×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond + Strongs (nouvelle édition)  / 1 Rois 2.8  / strong 1617     

1 Rois 2.8
Louis Segond + Strongs (nouvelle édition)


Derniers instants et mort de David

1 David approchait du moment de sa mort, et il donna ses ordres à Salomon, son fils, en disant :
2 Je m’en vais par le chemin de toute la terre. Fortifie-toi, et sois un homme !
3 Observe les commandements de l’Éternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras,
4 et afin que l’Éternel accomplisse cette parole qu’il a prononcée sur moi : Si tes fils prennent garde à leur voie, en marchant avec fidélité devant moi, de tout leur coeur, et de toute leur âme , tu ne manqueras jamais d’un successeur sur le trône d’Israël.
5 Tu sais ce que m’a fait Joab, fils de Tseruja, ce qu’il a fait à deux chefs de l’armée d’Israël, à Abner, fils de Ner, et à Amasa, fils de Jéther. Il les a tués ; il a versé pendant la paix le sang de la guerre, et il a mis le sang de la guerre sur la ceinture qu’il avait aux reins et sur la chaussure qu’il avait aux pieds.
6 Tu agiras selon ta sagesse, et tu ne laisseras pas ses cheveux blancs descendre en paix dans le séjour des morts.
7 Tu traiteras avec bienveillance les fils de Barzillaï, le Galaadite, et ils seront de ceux qui se nourrissent de ta table ; car ils ont agi de la même manière à mon égard, en venant au-devant de moi lorsque je fuyais Absalom, ton frère.
8 Voici, tu as près de toi Schimeï, fils de Guéra, Benjamite, de Bachurim. Il a prononcé contre moi des malédictions violentes le jour où j’allais à Mahanaïm. Mais il descendit à ma rencontre vers le Jourdain, et je lui jurai par l’Éternel, en disant : Je ne te ferai point mourir par l’épée.
9 Maintenant, tu ne le laisseras pas impuni ; car tu es un homme sage, et tu sais comment tu dois le traiter. Tu feras descendre ensanglantés ses cheveux blancs dans le séjour des morts.
10 David se coucha avec ses pères, et il fut enterré dans la ville de David.
11 Le temps que David régna sur Israël fut de quarante ans : à Hébron il régna sept ans, et à Jérusalem il régna trente-trois ans.
12 Salomon s’assit sur le trône de David, son père, et son règne fut très affermi.

Premières décisions du roi Salomon

13 Adonija, fils de Haggith, alla vers Bath-Schéba, mère de Salomon. Elle lui dit : Viens-tu dans des intentions paisibles Il répondit : Oui.
14 Et il ajouta : J’ai un mot à te dire. Elle dit : Parle !
15 Et il dit : Tu sais que la royauté m’appartenait, et que tout Israël portait ses regards sur moi pour me faire régner. Mais la royauté a tourné, et elle est échue à mon frère, parce que l’Éternel la lui a donnée.
16 Maintenant, je te demande une chose : ne me la refuse pas ! Elle lui répondit : Parle !
17 Et il dit : Dis, je te prie, au roi Salomon-car il ne te le refusera pas-qu’il me donne pour femme Abischag, la Sunamite.
18 Bath-Schéba dit : Bien ! je parlerai pour toi au roi.
19 Bath-Schéba se rendit auprès du roi Salomon, pour lui parler en faveur d’Adonija. Le roi se leva pour aller à sa rencontre, il se prosterna devant elle, et il s’assit sur son trône. On plaça un siège pour la mère du roi, et elle s’assit à sa droite.
20 Puis elle dit : J’ai une petite demande à te faire : ne me la refuse pas ! Et le roi lui dit : Demande, ma mère, car je ne te refuserai pas.
21 Elle dit : Qu’Abischag, la Sunamite, soit donnée pour femme à Adonija, ton frère.
22 Le roi Salomon répondit à sa mère : Pourquoi demandes-tu Abischag, la Sunamite, pour Adonija Demande donc la royauté pour lui, – car il est mon frère aîné, – pour lui, pour le sacrificateur Abiathar, et pour Joab, fils de Tseruja !
23 Alors le roi Salomon jura par l’Éternel, en disant : Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si ce n’est pas au prix de sa vie qu’Adonija a prononcé cette parole !
24 Maintenant, l’Éternel est vivant, lui qui m’a affermi et m’a fait asseoir sur le trône de David, mon père, et qui m’a fait une maison selon sa promesse ! aujourd’hui Adonija mourra.
25 Et le roi Salomon envoya Benaja, fils de Jehojada, qui le frappa ; et Adonija mourut.
26 Le roi dit ensuite au sacrificateur Abiathar : Va-t’en à Anathoth dans tes terres, car tu mérites la mort ; mais je ne te ferai pas mourir aujourd’hui, parce que tu as porté l’arche du Seigneur l’Éternel devant David, mon père, et parce que tu as eu part à toutes les souffrances de mon père.
27 Ainsi Salomon dépouilla Abiathar de ses fonctions de sacrificateur de l’Éternel, afin d’accomplir la parole que l’Éternel avait prononcée sur la maison d’Eli à Silo.
28 Le bruit en parvint à Joab, qui avait suivi le parti d’Adonija, quoiqu’il n’eût pas suivi le parti d’Absalom. Et Joab se réfugia vers la tente de l’Éternel, et saisit les cornes de l’autel.
29 On annonça au roi Salomon que Joab s’était réfugié vers la tente de l’Éternel, et qu’il était auprès de l’autel. Et Salomon envoya Benaja, fils de Jehojada, en lui disant : Va, frappe-le.
30 Benaja arriva à la tente de l’Éternel, et dit à Joab : Sors ! c’est le roi qui l’ordonne. Mais il répondit : Non ! je veux mourir ici. Benaja rapporta la chose au roi, en disant : C’est ainsi qu’a parlé Joab, et c’est ainsi qu’il m’a répondu.
31 Le roi dit à Benaja : Fais comme il a dit, frappe-le, et enterre-le ; tu ôteras ainsi de dessus moi et de dessus la maison de mon père le sang que Joab a répandu sans cause.
32 L’Éternel fera retomber son sang sur sa tête, parce qu’il a frappé deux hommes plus justes et meilleurs que lui et les a tués par l’épée, sans que mon père David le sût : Abner, fils de Ner, chef de l’armée d’Israël, et Amasa, fils de Jéther, chef de l’armée de Juda.
33 Leur sang retombera sur la tête de Joab et sur la tête de ses descendants à perpétuité ; mais il y aura paix à toujours, de par l’Éternel, pour David, pour sa postérité, pour sa maison et pour son trône.
34 Benaja, fils de Jehojada, monta, frappa Joab, et le fit mourir. Il fut enterré dans sa maison, au désert.
35 Le roi mit à la tête de l’armée Benaja, fils de Jehojada, en remplacement de Joab, et il mit le sacrificateur Tsadok à la place d’Abiathar.
36 Le roi fit appeler Schimeï, et lui dit : Bâtis-toi une maison à Jérusalem ; tu y demeureras, et tu n’en sortiras point pour aller de côté ou d’autre.
37 Sache bien que tu mourras le jour où tu sortiras et passeras le torrent de Cédron ; ton sang sera sur ta tête.
38 Schimeï répondit au roi : C’est bien ! ton serviteur fera ce que dit mon seigneur le roi. Et Schimeï demeura longtemps à Jérusalem.
39 Au bout de trois ans, il arriva que deux serviteurs de Schimeï s’enfuirent chez Akisch, fils de Maaca, roi de Gath. On le rapporta à Schimeï, en disant : Voici, tes serviteurs sont à Gath.
40 Schimeï se leva, sella son âne, et s’en alla à Gath chez Akisch pour chercher ses serviteurs. Schimeï donc s’en alla, et il ramena de Gath ses serviteurs.
41 On informa Salomon que Schimeï était allé de Jérusalem à Gath, et qu’il était de retour.
42 Le roi fit appeler Schimeï, et lui dit : Ne t’avais-je pas fait jurer par l’Éternel, et ne t’avais-je pas fait cette déclaration formelle : Sache bien que tu mourras le jour où tu sortiras pour aller de côté ou d’autre Et ne m’as-tu pas répondu : C’est bien ! j’ai entendu ?
43 Pourquoi donc n’as-tu pas observé le serment de l’Éternel et l’ordre que je t’avais donné
44 Et le roi dit à Schimeï : Tu sais au dedans de ton coeur tout le mal que tu as fait à David, mon père ; l’Éternel fait retomber ta méchanceté sur ta tête.
45 Mais le roi Salomon sera béni, et le trône de David sera pour toujours affermi devant l’Éternel.
46 Et le roi donna ses ordres à Benaja, fils de Jehojada, qui sortit et frappa Schimeï ; et Schimeï mourut. La royauté fut ainsi affermie entre les mains de Salomon.

