×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Rois 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Rois 2
Segond « Colombe »


Derniers instants et mort de David

1 David approchait de sa fin et il donna ses ordres à son fils Salomon, en disant
2 Moi je m’en vais où va tout ce qui est terrestre. Sois fort et sois un homme
3 Observe l’ordre de l’Éternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies et en gardant ses prescriptions, ses commandements, ses ordonnances et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu aies du succès dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras.
4 et afin que l’Éternel accomplisse la parole qu’il a prononcée sur moi : Si tes fils prennent garde à leur voie, en marchant dans la vérité devant moi, de tout leur cœur et de toute leur âme, tu ne manqueras jamais d’un successeur sur le trône d’Israël.
5 Tu sais bien ce que m’a fait Joab, fils de Tserouya, ce qu’il a fait à deux chefs des armées d’Israël, à Abner, fils de Ner, et à Amasa, fils de Yéter. Il les a tués, il a versé pendant la paix le sang de la guerre, et il a mis le sang de la guerre sur la ceinture qu’il avait aux reins et sur la sandale qu’il avait aux pieds.
6 Tu agiras selon ta sagesse, et tu ne laisseras pas ses cheveux blancs descendre en paix dans le séjour des morts.
7 Tu traiteras avec bienveillance les fils de Barzillaï, le Galaadite, ils seront de ceux qui mangent à ta table ; car c’est ainsi qu’ils sont venus au-devant de moi lorsque je fuyais devant ton frère Absalom.
8 Voici près de toi Chiméï, fils de Guéra, Benjaminite, de Bahourim. Il a prononcé contre moi des malédictions violentes le jour où j’allais à Mahanaïm. Mais il descendit à ma rencontre vers le Jourdain, et je lui fis un serment par l’Éternel, en disant : Je ne te ferai pas mourir par l’épée.
9 Maintenant, ne le laisse pas impuni ; car tu es un homme sage, et tu sais comment tu dois le traiter. Tu feras que ses cheveux blancs descendent ensanglantés dans le séjour des morts.
10 David se coucha avec ses pères et il fut enterré dans la cité de David.
11 Le temps que David régna sur Israël fut de quarante ans : à Hébron il régna sept ans, et à Jérusalem il régna trente-trois ans.
12 Salomon siégea sur le trône de son père David, et son règne fut tout à fait affermi.

