Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Lamentations 4.19     

Lamentations 4.19
Samuel Cahen


Horreur du siège de Jérusalem

1 Ah ! Comme l’or est obscurci ! Comme la parure précieuse est altérée ! Les pierres saintes sont dispersées à l’entrée de toutes les rues !
2 Les nobles fils de Tsion, estimés à l’égal de l’or épuré, ressemblent, hélas ! Aux vases de poterie, ouvrage des mains du potier.
3 Même les monstres présentent le sein, nourrissent leurs petits ; la fille de mon peuple est devenue cruelle comme les autruches du désert.
4 La langue du nourrisson est attachée à son palais par (l’ardeur de) la soif ; les jeunes enfants ont demandé du pain, (et il n’y avait) personne pour leur en offrir.
5 Ceux qui se nourrissaient de délices périssent dans les rues ; ceux qui étaient élevés dans la pourpre ont embrassé les fumiers.
6 L’iniquité de la fille de mon peuple est plus grande que le péché de Sedom, renversée en un clin d’œil sans que les mains (de l’homme) s’y soient agitées.
7 Les princes étaient plus brillants que la neige ; plus purs que le lait, leur couleur était plus éclatante que le corail, leur forme celle du saphir.
8 Leur aspect est plus sombre que le noir charbon, méconnaissable dans les rues, leur peau adhérente à leurs os desséchés comme le bois.
9 Plus heureux ceux qui ont péri par le glaive que ceux qui périssent par la faim ; (plus heureux) ceux qui transpercés s’épuisent, que ceux (qui tombent) faute de fruits des champs.
10 Les mains de femmes, (naturellement) tendres, ont fait cuire leurs enfants ; ils sont devenus leur nourriture dans la ruine de la fille de mon peuple.
11 Ieovah a épuisé sa fureur, il a répandu l’ardeur de sa colère, et il a allumé dans Tsion un feu qui en a dévoré les fondements.
12 Les rois de la terre et tous ceux qui habitent l’univers n’ont pas cru que l’assiégeant et l’ennemi entreraient dans les portes de Ierouschalaïme.
13 A cause des péchés de ses prophètes, des iniquités de ses cohenime, qui ont répandu au milieu d’elle le sang des justes.
14 Ils ont erré en aveugles dans les rues, souillés de sang, de manière qu’on n’a pu toucher leurs vêtements.
15 Éloignez-vous, impurs, leur crie-t-on ! Éloignez-vous, éloignez-vous, ne touchez rien. Ils sont sales, ils errent, dit-on, parmi les nations, ils ne séjourneront plus (dans le pays).
16 La colère de Ieovah les a divisés, il ne les regardera plus ; ils n’ont pas honoré la face des cohenime, ils n’ont pas eu pitié des vieillards.
17 Nos yeux s’épuisent à regarder vainement encore après notre salut ; sur nos observatoires nous avons fixé le regard vers une nation qui ne nous sauvait pas.
18 On épiait nos pas pour nous empêcher de marcher sur les places ; notre fin s’approche, nos jours sont accomplis, car notre fin est arrivée.
19 Nos persécuteurs ont été plus vite que les aigles du ciel ; ils nous ont poursuivis sur les montagnes ; dans le désert ils se sont mis en embuscade contre nous.
20 L’oint de Ieovah - le souffle de votre vie - a été pris dans leur filet ; celui dont nous avions dit : C’est sous son ombre que nous vivrons parmi les nations.
21 Réjouis-toi, tressaille de joie, fille d’Edom, habitante du pays d’Outs ; sur toi aussi passera le calice ; tu t’enivreras et tu seras mise à nu.
22 Fille de Tsion, ton iniquité est expiée ; il ne t’exilera plus ; fille d’Edom, il a visité ton iniquité, il a découvert tes péchés.

Cette Bible est dans le domaine public.