brèches, - en ce temps je n’avais pas encore relevé les portails des portes -,
2 Sanbalat et Guèshèm m’envoient pour dire : « Va ! Nous conférerons ensemble à Kephirîm, dans la faille d’Ono. » Ils pensaient, eux, me faire du mal.
3 Je leur envoie des messagers pour dire : « Je fais un grand ouvrage ; je ne pourrai pas descendre. Pourquoi l’ouvrage cesserait-il quand je le relâcherai pour descendre vers vous ?
4 Ils m’envoient dire quatre fois cette parole ; mais je leur retourne cette parole.
5 Sanbalat m’envoie dire cette parole une cinquième fois par son adolescent, avec une missive ouverte en sa main.
6 Il y est écrit : « Parmi les nations, il est entendu, et Gashmou le dit : toi et les Iehoudîm, vous pensez vous révolter. C’est pourquoi tu bâtis le rempart, toi qui dois être leur roi. » Et des propos semblables.
7 « Tu as même dressé des inspirés pour crier pour toi à Ieroushalaîm pour dire : ‹ C’est le roi de Iehouda !’ Maintenant le roi entendra des propos semblables. Maintenant, va et prenons conseil ensemble. »
8 Je lui envoie dire : « Les propos semblables à ce que tu dis ne sont pas ; oui, tu les inventes de ton cœur ;
9 oui, tous sont pour nous faire frémir, pour dire : ‹ Leurs mains se relâcheront à l’ouvrage et il ne se fera jamais. › Maintenant, fortifie mes mains. »
10 Moi, je suis venu à la maison de Shema’yah bèn Delayah bèn Mehéitabél, qui était empêché. Il dit : « Conférons dans la maison d’Elohîms, au milieu du Héikhal. Fermons les portails du Héikhal : oui, ils viennent pour te tuer dans la nuit, ils viennent pour te tuer. »
11 Je dis : « Un homme tel que moi s’enfuirait-il ? Et qui, tel que moi, viendrait, pour survivre, au Héikhal ? Non, je n’y viendrai pas ! »
12 Je le reconnais, et, voici, ce n’était pas Elohîms qui l’avait envoyé pour dire contre moi une prophétie, mais Tobyah et Sanbalat l’avaient soudoyé.
13 Ils l’avaient soudoyé pour que je frémisse, que j’agisse ainsi, pour que je faute, et sois pour eux en mauvais renom, afin de m’outrager.
14 Souviens-toi, Elohaï, de Tobyah avec Sanbalat, pour ses actions, là, et aussi de No’adyah, l’inspirée, et du reste des inspirés qui étaient à me faire frémir, moi.
15 Le rempart est complété le vingt-cinq d’Eloul, en cinquante-deux jours.
16 Et c’est quand tous nos ennemis l’entendent, toutes les nations autour de nous frémissent. Ils tombent fort à leurs propres yeux. Ils savent que cet ouvrage s’est fait de par notre Elohîms.
17 En ces jours aussi, les dignitaires de Iehouda multiplient leurs missives qui vont à Tobyah, comme celles de Tobyah venant à eux.
18 Oui, ils étaient nombreux en Iehouda, les maîtres d’un de ses serments, car il était le gendre de Shekhanyah bèn Arah et Iehohanân, son fils, avait pris la fille de Meshoulâm bèn Bèrèkhyah.
19 Ils disaient aussi du bien de lui en face de moi et lui rapportaient mes paroles. Tobyah envoyait des missives pour me faire frémir.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf