×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Esaïe 65.15     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 65.15
Vigouroux


Réponse de Dieu

1 Ceux qui auparavant ne m’interrogeaient pas m’ont recherché, ceux qui ne me cherchaient pas m’ont trouvé. J’ai dit à une nation qui n’invoquait pas mon nom : Me voici, me voici ! (.)[65.1-25 8e Discours : Réponse de Dieu à la prière de son peuple, chapitre 65. ― 2° Dieu répond d’abord par une parole de condamnation contre les endurcis qui ne se convertissent pas, versets 1 à 7 ; quant à ceux qui reviennent à lui, il leur rend ses bonnes grâces, versets 8 à 10. Ceux qui continuent à adorer les faux dieux périront sans merci, versets 11 à 16, mais les justes seront comblés de biens, versets 17 à 25.] [65.1 Ils m’ont cherché, etc. Saint Paul (voir Romains, 10, 20) applique ceci à la conversion des Gentils.]
2 J’ai étendu mes mains tout le jour vers un peuple incrédule, qui marche dans une voie qui n’est pas bonne, en suivant ses pensées.[65.2 J’ai étendu, etc. Saint Paul (voir Romains, 10, 21) explique ce passage des Juifs au temps de Jésus-Christ.]
3 C’est un peuple qui, en face, provoque constamment ma colère, qui immole des victimes dans les jardins, et qui sacrifie sur des briques ;[65.3 Qui immolent. Ce verbe et les suivants sont au pluriel dans l’hébreu aussi bien que dans la Vulgate, parce qu’ils ont pour sujet le mot peuple, qui est un nom collectif. ― Dans les jardins ; c’est-à-dire dans les bocages, les bois sacrés, où les païens rendaient un culte à Vénus, à Adonis et à Priape. Comparer à Isaïe, 1, 29 ; Osée, 4, 13. ― Sacrifient sur des briques ; sur des autels de briques ; ce qui était contraire à la loi (voir Exode, 20, 24-25) ; ou sur des autels érigés sur les plates-formes des toits, qui étaient pavées de briques. Comparer à 4 Rois, 23, 12 ; Jérémie, 19, 13 ; 32, 29 ; Sophonie, 1, 5.]
4 qui habite dans les sépulcres, et qui dort dans les temples des idoles, qui mange de la chair de pourceau (porc), et qui met dans ses vases une liqueur (un jus) profane ;[65.4 Qui habitent, etc. ; qui fréquentent les sépulcres, pour y exercer la nécromancie. ― Qui dorment, etc. ; qui, selon la remarque de saint Jérôme, passent la nuit dans les temples, sur des peaux de victimes immolées, afin d’y avoir des songes qui leur fassent connaître l’avenir. ― Qui mangent, etc. La chair de porc était défendue aux Juifs (voir Lévitique, 11, 7). ― Du jus profane ; soit celui de la chair de porc, ou de toute autre viande défendue.]
5 qui dit : Retire-toi de moi, ne t’approche pas de moi, car tu n’es pas pur. Ils deviendront une fumée dans ma fureur, un feu qui brûlera toujours (brûlant tout le jour).[65.5 Qui disent ; à un gentil.]
6 Cela est écrit devant moi ; je ne me tairai plus (pas), mais je le leur rendrai, et je le verserai dans leur sein.[65.6 Je verserai dans leur sein ; je verserai dans leur sein ce qu’ils méritent. On retrouve une locution semblable à Psaumes, 78, 12 ; Jérémie, 32, 18 ; Luc, 6, 38.]
7 Je punirai vos iniquités, dit le Seigneur, et en même temps les iniquités de vos pères, qui ont sacrifié sur les montagnes et qui m’ont outragé sur les collines ; je verserai dans leur sein une peine proportionnée à leurs œuvres.
8 Voici ce que dit le Seigneur : Comme lorsqu’on trouve un grain dans une grappe, et que l’on (Sion) dit : Ne le détruis pas, car c’est une bénédiction, ainsi agirai-je en faveur de mes serviteurs, et je n’exterminerai pas tout (Israël).
9 Je ferai sortir de Jacob une postérité, et de Juda le possesseur de mes montagnes ; et mes élus en hériteront (de cette terre), et mes serviteurs y habiteront.
10 Les campagnes serviront de parcs aux troupeaux (de menu bétail), et la vallée d’Achor servira de gîte aux bœufs (troupeaux de gros bétail), pour ceux de mon peuple qui m’(aur)ont recherché.[65.10 La vallée d’Achor. Voir Josué, 7, 24.]
11 Mais vous qui avez abandonné le Seigneur, qui avez oublié ma montagne sainte, qui dressez une table pour (à, note) la Fortune, et qui y offrez des libations,[65.11 A la Fortune, en hébreu, Gad, qui était considéré par les Chananéens comme le dieu de la fortune.]
12 je vous compterai avec le glaive, et vous périrez tous dans le carnage ; car j’ai appelé, et vous n’avez pas répondu ; j’ai parlé, et vous n’avez pas entendu (écouté) ; vous avez fait le mal devant mes yeux, et vous avez choisi ce que je ne voulais pas.[65.12 Voir Proverbes, 1, 24 ; Isaïe, 66, 4 ; Jérémie, 7, 13.]
13 C’est pourquoi voici ce que dit le Seigneur Dieu : Mes serviteurs mangeront, et vous aurez faim ; mes serviteurs boiront, et vous aurez soif ;
