×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Joël 1     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Joël 1
Segond « Colombe »


Une invasion dévastatrice

1 Parole de l’Éternel qui fut adressée à Joël, fils de Petouël.
2 Écoutez ceci, vous les anciens !
Prêtez l’oreille, vous tous, habitants du pays !
Cela s’est-il passé de votre temps,
Ou même du temps de vos pères ?
3 Racontez-le à vos fils,
Et que vos fils (le racontent) à leurs fils,
Et leurs fils à la génération suivante !
4 Ce qu’a laissé la chenille,
La sauterelle l’a dévoré ;
Ce qu’a laissé la sauterelle,
Le grillon l’a dévoré ;
Ce qu’a laissé le grillon,
Le criquet l’a dévoré.
5 Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez !
Vous tous, buveurs de vin, lamentez-vous,
Parce que le jus (de raisin) vous est enlevé de la bouche !
6 Car une nation est montée contre mon pays,
Puissante et innombrable.
Elle a les dents comme les dents d’un lion,
Les mâchoires d’une lionne.
7 Elle a fait une désolation de ma vigne ;
Elle s’est acharnée sur mon figuier,
Elle l’a complètement dépouillé, abattu ;
Les pampres de la vigne ont blanchi.
8 Plains-toi, comme la vierge qui se revêt d’un sac
Pour (pleurer) l’époux de sa jeunesse !
9 Offrandes et libations ont disparu de la Maison de l’Éternel ;
Les sacrificateurs qui sont au service de l’Éternel sont dans le deuil.
10 Les champs sont saccagés,
Le sol est dans le deuil ;
Car les blés sont ravagés,
Le vin nouveau est épuisé,
L’huile est desséchée.
11 Les laboureurs sont épuisés,
Les vignerons se lamentent
Au sujet du froment et de l’orge,
Parce que la moisson des champs est perdue.
12 La vigne est épuisée,
Le figuier est desséché ;
Le grenadier, comme le palmier et le pommier,
Tous les arbres des champs sont secs…
La gaieté est tarie, pour les humains.
13 Sacrificateurs, revêtez-vous (de sacs) et soyez dans le deuil !
Lamentez-vous, vous qui êtes au service de l’autel !
Venez, passez la nuit (revêtus) de sacs,
Vous qui êtes au service de mon Dieu !
Car offrandes et libations font défaut à la Maison de votre Dieu.
14 Consacrez un jeûne, proclamez une cérémonie,
Assemblez les anciens, tous les habitants du pays,
Dans la Maison de l’Éternel, votre Dieu,
Et appelez l’Éternel au secours !
15 Ah ! quel jour !
Car le jour de l’Éternel est proche ;
Il vient comme un ravage du Tout-Puissant.
16 Devant nos yeux, la nourriture est retranchée,
Ainsi que la joie et l’allégresse,
De la Maison de notre Dieu.
17 Les semences ont séché sous les mottes ;
Les greniers sont vidés,
Les magasins sont en ruines,
Car le blé est épuisé.
18 Comme les bêtes gémissent !
Les troupeaux de gros bétail sont errants,
Parce qu’ils n’ont point de pâture ;
Et même les troupeaux de petit bétail sont punis.
19 C’est vers toi, Éternel, que je crie !
Car le feu a dévoré les pâturages du désert,
Et la flamme a brûlé tous les arbres des champs.
20 Les bêtes des champs soupirent aussi vers toi,
Car les courants d’eau sont à sec,
Et le feu a dévoré les pâturages du désert.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.