×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Irmeyahou 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Irmeyahou 10
André Chouraqui


Comme un épouvantail

1 Entendez la parole dont IHVH-Adonaï parle contre vous, maison d’Israël.
2 Ainsi dit IHVH-Adonaï : Sur la route des nations n’apprenez pas ; des signes des ciels, ne vous effarez pas. Oui, elles s’en effarent, les nations.
3 Oui, les règles des peuples sont une fumée. Oui, ils tranchent un arbre de la forêt, ouvrage des mains du bûcheron, avec une cognée.
4 D’argent et d’or, ils l’embellissent ; de clous, avec des marteaux, ils le consolident, et il ne bouge pas.
5 Comme un épouvantail dans une melonnière, ils ne parlent pas. Ils les portent, ils les portent, parce qu’ils ne déambulent pas. Ne frémissez pas d’eux, car ils ne méfont pas, et même de bien faire n’est pas en eux.
6 Nul n’est comme toi, IHVH-Adonaï ; tu es grand, et grand ton nom en héroïsme !
7 Qui ne frémit de toi, roi des nations ? Oui, à toi cela convient. Oui, parmi tous les sages des nations, en tous leurs royaumes, nul n’est comme toi.
8 De l’un ! ils s’abrutissent, ils s’affolent. La discipline ? Fumées ! C’est du bois !
9 L’argent laminé de Tarshish est importé ; l’or d’Ouphaz, un ouvrage d’orfèvre, de mains d’affineur ; leur vêtement est d’indigo et de pourpre, un ouvrage de sages, eux tous.
10 Mais IHVH-Adonaï est l’Elohîms de vérité, lui, l’Elohîms de la vie, le roi de la pérennité. De son écume, la terre tremble ; les nations ne peuvent contenir son exaspération.
11 Ainsi dis-leur : Les Elohîms, qui n’ont fait ni les ciels ni la terre, disparaîtront de la terre et sous ces ciels.
12 Le faiseur de la terre, en sa force, affermit le monde ; en sa sagesse, en son discernement, il a tendu les ciels.
13 De la voix, il donne le tumulte des eaux aux ciels ; il fait monter les cumulus des confins de la terre ; il fait les éclairs pour la pluie, et sort le souffle de ses trésors.
14 Stupide, tout humain sans comprendre ; blême, tout affineur de sa sculpture : oui, mensonge, sa fonte, pas de souffle en elle ;
15 une fumée, une œuvre d’illusionniste. Au temps de leur sanction, elles perdront.
16 La part de Ia’acob n’est pas comme ceux-là : oui, il est le formateur du tout ; Israël est le rameau de sa possession. Son nom : IHVH-Adonaï Sebaot. Ramasse ton arroi

Ramasse ton arroi

17 Ramasse de terre ton arroi, toi, l’habitante assiégée.
18 Oui, ainsi dit IHVH-Adonaï : Me voici, je fronde les habitants de la terre ; cette fois, je les enserre, pour qu’ils trouvent.
19 « Hoïe, moi, pour mon brisement, mon coup pernicieux ! Et moi, je dis : Ah ! Voilà ma dolence et je la porte.
20 Ma tente a été razziée, toutes mes cordées sont désagrégées. Mes fils, sortis de moi, ne sont plus. Nul ne tend encore ma tente, ne relève mes tentures. »
21 Oui, ils sont abrutis, les pâtres, ils ne consultent pas IHVH-Adonaï. Aussi, non perspicaces, tout leur pâturage est dispersé.
22 Voix, rumeur, voici, il vient, le grand tremblement, de la terre du Septentrion, pour mettre les villes de Iehouda en désolation, en logis de chacals.
23 Je savais, IHVH-Adonaï, qu’elle n’est pas à l’humain, sa route ; l’homme qui va ne peut pas affermir son pas.
24 Corrige-moi, IHVH-Adonaï, mais avec jugement ; non en ta fulmination, que tu ne me diminues.
25 Répands ta fièvre contre les nations qui ne te connaissent pas, contre les clans qui ne crient pas ton nom. Oui, ils ont mangé Ia’acob ; ils l’ont mangé, achevé ; et son oasis, ils l’ont désolée.

Cette Bible est dans le domaine public.