14 mes serviteurs se réjouiront, et vous serez confondus ; mes serviteurs me loueront dans l’allégresse de leur cœur, et vous crierez dans la douleur de votre cœur, et vous hurlerez dans le déchirement de votre esprit ;
15 et vous laisserez votre nom à mes élus en imprécation ; le Seigneur Dieu vous fera périr, et il donnera à ses serviteurs un autre nom.
16 Celui qui sera béni en ce nom sur la terre sera béni du Dieu de vérité, et celui qui jurera sur la terre jurera au nom du Dieu de vérité ; car les anciennes angoisses seront (ont été) mises en oubli, et elles seront (ont été) cachées à mes yeux.[65.16 Le Dieu de vérité ; littéralement le Dieu d’amen ; en hébreu, amen signifie, en effet, vérité, fidélité dans les promesses.]
17 Car je vais créer de nouveaux cieux et une terre nouvelle, et les choses anciennes s’effaceront de la mémoire, et elles ne reviendront plus à l’esprit.[65.17-19 Car voici, etc. Saint Jean décrit sous de semblables symboles le Royaume des justes sur la terre renouvelée (voir Apocalypse, 21, 1-5) « rétabli dans son état premier » dit saint Irénée (Contre les hérésies, V, 33-4). Voir ci-après les versets 20 à 25. Voir Isaïe, 11, 6-9.] [65.17 Voir Isaïe, 66, 22 ; Apocalypse, 21, 1.]
18 Mais vous vous réjouirez et vous serez éternellement dans l’allégresse à cause des choses que je vais créer (crée), car je vais faire de Jérusalem une ville d’allégresse, et de son peuple un peuple de joie.[65.18 Je crée Jérusalem, etc. ; je vais faire de Jérusalem une ville d’exultation, et de son peuple un peuple de joie.]
19 Je mettrai mon allégresse (J’exulterai) dans Jérusalem, et ma joie (me réjouirai) dans mon peuple, et on n’y entendra plus le bruit des pleurs ni le bruit des cris.
20 On n’y verra plus d’enfant(s) qui ne vive que peu de jours, ni de vieillard qui n’accomplisse le temps de sa vie ; car l’enfant mourra à cent ans, et le pécheur de cent ans sera maudit.[65.20-25 « Toutes les prophéties de ce genre [qui ne peuvent s’appliquer à la vie éternelle] se rapportent sans conteste à la résurrection des justes [les nouveaux cieux et la nouvelle terre], qui aurai lieu après l’avènement de l’Antéchrist et l’anéantissement des nations soumises à son autorité : alors les justes règneront sur la terre, croissant à la suite de l’apparition du Seigneur ; ils s’accoutumeront, grâce à lui, à saisir la gloire du Père et, dans ce royaume, ils accèderont au commerce des saints anges ainsi qu’à la communion et à l’union avec les réalités spirituelles. Et tous ceux que le Seigneur trouvera en leur chair, l’attendant des cieux après avoir enduré la tribulation et avoir échappé aux mains de l’Impie, ce sont ceux dont le prophète a dit : voir Isaïe, 6, 12 (…) Si certains essaient d’entendre de telles prophéties dans un sens allégorique, ils ne parviendront même pas à tomber d’accord entre eux sur tous les points. D’ailleurs, ils seront convaincus d’erreur par les textes eux-mêmes, qui disent : voir Isaïe, 6, 11 ; 13, 9 ; 26, 10 (…) Ces événements ne sauraient se situer dans les lieux supracélestes car Dieu « montrera sa splendeur à toute la terre qui est sous le ciel » voir Baruch, 5, 3 (saint Irénée, Contre les hérésies, V, 35, 1-2).] [65.20 Parce que l’enfant mourra, etc. ; c’est-à-dire, c’est parce qu’il ne mourra qu’à cent ans, que l’enfant ne vivra pas seulement peu de jours. L’hébreu dit : « Il n’y aura plus d’enfant né pour peu de jours et ce sera mourir jeune que de mourir centenaire. »]
21 Ils bâtiront des maisons, et ils les habiteront ; ils planteront des vignes, et ils en mangeront le fruit.
22 Ils ne bâtiront pas des maisons qu’un autre habitera, ils ne planteront pas pour qu’un autre mange le fruit, car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, et les œuvres de leurs mains seront de longue durée.[65.22 A l’égal… ; les jours de mon peuple seront aussi nombreux que ceux des arbres de longue durée, tels que chêne, cèdre…]
23 Mes élus ne travailleront pas en vain, et ils n’engendreront pas pour le trouble ; car ils s(er)ont une race bénie du Seigneur, et leurs petits enfants seront (bénis) avec eux.
24 Avant qu’ils crient, je les exaucerai, et lorsqu’ils parleront encore, je les aurai écoutés (écouterai).[65.24 Voir Psaumes, 31, 5.]
25 Le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion et le bœuf mangeront de la paille, et la poussière sera la nourriture du serpent. Ils ne nuiront pas et ne tueront pas sur toute ma montagne sainte, dit le Seigneur. [65.25 Voir Isaïe, 11, 6-9. ― Pain ; ce mot est mis souvent dans l’Ecriture pour nourriture en général.]

Cette Bible est dans le domaine public.