×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Entête 43     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Entête 43
André Chouraqui


La famine

1 Mais la famine est lourde sur la terre.
2 Et c’est quand ils ont achevé de manger le ravitaillement qu’ils avaient fait venir de Misraîm, leur père leur dit : « Retournez ! Ravitaillez-nous : un peu de nourriture » !
3 Iehouda lui dit pour dire : « L’homme l’a attesté, attesté contre nous pour dire : ‹ Vous ne verrez pas mes faces sans votre frère avec vous. ›
4 S’il existe en toi d’envoyer notre frère avec nous, nous descendrons, nous nous ravitaillerons pour toi en nourriture.
5 Si tu ne l’envoies pas, nous ne descendrons pas. Oui, l’homme nous a dit : ‹ Vous ne verrez pas mes faces sans votre frère avec vous’. »
6 Israël dit : « Pourquoi avoir méfait contre moi en rapportant à l’homme que vous aviez encore un frère ? »
7 Ils disent : « L’homme nous a questionnés, questionnés sur nous et sur notre enfantement pour dire : ‹ Votre père est-il encore vivant ? Avez-vous un frère ? › Nous le lui avons rapporté sur la bouche de ces paroles. Est-ce que nous pénétrions, pénétrions qu’il dirait : ‹ Faites descendre votre frère › ? »
8 Iehouda dit à Israël, son père : « Envoie l’adolescent avec moi. Levons-nous, allons ! Nous vivrons, nous ne mourrons pas, nous aussi, toi aussi, notre marmaille aussi.
9 Moi-même je le garantis, tu le demanderas de ma main : si je ne le fais pas venir à toi et ne le présente pas en face de toi, j’aurai fauté contre toi, tous les jours.
10 Oui, si nous n’avions pas tardé, oui, maintenant nous serions de retour voilà deux fois. »
11 Israël, leur père, leur dit : « S’il en est ainsi, faites donc ceci : prenez une sélection de la terre dans vos récipients, descendez une offrande à l’homme, un peu de baume, un peu de miel, des astragales, du ciste, des pistaches, des amandes.
12 Prenez en mains le double de l’argent, l’argent retourné sur la bouche de vos sacoches, retournez-le de vos mains. Peut-être était-ce une erreur.
13 Et votre frère prenez-le ! Levez-vous ! Retournez vers l’homme !
14 Él Shadaï vous donnera des matrices en face de l’homme. Il vous enverra votre autre frère et Biniamîn. Et moi, le désenfanté, je resterai désenfanté. »
15 Les hommes prennent cette offrande, le double de l’argent en leur main, et Biniamîn. Ils se lèvent, descendent en Misraîm et se tiennent en face de Iosseph.
16 Iosseph voit avec eux Biniamîn, il dit à celui qui est sur sa maison : « Faites venir les hommes à la maison. Abats un abattage et prépare-le. Oui, les hommes mangeront avec moi ce midi. »
17 L’homme fait selon ce qu’a dit Iosseph. L’homme fait venir les hommes dans la maison de Iosseph.
18 Les hommes frémissent : oui, ils sont conduits dans la maison de Iosseph. Ils disent : « C’est à propos de l’argent retourné dans nos sacoches, au commencement, que nous sommes amenés pour qu’ils se roulent sur nous et tombent sur nous, pour nous prendre comme serviteurs avec nos ânes » !
19 Ils avancent vers l’homme qui est sur la maison de Iosseph, ils lui parlent, à l’ouverture de la maison.
20 Ils disent : « Plaise, mon Adôn ! Nous étions descendus, descendus au commencement, pour nous ravitailler en nourriture.
21 Et c’est quand nous sommes venus au gîte : nous avons ouvert nos sacoches. Et voici l’argent de chacun sur la bouche de sa sacoche. Notre argent, à son poids, nous le retournons de notre main.
22 Nous descendons avec un autre argent en nos mains, pour nous ravitailler en nourriture. Nous ne savons pas qui a mis notre argent dans nos sacoches. »
23 Il dit : « Paix à vous ! Ne frémissez pas ! Votre Elohîms et l’Elohîms de votre père vous a donné un magot dans vos sacoches. Votre argent m’est parvenu. » Il fait sortir vers eux Shim’ôn.
24 L’homme fait venir les hommes dans la maison de Iosseph. Il donne de l’eau : ils baignent leurs pieds. Il donne du fourrage à leurs ânes.
25 Ils préparent l’offrande jusqu’à la venue de Iosseph, à midi : oui, ils ont entendu qu’ils mangeraient là le pain.
26 Iosseph vient à la maison. Ils lui apportent à la maison l’offrande qui est en leur main et se prosternent devant lui à terre.
27 Il les questionne sur la paix. Il dit : « Est-il en paix votre vieux père dont vous aviez parlé ? Est-il encore vivant ? »
28 Ils disent : « En paix, ton serviteur, notre père : il vit encore. » Ils s’inclinent et se prosternent.
29 Il lève ses yeux et voit Biniamîn, son frère, le fils de sa mère. Il dit : « Est-ce votre petit frère dont vous m’aviez parlé ? Il dit :  »Elohîms te fera grâce, mon fils. »
30 Iosseph se hâte : oui, ses matrices ardaient pour son frère. Il cherche à pleurer, vient à l’intérieur, et là il pleure.
31 Il baigne ses faces, puis il sort. Il se contient et dit : « Mettez le pain. »
32 Ils le lui mettent, pour lui à part, pour eux à part et pour les Misrîm qui mangent avec lui, à part. Oui, les Misrîm ne peuvent manger le pain avec les ’Ibrîm, oui, c’est une abomination pour les Misrîm.
33 Ils s’assoient en face de lui, l’aîné selon son aînesse, le mineur selon sa minorité et les hommes s’étonnent, l’homme avec son compagnon.
34 Il leur porte les portions de ses faces. La portion de Biniamîn se multiplie par cinq mains, plus que leur apport à tous. Ils boivent et s’enivrent avec lui.

Cette Bible est dans le domaine public.