Premières décisions du roi Salomon

13 Adoniya, fils de Haggith vint vers Bath-Chéba, mère de Salomon. Elle lui dit : Viens-tu pour la paix ? Il répondit : Pour la paix
14 Et il ajouta : J’ai un mot à te dire. Elle dit : Parle
15 Il dit : Tu sais que la royauté m’appartenait et que tout Israël portait ses regards sur moi pour (me) faire régner. Mais la royauté a tourné pour appartenir à mon frère car elle est à lui de par l’Éternel.
16 Maintenant, je te fais une seule demande : ne me repousse pas ! Elle lui répondit : Parle
17 Il dit : Dis, je te prie, au roi Salomon — car il ne te repoussera pas — qu’il me donne pour femme Abichag, la Sunamite.
18 Bath-Chéba dit : Bien ! je parlerai moi-même au roi à ton sujet.
19 Bath-Chéba se rendit auprès du roi Salomon, pour lui parler au sujet d’Adoniya. Le roi se leva pour aller à sa rencontre, il se prosterna devant elle et s’assit sur son trône. Il plaça un trône pour la mère du roi, et elle s’assit à sa droite.
20 Puis elle dit : J’ai une seule petite demande à te faire : ne me repousse pas ! Et le roi lui dit : Demande, ma mère, car je ne te repousserai pas.
21 Elle dit : Qu’Abichag, la Sunamite, soit donnée pour femme à Adoniya, ton frère.
22 Le roi Salomon répondit à sa mère : Pourquoi demandes-tu Abichag, la Sunamite, pour Adoniya ? Demande donc la royauté pour lui, — car il est mon frère aîné — pour lui, pour le sacrificateur Abiatar et pour Joab, fils de Tserouya !
23 Alors le roi Salomon fit un serment par l’Éternel, en disant : Que Dieu me fasse ceci et qu’il ajoute encore cela si ce n’est pas au prix de sa vie qu’Adoniya a prononcé cette parole
24 Maintenant, l’Éternel est vivant, lui qui m’a affermi et m’a fait asseoir sur le trône de mon père David, et qui m’a donné une maison comme il l’avait dit ! Aujourd’hui Adoniya sera mis à mort.
25 Le roi Salomon envoya Benayahou, fils de Yehoyada, qui le frappa ; et Adoniya mourut.
26 Le roi dit ensuite au sacrificateur Abiatar : Va-t’en à Anatoth dans tes terres, car tu mérites la mort ; mais je ne te ferai pas mourir aujourd’hui, parce que tu as porté l’arche du Seigneur l’Éternel devant mon père David et parce que tu as eu part à tous les tourments de mon père.
27 Ainsi Salomon chassa Abiatar du sacerdoce de l’Éternel, afin d’accomplir la parole que l’Éternel avait prononcée sur la maison d’Éli à Silo.
28 La nouvelle en parvint à Joab. Or Joab s’était rallié à Adoniya, sans toutefois s’être rallié à Absalom ; et Joab s’enfuit en direction de la tente de l’Éternel et saisit les cornes de l’autel.
29 On rapporta au roi Salomon que Joab s’était enfui en direction de la tente de l’Éternel et qu’il était à côté de l’autel. Alors Salomon envoya Benayahou, fils de Yehoyada, en lui disant : Va, frappe-le.
30 Benayahou arriva à la tente de l’Éternel et dit à Joab : Ainsi parle le roi : Sors ! Mais il répondit : Non ! C’est ici que je mourrai ! Benayahou rapporta la chose au roi en disant : C’est ainsi qu’a parlé Joab et c’est ainsi qu’il ma répondu.
31 Le roi lui dit : Fais comme il a dit, frappe-le, et tu l’enseveliras ; tu l’écarteras ainsi de moi et de ma famille le sang que Joab a répandu sans cause.
32 L’Éternel fera retomber son sang sur sa tête parce qu’il a frappé deux hommes plus justes et meilleurs que lui et les a tués par l’épée, sans que mon père David le sache : Abner, fils de Ner, chef de l’armée d’Israël, et Amasa, fils de Yéter, chef de l’armée de Juda.
33 Leur sang retombera sur la tête de Joab et sur la tête de sa descendance, pour toujours ; mais il y aura paix pour toujours, de par l’Éternel, pour David, pour sa descendance, pour sa maison et pour son trône.
34 Benayahou, fils de Yehoyada, monta, frappa Joab, et le fit mourir. Il fut enseveli dans sa maison, au désert.
35 À sa place, le roi mit à la tête de l’armée Benayahou, fils de Yehoyada, et il mit le sacrificateur Tsadoq à la place d’Abiatar.
36 Le roi envoya appeler Chiméï et lui dit : Bâtis pour toi une maison à Jérusalem ; tu y habiteras, et tu n’en sortiras pas de côté ou d’autre.
37 Sache bien que tu mourras le jour où tu sortiras et passeras la vallée du Cédron ; ton sang sera sur ta tête.
38 Chiméï répondit au roi : C’est bien ! Ton serviteur fera ce qu’a dit mon seigneur le roi. Chiméï habita longtemps à Jérusalem.
39 Au bout de trois ans, il arriva que deux serviteurs de Chiméï s’enfuirent chez Akich, fils de Maaka, roi de Gath. On le rapporta à Chiméï, en disant : Voici que tes serviteurs sont à Gath.
40 Chiméï se leva, sella son âne et s’en alla à Gath chez Akich pour chercher ses serviteurs. Chiméï donc s’en alla et ramena ses serviteurs de Gath.
41 On rapporta à Salomon que Chiméï était allé de Jérusalem à Gath, et qu’il était de retour.
42 Le roi envoya appeler Chiméï et lui dit : Ne t’ai-je pas fait prêter serment par l’Éternel, et ne t’ai-je pas attesté ceci : Sache bien que tu mourras le jour où tu sortiras pour aller de côté ou d’autre ? Et ne m’as-tu pas répondu : C’est bien ! j’ai entendu
43 Pourquoi donc n’as-tu pas observé le serment de l’Éternel et l’ordre que je t’avais donné
44 Et le roi dit à Chiméï : Tu sais tout le mal que ton cœur a conscience d’avoir fait à mon père David ; l’Éternel fera retomber ta méchanceté sur ta tête.
45 Mais le roi Salomon est béni, et le trône de David sera pour toujours affermi devant l’Éternel.
46 Le roi donna ses ordres à Benayahou, fils de Yehoyada : il sortit et frappa Chiméï qui mourut. La royauté fut ainsi affermie dans la main de Salomon.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.