×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Nehèmyah 5     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Nehèmyah 5
André Chouraqui


Le cri du peuple

1 Et c’est la grande vocifération du peuple et de leurs femmes contre leurs frères, les Iehoudîm.
2 Il en est qui disent : « Nos fils ! Nos filles ! Nous sommes nombreux. Prenons des céréales, mangeons et vivons. »
3 Et il en est qui disent : « Nos champs, nos vignobles, nos maisons, nous les avons donnés en garantie pour prendre des céréales pendant la famine. »
4 Et il en est qui disent : « Nous avons emprunté de l’argent pour la redevance du roi, sur nos champs et sur nos vignobles.
5 Maintenant notre chair est la même que la chair de nos frères, leurs fils que nos fils. Mais voici : nous devons livrer nos fils et nos filles en serfs. Il est de nos filles qui sont livrées, et nos mains sont impuissantes ; nos champs, nos vignobles sont aux autres. »
6 Cela me brûle fort quand j’entends leur clameur et ces paroles.
7 Mon cœur délibère en moi. Je censure les dignitaires et les seconds. Je leur dis : « L’usure de l’homme contre son frère ! Vous pratiquez l’usure ! » Je fais un grand rassemblement contre eux.
8 Je leur dis : « Nous avons acheté nos frères, les Iehoudîm, vendus aux nations, autant que nous le pouvions ; et vous, vous vendriez vos frères, et vous nous les vendriez ? Ils se taisent et ne trouvent pas de parole.
9 Je dis : « Le propos que vous faites n’est pas bien. Ne devez-vous pas aller dans le frémissement de notre Elohîms, loin de l’outrage des nations, nos ennemis ?
10 Moi aussi, mes frères et mes adolescents, nous leur avons prêté de l’argent et des céréales. Abandonnons-leur donc cette dette !
11 Retournez-leur donc aujourd’hui leurs champs, leurs vignobles, leurs oliviers, leurs maisons, et le cent d’argent, de céréales, de moût et d’oléagineux que vous leur avez prêtés » !
12 Ils disent : « Nous les leur retournerons et ne leur demanderons rien. Nous ferons comme tu dis. » J’appelle les desservants ; je les fais jurer d’agir selon cette parole.
13 Je secoue ma poche et je dis : « Ainsi Elohîms secouera, loin de sa maison et de son labeur, tout homme qui ne tiendra pas cette parole ; ainsi sera-t-il secoué et vidé. » Tout le rassemblement dit : « Amén ! » Puis ils louangent IHVH-Adonaï. Le peuple fait selon cette parole.
14 Aussi, du jour où il m’ordonna d’être leur pacha en terre de Iehouda, de l’an vingt jusqu’en l’an trente-deux du roi Artahshasta - douze ans -, moi, avec mes frères, je ne mange pas le pain du pacha.
15 Les premiers pachas qui étaient avant moi avaient pesé sur le peuple et pris d’eux, en pain et en vin, quarante sicles d’argent. Leurs adolescents aussi dominaient le peuple. Moi, je n’ai pas agi ainsi, face au frémissement d’Elohîms.
16 Et aussi, l’ouvrage de ce rempart, je l’ai renforcé. Nous n’avons pas acheté de champ ; mais tous mes adolescents étaient groupés là, sur l’ouvrage.
17 Les Iehoudîm et les seconds, cent cinquante hommes, venaient à nous, des nations, autour de nous à ma table.
18 Ceci était pour un seul jour : un bœuf, six ovins sélectionnés, des oiseaux faits pour moi, et, tous les dix jours, tous vins à profusion. Malgré cela je n’ai jamais demandé le pain du pacha : oui, le travail pesait sur ce peuple.
19 Souviens-toi, mon Elohîms, pour moi en bien, de tout ce que j’ai fait pour ce peuple !

Cette Bible est dans le domaine public.