×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Louanges 103     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 103
André Chouraqui


Bénis, mon être

1 De David. Bénis, mon être, IHVH-Adonaï ; toutes mes entrailles, son nom sacré !
2 Bénis IHVH-Adonaï, mon être ; n’oublie pas tous ses bienfaits !
3 Lui, il pardonne tous tes torts, médecin de toutes tes infirmités,
4 il rachète ta vie au pourrissoir, et te nimbe de chérissements, de matrices.
5 Il assouvit de bien ta beauté ; ta jeunesse se rénove comme le vautour.
6 IHVH-Adonaï forge les justifications, les jugements de tous les exploiteurs.
7 Il a relevé ses routes à Moshè, aux Benéi Israël ses agissements.
8 Matriciel, graciant, IHVH-Adonaï ; long de narines, multiple en chérissement.
9 Il ne combat pas avec persistance, il ne s’irrite pas en pérennité.
10 Ce n’est pas selon nos fautes qu’il agit avec nous ; il ne nous rétribue pas selon nos torts.
11 Oui, comme les ciels sont hauts au-dessus de la terre, son chérissement est puissant sur ses frémissants.
12 Comme l’orient est loin de l’occident, il éloigne de nous nos carences.
13 Comme un père matricie ses enfants, IHVH-Adonaï matricie ses frémissants.
14 Oui, il connaît notre formation, lui ; il mémorise le fait que nous sommes poussière.
15 Les jours de l’homme sont comme du pâturin, comme la fleur des champs.
16 Oui, un souffle passe sur lui : il n’est plus ; son lieu ne le reconnaît plus.
17 Le chérissement de IHVH-Adonaï, de pérennité en pérennité, repose sur ses frémissants, sa justification, sur les fils de ses fils,
18 pour les gardiens de son pacte, ceux qui mémorisent ses actions pour les faire.
19 IHVH-Adonaï dans les ciels affermit son trône. Son royaume gouverne tout.
20 Bénissez IHVH-Adonaï, vous, ses messagers, héros de la force, faiseurs de sa parole, pour entendre la voix de sa parole !
21 Bénissez IHVH-Adonaï, vous, toutes ses milices ; ses officiants, ouvriers de son vouloir !
22 Bénissez IHVH-Adonaï, toutes ses œuvres, dans tous les lieux de son gouvernement ! Bénis, mon être, IHVH-Adonaï !

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf