×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Shemouël 2 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Shemouël 2 10
André Chouraqui


1 Et c’est après quoi le roi de Benéi ’Amôn meurt. Hanoun, son fils règne à sa place. 2 David dit : « Je ferai une faveur à Hanoun bèn Nahash, comme son père m’a fait une faveur. » David envoie le réconforter pour son père par la main de ses serviteurs. Les serviteurs de David viennent en terre des Benéi ’Amôn. 3 Les chefs des Benéi ’Amôn disent à Hanoun, leur Adôn : « À tes yeux, glorifie-t-il ton père, David ? Oui, il t’a envoyé des réconforts ; mais n’est-ce pas pour explorer la ville, pour l’espionner et pour la renverser, que David t’a envoyé ses serviteurs ? 4 Hanoun prend les serviteurs de David. Il rase la moitié de leur barbe et tranche leurs uniformes par le milieu jusqu’à leur cul ; puis il les renvoie. 5 Ils le rapportent à David, qui envoie les aborder. Oui, c’étaient des hommes fort accablés d’opprobre. Le roi dit : « Habitez Ieriho jusqu’à ce que votre barbe repousse ; puis revenez. » 6 Les Benéi ’Amôn voient qu’ils puent pour David. Les Benéi ’Amôn envoient soudoyer vingt mille fantassins à Arâm Béit-Rehob et Arâm Soba, mille hommes chez le roi de Ma’akha, et douze mille hommes de chez Tob. 7 David l’entend. Il envoie Ioab avec toute la milice des héros. 8 Les Benéi ’Amôn sortent et se rangent en guerre à l’ouverture de la porte. Arâm Soba et Rehob, les hommes de Tob et de Ma’akha sont seuls au champ. 9 Ioab voit que les faces de la guerre sont contre lui, en face et derrière. Il choisit les élites d’Israël parmi eux tous et se range à l’abord d’Arâm. 10 Il donne le reste du peuple en main d’Abishaï, son frère, et les range à l’abord des Benéi ’Amôn. 11 Il dit : « Si Arâm est plus fort que moi, tu seras pour moi un salut ; et si les Benéi ’Amôn sont plus forts que toi, j’irai te sauver. 12 Sois fort, renforçons-nous pour notre peuple, pour les villes de notre Elohîms ; et IHVH-Adonaï fera ce qui est bien à ses yeux. » 13 Ioab avance, avec le peuple qui est avec lui, pour la guerre contre Arâm. Ils s’enfuient en face de lui. 14 Les Benéi ’Amôn voient qu’Arâm s’est enfui. Ils s’enfuient en face d’Abishaï et viennent dans la ville. Ioab retourne de chez les Benéi ’Amôn et vient à Ieroushalaîm. 15 Arâm voit qu’il a été battu en face d’Israël ; ils se réunissent ensemble. 16 Hadad’èzèr envoie et fait sortir Arâm qui est au passage du fleuve. Ils viennent à Héilâm. Shobakh, chef de la milice de Hadad’èzèr, est en face d’eux. 17 Cela est rapporté à David. Il réunit tout Israël, passe le Iardèn et vient à Héilâm. Arâm se range à l’abord de David. Ils guerroient contre lui. 18 Arâm s’enfuit en face d’Israël. David tue sept cents chars et quarante mille cavaliers d’Arâm. Il frappe Shobakh, le chef de la milice, qui meurt là. 19 Tous les rois, les serviteurs de Hadad’èzèr, le voient : oui, ils sont battus en face d’Israël. Ils font la paix avec Israël et le servent. Arâm frémit de sauver encore les Benéi ’Amôn.

Cette Bible est dans le domaine public.