×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Exemples 30     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Exemples 30
André Chouraqui


La parole et l’acte

1 Paroles d’Agour bîn Iaqè, la charge, harangue du brave à Itiél. À Itiél et Oukhal.
2 Oui, moi-même, le plus stupide des hommes, je n’ai pas le discernement de l’humain.
3 Je n’ai pas appris la sagesse : la pénétration des consacrés, la pénétrerai-je ?
4 Qui monte aux ciel en descend-il ? Qui a réuni le souffle de ses poings ? Qui a serré les eaux dans une tunique ? Qui a érigé toutes les extrémités de la terre ? Quel est son nom et quel est le nom de son fils ? Oui, le pénètres-tu ?
5 Tout le dire d’Eloha est affiné ; c’est un bouclier pour ceux qui s’abritent en lui.
6 N’ajoute pas à ses paroles, qu’il ne t’exhorte et que tu ne sois trompé.
7 Deux, je les ai demandés de toi, ne me les interdis pas avant que je meure.
8 Éloigne de moi l’inanité, la parole de tromperie. Ne me donne ni l’indigence ni la richesse. Donne-moi pour viatique ma part de pain,
9 que je ne me rassasie, renie et dise : « Qui est IHVH-Adonaï ? » ; que je ne sois indigent, ne vole et ne me saisisse du nom de mon Elohîms.
10 Ne calomnie pas, devant un serviteur, son Adôn, qu’il ne te maudisse et que tu ne sois condamné.
11 L’âge maudit son père, il ne bénit pas sa mère.
12 L’âge pur est à ses yeux ; mais de son excrément, il n’est pas lavé.
13 L’âge comme ses yeux s’exaltent et se chargent ses paupières !
14 L’âge a pour dents des épées, pour coutelas des molaires, pour manger les humiliés de la terre, les pauvres parmi les humains.
15 ‹ Alouqa, la sangsue, a deux filles : « Aboule ! Aboule » ! Trois ne se rassasient pas, quatre ne disent pas : « Assez » ! :
16 le Shéol, la matrice stérile, la terre non rassasiée d’eaux et le feu ne disent jamais : « Assez » !
17 Un œil se moque du père et méprise l’obéissance due à la mère : les corbeaux du torrent le crèveront, les fils de vautour le mangeront.
18 Trois sont trop étonnants pour moi ; et quatre, je ne les pénètre pas :
19 la route du vautour dans les ciels, la route du serpent sur le roc, la route du navire au cœur de la mer, la route de l’homme dans la nubile.
20 Ainsi la route de la femme adultère : elle mange, s’essuie la bouche et dit : « Je n’ai pas commis de fraude » !
21 Sous trois, la terre s’irrite ; sous quatre, elle ne peut se relever :
22 sous l’esclave qui règne, et le veule assouvi de pain ;
23 sous la haïe qui est épousée, et la domestique qui hérite de sa dame.
24 Quatre sont des petits de la terre, mais experts en sagesse :
25 les fourmis, peuple sans rudesse, préparent en été leur pain ;
26 les damans, peuple sans vigueur, mettent leur maison dans le rocher ;
27 le criquet n’a pas de roi, mais il sort tout bardé ;
28 la tarente grimpe de ses pattes, et la voilà dans les palais du roi.
29 Trois excellent au défilé, quatre excellent à la marche :
30 le lion, héros des bêtes ; il ne se détourne devant rien ;
31 le lévrier aux deux hanches, ou le bouc ; et le roi, invincible avec lui.
32 Main à la bouche, si tu déchois en te surfaisant, ou si tu conspires.
33 Oui, le jus du lait fait sortir le beurre ; le jus de la narine fait sortir le sang ; et le jus de deux narines fait sortir la dispute.

Cette Bible est dans le domaine public.