×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Jude 1.14     

Jude 1.14
Vigouroux


Adresse et salutation

1 Jude, serviteur de Jésus-Christ et frère de Jacques, à ceux qui sont aimés en Dieu le Père, gardés et appelés par Jésus-Christ.
2 Que la miséricorde, la paix et la charité soient multipliées en vous.

Avertissements contre les prétendus enseignants

3 Bien-aimés, comme je mettais tout mon zèle à vous écrire au sujet de votre salut commun, je me suis trouvé dans la nécessité de le faire, afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été une fois pour toutes transmise aux saints.[1.3 Aux saints. Voir Actes des Apôtres, 9, 13.]
4 Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, depuis longtemps désignés pour la condamnation (pour ce jugement), des impies qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution (luxure), et qui renient notre seul Maître et Seigneur Jésus-Christ.
5 (Or) Je veux vous rappeler, quoique vous sachiez fort bien toutes choses, que Jésus, ayant délivré le peuple du pays d’Egypte, fit ensuite périr ceux qui furent incrédules ;[1.5 Voir Nombres, 14, 37.]
6 et que les anges qui n’ont pas conservé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure, ont été réservés par lui pour le jugement du grand jour, liés par des chaînes éternelles, dans les ténèbres.[1.6 Voir 2 Pierre, 2, 4. — Les démons ne peuvent sortir de l’enfer que par la permission de Dieu, et pour tenter les hommes que Dieu veut bien qu’ils tentent. Leur supplice dure depuis le moment de leur révolte ; ils sont déjà jugés, mais leur sentence sera alors prononcé et confirmée pour toute l’éternité.]
7 De même, Sodome et Gomorrhe, et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impureté et à des vices contre nature, sont devant nous comme un exemple, subissant la peine du feu éternel.[1.7 Voir Genèse, 19, 24.]
8 Pareillement, ces hommes souillent la chair ; de plus, ils méprisent l’autorité, et insultent ceux qui sont élevés en dignité (la majesté).[1.8 Ceux-ci ; c’est-à-dire les faux docteurs contre lesquels l’apôtre cherche à prémunir les fidèles auxquels il écrit.]
9 Cependant l’archange Michel, lorsqu’il discutait avec le diable, lui disputant le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux ; mais dit : Que le Seigneur te réprime (commande) ![1.9 Voir Zacharie, 3, 2. — Que le Seigneur te commande fortement, qu’il te réprimande avec menaces. C’est le vrai sens du texte. Comparer à Matthieu, 8, 26 ; Marc, 4, 39 ; Luc, 8, 24. Ceci n’est pas rapporté dans l’Ecriture ; saint Jude le savait par la tradition.]
10 Mais ceux-ci insultent tout ce qu’ils ignorent ; quant à celles qu’ils connaissent naturellement, comme les bêtes brutes (muettes), ils s’y corrompent.
11 Malheur à eux ! car ils ont suivi la voie de Caïn ; ils se sont jetés (rompu toute digue), pour un salaire, dans l’erreur de Balaam, et ils ont péri dans la rébellion de Coré.[1.11 Voir Genèse, 4, 8 ; Nombres, 22, 23 ; 16, 32.]
12 Ils sont des taches (le déshonneur) dans leurs repas de charité, faisant bonne chère sans retenue, se repaissant eux-mêmes ; nuées sans eau, emportées çà et là par les vents ; arbres d’automne, sans fruits, deux fois morts, déracinés ;[1.12 Voir 2 Pierre, 2, 17.]
13 vagues furieuses de la mer, qui rejettent l’écume de leurs infamies ; astres errants, auxquels une tempête ténébreuse est réservée pour l’éternité.
14 C’est d’eux qu’a prophétisé Hénoch, le septième patriarche depuis Adam, lorsqu’il a dit : Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades,[1.14 Voir Apocalypse, 1, 7. — Le septième après Adam ; c’est-à-dire le septième patriarche. — A prophétisé. La prophétie qui est rapportée ici ne se trouve pas dans l’Ecriture ; l’apôtre l’a connue par la tradition ou par une révélation particulière de Dieu.]
15 pour exercer un jugement contre tous (les hommes), et pour convaincre tous les impies de toutes les œuvres d’impiété qu’ils ont commises, et de toutes les dures paroles que ces pécheurs impies ont proférées contre lui (Dieu).
16 Ce sont des mécontents qui murmurent (sans cesse), qui marchent suivant leurs convoitises, dont la bouche prononce des paroles hautaines, et qui admirent les gens par intérêt.[1.16 Voir Psaumes, 16, 10.]
17 Mais vous, bien-aimés, rappelez-vous les choses qui ont été prédites par les Apôtres de Notre Seigneur Jésus-Christ ;[1.17 Voir 1 Timothée, 4, 1 ; 2 Timothée, 3, 1 ; 2 Pierre, 3, 3.]
18 ils vous disaient qu’au dernier temps il viendra des moqueurs (imposteurs), qui marcheront dans l’impiété, suivant leurs convoitises (désirs dans l’impiété).[1.18 Dans l’impiété ; littéralement, dans les impiétés. D’autres, se conformant au grec, qui porte des impiétés, au génitif, comme régime de désirs, traduisent : Selon leurs désirs impies.]
19 Ce sont eux qui se séparent eux-mêmes, êtres sensuels (hommes de vie animale), n’ayant pas l’Esprit.[1.19 L’Esprit ; c’est-à-dire l’Esprit de Dieu.]

Recommandations aux chrétiens

20 Mais vous, bien-aimés, vous élevant vous-mêmes comme un édifice sur le fondement de votre sainte foi, et priant par l’Esprit-Saint
21 conservez-vous dans l’amour de Dieu, attendant la miséricorde de Notre Seigneur Jésus-Christ, pour obtenir la vie éternelle.
22 Reprenez les uns, qui paraissent condamnés (après les avoir convaincus) ;
23 sauvez les autres, en les retirant du feu ; ayez pour les autres une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair.[1.23 Prenant même en haine, etc. ; c’est-à-dire ayant même horreur. L’apôtre semble faire allusion à ce qui est dit dans la loi mosaïque des vêtements souillées par la lèpre ou d’autres impuretés légales, dont on ne pouvait se purifier qu’en lavant non seulement le corps, mais encore le vêtement. Voir Lévitique, 13, verset 47 et suivants. Il veut donc dire par cette comparaison : Fuyez avec le plus grand soin même les apparences de tout ce qui pourrait souiller vos âmes.]
24 A celui qui est puissant pour vous conserver sans péché, et pour vous faire comparaître devant sa gloire irréprochables et dans l’allégresse, lors de l’avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ
25 à Dieu seul (au seul Dieu) notre Sauveur, par Jésus-Christ Notre Seigneur, gloire et magnificence, empire et force, avant tous les siècles, et maintenant, et dans tous les siècles des siècles. Amen.

Cette Bible est dans le domaine public.