×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Shemouël 2 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Shemouël 2 11
André Chouraqui


David et Bat-Shèba’

1 Et c’est au retour de l’année, au temps où les rois sortent, David envoie Ioab et ses serviteurs avec lui, et tout Israël. Ils détruisent les Benéi ’Amôn et assiègent Raba. David habite Ieroushalaîm.
2 Et c’est au temps du soir, David se lève de sa couche. Il va sur le toit de la maison du roi. Il voit, du toit, une femme qui se baigne. La femme est bien à voir, très.
3 David envoie s’informer sur la femme. Il dit : « N’est-ce pas Bat-Shèba’, la fille d’Eli’âm, la femme d’Ouryah, le Hiti ?
4 David envoie des messagers et la prend. Elle vient à lui. Il couche avec elle. Elle s’était consacrée après sa contamination. Elle retourne à sa maison.
5 La femme est enceinte. Elle envoie le rapporter à David. Elle dit : « Je suis enceinte. »
6 David envoie Ioab : « Envoie-moi Ouryah le Hiti. »
7 Ouryah vient à lui. David s’enquiert de la paix de Ioab, de la paix du peuple, de la paix de la guerre.
8 David dit à Ouryah : « Descends dans ta maison et baigne tes pieds. » Ouryah sort de la maison du roi ; et sort après lui un envoi du roi.
9 Ouryah se couche à l’ouverture de la maison du roi, avec tous les serviteurs de son Adôn. Il ne descend pas dans sa maison.
10 Ils le rapportent à David pour dire : « Ouryah n’est pas descendu dans sa maison. » David dit à Ouryah : « Ne viens-tu pas de la route, toi ? Pourquoi ne descends-tu pas dans ta maison ?
11 Ouryah dit à David : « Le coffre, Israël et Iehouda habitent des cabanes. Mon Adôn, Ioab, et les serviteurs de mon Adôn campent sur les faces du champ. Et moi, je viendrais dans ma maison, pour boire, pour manger et pour coucher avec ma femme ? Par ta vie, par la vie de ton être, je ne ferai pas un tel propos. »
12 David dit à Ouryah : « Habite ici encore aujourd’hui. Demain je te renverrai. » Ouryah habite à Ieroushalaîm ce jour-là et le lendemain.
13 David l’invite et il mange en face de lui et boit. Il l’enivre. Il sort le soir pour coucher sur sa couche avec les serviteurs de son Adôn. Mais il ne descend pas dans sa maison.
14 Et c’est au matin. David écrit un acte pour Ioab. Il l’envoie par la main d’Ouryah.
15 Il écrit dans l’acte pour dire : « Assignez Ouryah face au plus fort de la guerre ; puis retournez, derrière lui. Frappé, qu’il meure. »

Ouryah meurt

16 Et c’est quand Ioab garde la ville, il donne Ouryah au lieu, là où il savait qu’étaient des hommes de valeur.
17 Les hommes de la ville sortent et guerroient contre Ioab. Dans le peuple, des serviteurs de David tombent. Ouryah le Hiti meurt aussi.
18 Ioab envoie et rapporte à David toutes les paroles de la guerre.
19 Il ordonne au messager de dire : « Quand tu achèveras de parler avec le roi de toutes les paroles de la guerre,
20 alors, si la fièvre du roi monte et qu’il te dise : ‹ Pourquoi vous êtes-vous avancés contre la ville pour guerroyer ? Ne saviez-vous pas qu’ils tireraient du haut du rempart ?
21 Qui a frappé Abimèlèkh bèn Ieroubèshèt ? N’est-ce pas une femme qui a jeté sur lui une meule courante du haut du rempart ? Il est mort, à Tébés ! Pourquoi vous êtes-vous avancés contre le rempart ?’ Tu lui diras : ‹ Ton serviteur Ouryah, le Hiti, est mort, lui aussi’ » !
22 Le messager va. Il vient et rapporte à David tout ce pourquoi Ioab l’avait envoyé.
23 Le messager dit à David : « Oui, les hommes nous ont dominés. Ils sont sortis contre nous dans le champ. Nous étions contre eux jusqu’à l’ouverture de la porte.
24 Les tireurs tiraient sur tes serviteurs du haut du rempart. Des serviteurs du roi sont morts. Ton serviteur Ouryah, le Hiti, est mort, lui aussi. »
25 David dit au messager : « Tu diras ainsi à Ioab : ‹ Que cette parole ne fasse pas de mal à tes yeux : oui, comme ceci et comme cela, elle mange, l’épée ! Renforce ta guerre contre la ville. Casse-la. Renforce-la’. »
26 La femme d’Ouryah l’entend : oui, Ouryah, son homme, est mort. Elle se lamente sur son mari.
27 Le deuil passe. David envoie et l’ajoute à sa maison. Elle est à lui pour femme ; elle lui enfante un fils. La parole que David avait faite méfait aux yeux de IHVH-Adonaï.

Cette Bible est dans le domaine public.