Code strong pour « Gera’ »

Strong numéro : 1617 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
גֵּרָא

Vient peut-être de 01626

Mot translittéré Entrée du TWOT

Gera’

Prononciation phonétique Type de mot

(gay-raw’)   

Nom propre masculin

Définition :

Guéra = "un grain"Plus petite unité de poids : ce qui est léger, insignifiant

  1. Benjamite, père d’Ehud
  2. un fils de Béla et petit-fils de Benjamin
  3. tout membre de la famille de Guéra, tribu Benjamite
Traduit dans la Louis Segond par :

Guéra 10 ; 10

Concordance :

Genèse 46.21
Fils de Benjamin : Béla, Béker, Aschbel, Guéra 01617, Naaman, Ehi , Rosch, Muppim, Huppim et Ard.

Juges 3.15
Les enfants d’Israël crièrent à l’Éternel, et l’Éternel leur suscita un libérateur , Ehud, fils de Guéra 01617, Benjamite, qui ne se servait pas de la main droite . Les enfants d’Israël envoyèrent par lui un présent à Eglon, roi de Moab.

2 Samuel 16.5
David était arrivé jusqu’à Bachurim. Et voici, il sortit de là un homme de la famille et de la maison de Saül, nommé Schimeï, fils de Guéra 01617. Il s’avança en prononçant des malédictions ,

2 Samuel 19.16
Schimeï, fils de Guéra 01617, Benjamite, qui était de Bachurim, se hâta de descendre avec ceux de Juda à la rencontre du roi David.

2 Samuel 19.18
Le bateau, mis à la disposition du roi, faisait la traversée pour transporter sa maison ; et au moment où le roi allait passer le Jourdain, Schimeï, fils de Guéra 01617, se prosterna devant lui.

1 Rois 2.8
Voici, tu as près de toi Schimeï, fils de Guéra 01617, Benjamite, de Bachurim. Il a prononcé   contre moi des malédictions violentes le jour où j’allais à Mahanaïm. Mais il descendit à ma rencontre vers le Jourdain, et je lui jurai par l’Éternel, en disant   : Je ne te ferai point mourir par l’épée.

1 Chroniques 8.3
Les fils de Béla furent: Addar, Guéra 01617, Abihud,

1 Chroniques 8.5
Guéra 01617, Schephuphan et Huram.

1 Chroniques 8.7
Naaman, Achija et Guéra 01617. Guéra, qui les transporta , engendra Uzza et Achichud.


Cette Bible est dans le domaine public.