Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Psaume 139.2     

Psaumes 139.2
Samuel Cahen


Science infinie de Dieu

1 Au maître des chants, psaume de David.Iehovah, tu m’as éprouvé, tu me connais.
2 Toi, tu connais mon repos et mon mouvement, tu discernes de loin ma pensée.
3 Tu m’as mesuré l’espace pour marcher et pour me coucher, tu es familiarisé avec toutes mes voies.
4 Car il n’y a pas une parole sur ma langue que toi, Iehovah, tu ne connaisses déjà entièrement.
5 Tu m’assièges par derrière et par devant, et tu mets ta main sur moi.
6 Comprendre cela est une merveille, c’est trop élevé pour que je puisse y atteindre.
7 Où irais-je devant ton esprit, et où fuirais-je devant ta face ?
8 Si je m’élance au ciel, tu es là ; si je me fais une couche de la tombe, tu y es.
9 Si je prends les ailes de l’aurore, si je me fixe à l’extrémité de la mer,
10 Là aussi ta main me conduirait, et ta droite me dirigerait.
11 Lors même que je dirais : Que les ténèbres m’enveloppent, que la nuit soit une lumière autour de moi ;
12 Même les ténèbres ne me voileraient pas devant toi ; la nuit (pour toi) brille comme le jour, les ténèbres, comme la lumière.
13 Car tu t’es approprié mes reins, tu m’as entouré dans le sein de ma mère.
14 Je te rends grâces de ce que je suis si merveilleusement distingué ; tes œuvres sont prodigieuses, et mon âme le sent profondément.
15 La structure de mes ossements ne fut pas un secret pour toi lorsque je me formais dans le mystère, que je fus brodé dans les profondeurs de la terre.
16 Tes yeux m’ont vu (quand j’étais) une masse (informe), et sur ton livre sont tous écrits les jours qui me furent destinés, lorsqu’aucun d’entre eux n’était (encore).
17 Que tes conceptions me sont précieuses, mon Dieu ! que leur nombre est puissant !
18 Si je voulais les compter, elles seraient plus nombreuses que (les grains de) sable ; je me réveille, et je suis encore avec toi.
19 Puisses-tu, ô mon Dieu ! faire mourir l’impie ; (et vous) hommes de sang, éloignez-vous de moi.
20 Ceux qui te nomment dans leur artifice, tes adversaires qui profèrent ton nom en vain ;
21 Certes je hais ceux qui te haïssent, et j’ai du dégoût pour ceux qui s’élèvent contre toi.
22 Je les hais d’une haine parfaite, je les considère comme mes (propres) ennemis.
23 Dieu ! scrute-moi et connais mon cœur, éprouve-moi et pénètre mes pensées,
24 Et regarde s’il y a en moi une voie de calamité, et conduis-moi sur le chemin de l’éternité.

Cette Bible est dans le domaine public.