×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Juges 3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Juges 3
Segond « Colombe »


1 Voici les nations que l’Éternel laissa en repos pour éprouver par elles Israël, tous ceux qui n’avaient pas connu toutes les guerres de Canaa.
2 — ce fut uniquement pour que les générations des Israélites connaissent et apprennent la guerre, ceux du moins qui ne l’avaient pas connue auparavant —
3 les cinq ducs des Philistins, tous les Cananéens, les Sidoniens et les Héviens qui habitaient la montagne du Liban, depuis la montagne de Baal-Hermon jusqu’à l’entrée de Hamath.
4 (Ces nations) servirent à mettre les Israélites à l’épreuve, pour qu’on sache s’ils obéiraient aux commandements de l’Éternel qu’il avait prescrits à leurs pères par l’intermédiaire de Moïse.
5 Et les Israélites habitèrent au milieu des Cananéens, des Hittites, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Yebousiens.
6 Ils prirent leurs filles pour femmes, donnèrent à leurs fils leurs propres filles et rendirent un culte à leurs dieux.

Les juges et leurs exploits

Victoire d’Othniel sur le roi de Mésopotamie

7 Les Israélites firent ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, ils oublièrent l’Éternel, leur Dieu, et rendirent un culte aux Baals et aux Achéras.
8 La colère de l’Éternel s’enflamma contre Israël, et il les vendit entre les mains de Kouchân-Richeatayim, roi de Mésopotamie. Les Israélites furent asservis à Kouchân-Richeatayim pendant huit ans.
9 Les Israélites crièrent à l’Éternel, et l’Éternel suscita aux Israélites un libérateur qui les sauva, Otniel, fils de Qenaz, frère cadet de Caleb.
10 L’Esprit de l’Éternel fut sur lui. Il devint juge sur Israël et il partit pour la guerre. L’Éternel livra entre ses mains Kouchân-Richeatayim, roi de Mésopotamie, et sa main fut puissante contre Kouchân-Richeatayim.
11 Le pays fut tranquille pendant quarante ans. Et Otniel, fils de Qenaz, mourut.

Victoire d’Éhud sur Moab

12 Les Israélites firent encore le mal aux yeux de l’Éternel ; et l’Éternel fortifia Églôn, roi de Moab, contre Israël, parce qu’ils avaient fait le mal aux yeux de l’Éternel.
13 Églôn réunit à lui les Ammonites et les Amalécites, et il se mit en marche. Il battit Israël qui fut dépossédé de la ville des palmiers.
14 Et les Israélites furent asservis à Églôn, roi de Moab, pendant dix-huit ans.
15 Les Israélites crièrent à l’Éternel, et l’Éternel leur suscita un libérateur, Éhoud, fils de Guéra, Benjaminite, qui ne se servait pas de la main droite. Les Israélites envoyèrent par son intermédiaire un présent à Églôn, roi de Moab.
16 Éhoud se fit une épée à deux tranchants, longue d’une coudée, et il la mit à sa ceinture sous ses vêtements, contre sa hanche droite.
17 Il offrit le présent à Églôn, roi de Moab : or Églôn était un homme très gras.
18 Lorsqu’il eut achevé d’offrir le présent, il renvoya les gens qui l’avaient apporté.
19 Il revint lui-même des carrières près de Guilgal, et il dit : Ô roi ! J’ai un message secret pour toi. (Le roi) dit : Silence ! Et tous ceux qui étaient auprès de lui sortirent.
20 Éhoud vint donc vers lui alors qu’il était assis dans la chambre haute bien fraîche qui lui était (réservée) à lui seul. Éhoud dit : J’ai une parole de Dieu pour toi. Églôn se leva de son siège.
21 Alors Éhoud avança la main gauche, tira l’épée de son côté droit, et la lui planta dans le ventre.
22 La poignée même entra après la lame, et la graisse se referma autour de la lame ; car il ne retira pas du ventre l’épée, qui sortit par derrière.
23 Éhoud sortit par le vestibule, ferma sur lui les portes de la chambre haute et tira le verrou.
24 Quand il fut sorti, les serviteurs (du roi) vinrent regarder et constatèrent que les portes de la chambre haute étaient verrouillées. Ils dirent : Sans doute, il se couvre les pieds dans la chambre fraîche.
25 Ils attendirent très longtemps et comme il n’ouvrait pas les portes de la chambre haute, ils prirent la clé et ouvrirent, et voici que leur seigneur était étendu par terre, mort.
26 Pendant leurs délais, Éhoud s’était échappé ; il dépassa les carrières et se sauva vers la Seïra.
27 Dès qu’il fut arrivé, il sonna du cor dans les monts d’Éphraïm. Les Israélites descendirent avec lui de la montagne, et il se mit à leur tête.
28 Il leur dit : Suivez-moi, car l’Éternel a livré entre vos mains les Moabites, vos ennemis. Ils descendirent après lui, s’emparèrent des gués du Jourdain vers Moab et ne laissèrent passer personne.
29 Ils battirent dans ce temps-là environ dix mille hommes de Moab, tous robustes, tous hommes vaillants, et pas un n’échappa.
30 En ce jour, Moab fut humilié sous la main d’Israël. Et le pays fut tranquille pendant quatre-vingts ans.

Victoire de Shamgar sur les Philistins

31 Après lui, il y eut Chamgar, fils d’Anath. Il battit six cents hommes des Philistins avec un aiguillon à bœufs ; et lui aussi sauva Israël.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.