×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Rois 1 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Rois 1 2
André Chouraqui


Le testament de David

1 Les jours de David approchent de la mort. Il donne ordre à Shelomo, son fils, pour dire :
2 « Moi-même, je vais sur la route de toute la terre. Renforce-toi, sois un homme.
3 Garde à la garde de IHVH-Adonaï, ton Elohîms, pour aller sur ses routes, pour garder ses règles, ses ordres, ses jugements, ses témoignages, comme c’est écrit dans la tora de Moshè, pour que tu sois avisé en tout ce que tu feras, en tout ce vers quoi tu feras face,
4 pour que IHVH-Adonaï réalise sa parole dont il m’a parlé pour dire : ‹ Tes fils garderont leur route pour aller, face à moi, en vérité, de tout leur cœur et de tout leur être, pour dire : Pas un homme de toi ne sera tranché du trône d’Israël. ›
5 Et toi aussi tu sais ce que m’a fait Ioab bèn Serouyah, ce qu’il a fait aux deux chefs de la milice d’Israël, à Abnér bèn Nér et à ’Amassa bèn Iètèr : il les a tués, versant le sang de la guerre pendant la paix. Il a donné le sang de la guerre sur sa ceinture, sur ses hanches, sur les sandales de ses pieds.
6 Fais selon ta sagesse, ne fais pas descendre en paix sa sénescence au Shéol.
7 Aux fils de Barzilaï le Guil’adi tu feras une faveur : ils seront parmi les mangeurs à ta table. Oui, ils se sont présentés devant moi dans ma fuite en face d’Abshalôm, ton frère. Mort de David

Mort de David

8 Et voici avec toi Shim’i bèn Guéra, le Biniamini de Bahourîm. Il m’a maudit d’une malédiction insolente le jour où j’allais à Mahanaîm. Il est descendu à mon abord au Iardèn. Je lui ai juré par IHVH-Adonaï pour dire : ‹ Je ne te mettrai pas à mort par l’épée. ›
9 Maintenant, ne l’innocente pas. Oui, tu es un homme sage, sache que lui faire, fais descendre sa sénescence dans le sang au Shéol. »
10 David se couche avec ses pères. Il est enseveli dans la ville de David.
11 Les jours où David règne sur Israël, quarante ans. À Hèbrôn, il règne sept ans ; à Ieroushalaîm, il règne trente-trois ans.
12 Shelomo siège sur le trône de David son père. Son royaume s’affermit fort.
13 Adonyahou bèn Haguit vient vers Bat-Shèba’, la mère de Shelomo. Elle dit : « Pour la paix, ta venue ? Il dit :  »Paix. »
14 Il dit : « Une parole de moi à toi ! » Elle dit : « Parle. »
15 Il dit : « Tu le sais, oui, la royauté était pour moi. Tous en Israël avaient mis sur moi leurs faces pour régner. Mais la royauté a tourné : elle est à mon frère. Oui, de IHVH-Adonaï elle est à lui.
16 Maintenant, une question : moi-même je te questionne, toi. Ne renvoie pas mes faces« . Elle lui dit :  »Parle » !
17 Il dit : « Dis donc à Shelomo le roi - car il ne renverra pas tes faces - de me donner Abishag, la Shounamit, pour femme. »
18 Bat-Shèba’ dit : « Bien. Moi-même je parlerai de toi au roi. »
19 Bat-Shèba’ vient chez le roi Shelomo, pour lui parler d’Adonyahou. Le roi se lève à son abord. Il se prosterne devant elle. Il siège sur son trône et met un siège pour la mère du roi. Elle siège à sa droite.
20 Elle dit : « Une petite question, je te questionne moi-même. Ne renvoie pas mes faces. » Le roi lui dit : « Questionne, ma mère, non, je ne renverrai pas tes faces. »
21 Elle dit : « Abishag, la Shounamit, qu’elle soit donnée à Adonyahou, ton frère, pour femme. »
22 Le roi Shelomo répond et dit à sa mère : « Pourquoi demandes-tu Abishag, la Shounamit, pour Adonyahou ? Mais demande donc aussi la royauté pour lui ; oui, il est mon frère aîné ! Pour lui, pour Èbiatar, le desservant, et pour Ioab bèn Serouyah ! »
23 Le roi Shelomo jure par IHVH-Adonaï pour dire : « Ainsi fera pour moi Elohîms et ainsi il ajoutera ! Oui, c’est contre son être même qu’Adonyahou a parlé cette parole.
24 Maintenant, vive IHVH-Adonaï qui m’affermit, me fait siéger sur le trône de David, mon père, et qui a fait pour moi une maison comme il l’a parlé. Oui, aujourd’hui, Adonyahou sera mis à mort. »
25 Le roi Shelomo envoie la main de Benayahou bèn Iehoyada’; il le frappe et il meurt. Èbiatar est chassé

