×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Apocalypse 21.25     

Apocalypse 21.25
Vigouroux


Un nouveau ciel et une nouvelle terre

1 Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’existait plus.[21.1 Voir Isaïe, 65, 17 ; 66, 22 ; 2 Pierre, 3, 13.]
2 Et moi, Jean, je vis la cité sainte, la Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête comme une épouse qui s’est parée pour son époux.
3 Et j’entendis une voix forte venant du trône, qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes, et il habitera avec eux ; et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux, comme leur Dieu ;
4 et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort n’existera plus, et il n’y aura plus ni deuil (mort), ni cri, ni douleur, car ce qui était autrefois a disparu (les premières choses sont passées).[21.4 Voir Isaïe, 25, 8 ; Apocalypse, 7, 17.]
5 Alors celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je vais faire toutes choses nouvelles. Et il me dit : Ecris, car ces paroles sont très sûres et vraies.[21.5 Voir Isaïe, 43, 19 ; 2 Corinthiens, 5, 17.]
6 Et il me dit : C’est fait. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif, je donnerai gratuitement de la source d’eau vive.[21.6 C’est fait ; c’est-à-dire tout ce que Dieu avait résolu de toute éternité par rapport au monde, aux élus et aux réprouvés, est accompli. Comparer à Apocalypse, 16, 17. — L’Alpha et l’Oméga, la première et la dernière lettre de l’alphabet grec.]
7 Celui qui vaincra possédera ces choses, et je serai son Dieu, et il sera mon fils.
8 Quant aux lâches (timides) et aux incrédules, et aux abominables, et aux homicides, et aux impudiques (fornicateurs), et aux magiciens (empoisonneurs), et aux idolâtres, et à tous les menteurs, leur part sera dans l’étang brûlant de feu et de soufre : ce qui est la seconde mort.

La nouvelle Jérusalem

9 Alors un des sept anges qui avaient eu les sept coupes pleines des sept dernières plaies, vint à moi, et me parla en disant : Viens et je te montrerai l’épouse, la femme de l’Agneau.
10 Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et il me montra la cité sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu.
11 Elle avait la gloire (clarté) de Dieu, et l’astre qui l’éclaire (sa lumière) était semblable à une pierre précieuse, à une pierre de jaspe brillante comme du cristal.
12 Elle avait une grande et haute muraille, où il y avait douze portes ; et aux portes étaient douze anges, et des noms inscrits, qui sont les noms des douze tribus des enfants d’Israël.
13 A l’orient, trois portes ; au nord (septentrion), trois portes ; au midi, trois portes, et au couchant (à l’occident), trois portes.
14 Et la muraille de la ville avait douze fondements, et sur ces douze fondements étaient les noms des douze Apôtres de l’Agneau.
15 Et celui qui me parlait avait une mesure, un roseau d’or, pour mesurer la ville, et ses portes, et la muraille.
16 Or, la ville est bâtie en carré, et sa longueur est égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau d’or, et il la trouva de douze mille stades ; et (or) sa longueur, et sa hauteur, et sa largeur sont égales.[21.16 Douze mille stades : le stade avait 185 mètres.]
17 Il mesura aussi sa muraille : cent quarante-quatre coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange.[21.17 Qui est celle de l’ange ; qui est celle dont se servait l’ange pour mesurer. Saint Jean fait cette remarque pour indiquer que les coudées et les stades dont il est ici question ne diffèrent en rien de ceux que nous connaissons et que nous employons ordinairement. — La coudée avait 52 centimètres.]
18 La muraille était bâtie en pierre de jaspe, et la ville était d’un or pur, semblable à du verre pur (très clair).
19 Et les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de toutes sortes de pierres précieuses. Le premier fondement était du jaspe ; le second, de saphir ; le troisième, de calcédoine ; le quatrième, d’émeraude ;
20 le cinquième, de sardonyx ; le sixième, de sardoine ; le septième, de chrysolithe ; le huitième, de béryl ; le neuvième, de topaze ; le dixième, de chrysoprase ; le onzième, d’hyacinthe ; le douzième, d’améthyste.
21 Et les douze portes étaient douze perles ; chaque porte était faite d’une seule perle, et la place de la ville était d’un or pur, pareil à du verre transparent.
22 Je n’y vis point de temple ; car le Seigneur, le Dieu tout-puissant en est le temple, ainsi que l’Agneau.
23 Et la ville n’a pas besoin du soleil, ni de la lune pour qu’ils l’éclairent, car c’est la gloire de Dieu qui l’illumine et l’Agneau en est le flambeau (sa lampe).[21.23 Voir Isaïe, 60, 19.]
24 Et les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire et leur honneur.
25 Ses portes ne seront pas fermées le jour, car il n’y aura point là de nuit.[21.25 Voir Isaïe, 60, 11.]
26 On y apportera la gloire et l’honneur des nations.
27 Il n’y entrera rien de souillé, ni personne qui commette l’abomination ou (et) le mensonge, mais seulement ceux qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau.

Cette Bible est dans le domaine public.