Èbiatar est chassé

26 À Èbiatar, le desservant, le roi dit : « ’Anatot ! Va dans tes champs ! Oui, tu es un homme de mort ! Mais aujourd’hui je ne te mettrai pas à mort : oui, tu as porté le coffre d’Adonaï face à David, mon père ; tu as souffert de tout ce dont a souffert mon père. »
27 Shelomo chasse Èbiatar : il n’est plus desservant de IHVH-Adonaï, pour accomplir la parole dont IHVH-Adonaï avait parlé sur la maison d’’Éli, à Shilo.
28 La rumeur parvient à Ioab. Oui, Ioab inclinait vers Adonyahou ; il n’inclinait pas vers Abshalôm. Ioab s’enfuit dans la tente de IHVH-Adonaï et saisit les cornes de l’autel.
29 Cela est rapporté au roi Shelomo : oui, Ioab s’est enfui dans la tente de IHVH-Adonaï, et le voici près de l’autel. Shelomo envoie dire à Benayahou bèn Yehoyada’ : « Va et frappe-le. »
30 Benayahou vient dans la tente de IHVH-Adonaï. Il lui dit : « Ainsi a dit le roi : Sors ! » Il dit : « Non : je mourrai ici. » Benayahou retourne au roi la parole pour dire : « Ainsi a parlé Ioab, ainsi il m’a répondu. » Mise à mort de Ioab

Mise à mort de Ioab

31 Le roi lui dit : « Fais comme il a parlé. Frappe-le et ensevelis-le. Écarte de moi et de la maison de mon père les sangs que Ioab a répandus gratuitement.
32 IHVH-Adonaï retourne son sang sur sa tête, lui qui avait frappé deux hommes plus justes et meilleurs que lui, les tuant par l’épée, et mon père David ne le savait pas, Abnér bèn Nér, le chef de la milice d’Israël, et ’Amassa bèn Iètèr, le chef de la milice de Iehouda.
33 Leurs sangs retournent sur la tête de Ioab et sur la tête de sa semence, en pérennité. Pour David, pour sa semence, pour sa maison, pour son trône, ce sera la paix, en pérennité, de IHVH-Adonaï. »
34 Benayahou bèn Iehoyada’ monte. Il le frappe et le tue. Il est enseveli dans sa maison, au désert.
35 Le roi met Benayahou bèn Yehoyada’ à sa place sur la milice, et Sadoq, le desservant, le roi le donne à la place d’Èbiatar. Exécution de Shim’i

Exécution de Shim’i

36 Le roi envoie convoquer Shim’i. Il lui dit : « Bâtis-toi une maison à Ieroushalaîm et habite là. Tu n’en sortiras pas, ici ni là.
37 Et c’est au jour où tu sortirais pour passer le torrent du Qidrôn, sache-le, sache-le, oui, tu mourras, tu mourras ; ton sang sera sur ta tête. »
38 Shim’i dit au roi : « Bien, la parole ! Ton serviteur fera comme mon Adôn le roi l’a dit. » Shim’i habite à Ieroushalaîm de nombreux jours.
39 Et c’est au bout de trois ans : deux serviteurs de Shim’i s’enfuient chez Akhish bèn Ma’akha, roi de Gat. Cela est rapporté à Shim’i pour dire : « Voici, tes serviteurs sont à Gat. »
40 Shim’i se lève, bride son âne et va à Gat, vers Akhish, pour demander ses serviteurs. Shim’i va. Il fait venir ses serviteurs de Gat.
41 C’est rapporté à Shelomo : oui, Shim’i est allé de Ieroushalaîm à Gat et il en est revenu.
42 Le roi envoie convoquer Shim’i et lui dit : « Ne t’ai-je pas fait jurer par IHVH-Adonaï et ne l’ai-je pas attesté par toi-même, pour dire : ‹ Le jour où tu sortiras et où tu iras ici ou là, sache-le, sache-le, oui, tu mourras ? › Tu m’as dit : ‹ Bien, la parole ! J’ai entendu ! J’ai entendu. ›
43 Pourquoi n’as-tu pas gardé le serment de IHVH-Adonaï, l’ordre que je t’avais ordonné ?
44 Le roi dit à Shim’i : « Toi, tu connais tout le mal que ton cœur connaît, ce que tu as fait à David, mon père. IHVH-Adonaï retourne ton mal sur ta tête.
45 Le roi Shelomo est béni ; le trône de David sera ferme en face de IHVH-Adonaï, en pérennité. »
46 Le roi donne ordre à Benayahou bèn Yehoyada’. Il sort, le frappe, et il meurt. Le royaume est ferme dans la main de Shelomo.

Cette Bible est dans le domaine public.