×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Job 11.2     

Job 11.2
Vigouroux


Intervention n° 1 de Tsophar

1 (Or) Sophar de Naama prit la parole et dit :[11.1 Sophar diffère de ses deux amis, Eliphaz et Baldad ; c’est un jeune homme à la parole vive, quelquefois injurieuse et blessante, surtout dans son second discours, chapitre 20 ; c’est le type des esprits étroits et à préjugés de son époque.]
2 Celui qui parle tant n’écoutera-t-il pas à son tour ? et suffira-t-il d’être un grand parleur pour paraître juste (être absous) ?[11.2 Ier discours de Sophar contre Job, chapitre 11. Toute la réponse à Baldad se résume en ceci : Dieu n’est pas injuste, mais il le punit sévèrement pour des fautes légères dont il n’a pas même conscience. Le fougueux Sophar veut à son tour le réfuter : 1° Il reproche à Job d’oser parler avec présomption contre la divine sagesse, versets 2 à 6. ― 2° Cette sagesse est impénétrable et insondable. Si Dieu venait discuter avec lui, il lui aurait bientôt prouvé que son sort n’est pas trop dur, versets 7 à 12. Cette réflexion sur l’intervention de Dieu, dès le début, prépare avec un art achevé, le dénouement, chapitres 38 à 41. ― 3° Exhortation à Job : qu’il se tourne vers Dieu avec componction et il sera consolé, sinon, comme l’impie, il n’aura pas d’espérance, versets 13 à 20.]
3 Les hommes se tairont-ils pour toi seul ? et après t’être moqué des autres, ne seras-tu confondu par personne ?
4 Car tu as dit : Ma doctrine (parole) est pure, et je suis sans tache en votre présence.
5 Qu’il serait à souhaiter que Dieu te parlât, et qu’il ouvrît pour toi sa bouche
6 pour te découvrir les secrets de sa sagesse, et la multiplicité des préceptes de sa loi, et pour te faire comprendre qu’il exige beaucoup moins de toi que ne mérite ton iniquité ![11.6 La loi, soit naturelle, soit mosaïque, contenait beaucoup de préceptes. ― Qu’il exige, etc. ; littéralement que tu es exigé (châtié) par lui selon beaucoup moins de choses.]
7 Prétends-tu sonder (Découvriras-tu) ce qui est caché en Dieu, et connaître parfaitement le Tout-Puissant ?[11.7 Les traces ; c’est-à-dire les voies. ― Parfaitement, ou bien : Le parfait Tout-Puissant, ce qui revient au sens de l’hébreu qui porte : La perfection du Tout-Puissant.]
8 Il est plus élevé que le ciel, que feras-tu ? Il est plus profond que l’enfer, comment (donc) le connaîtras-tu ?
9 Sa mesure dépasse la longueur de la terre et la largeur de la mer.
10 S’il renverse tout, s’il confond toutes choses ensemble, qui pourra s’opposer à lui (le contredira) ?
11 Car il connaît la vanité des hommes, et, voyant l’iniquité, ne la considère-t-il pas ?[11.11 Est-ce qu’il ne la considère pas, pour la punir un jour ?]
12 L’homme vain s’élève jusqu’à l’orgueil, et il se croit né libre comme le poulain de l’âne sauvage (petit d’un onagre).
13 Mais toi, tu as endurci ton cœur, et (cependant) tu as élevé tes mains vers Dieu.[11.13 Vers Dieu ; littéralement vers lui. Le pronom lui représente évidemment le mot Dieu, exprimé au verset 7.]
14 Si tu bannis l’iniquité qui est dans tes mains, et que l’injustice ne demeure pas dans ta tente (on tabernacle),
15 alors tu pourras lever ton visage sans tache ; tu seras stable, et tu ne craindras pas.
16 Tu oublieras même ta misère, et tu t’en souviendras comme d’eaux qui se sont écoulées.
17 Sur le soir se lèvera pour toi comme l’éclat du midi ; et lorsque tu te croiras perdu, tu apparaîtras comme l’étoile du matin (Lucifer).
18 L’espérance qui te sera proposée te remplira de confiance ; et, (même) entrant dans le sépulcre, tu dormiras en assurance.[11.18 Tranquille ; sans craindre que ton sépulcre ne soit violé ; ou, sûr d’une meilleure condition après cette vie.]
19 Tu te reposeras sans que personne ne te trouble, et plusieurs imploreront tes regards.[11.19 Voir Lévitique, 26, 6. ― Implorera ta face ; c’est-à-dire recherchera ta faveur.]
20 Mais les yeux des méchants seront consumés ; pour eux pas de refuge, et ce que l’âme a en horreur, voilà leur espérance. [11.20 Voir Lévitique, 26, 16. ― Leur espérance, etc. Les choses dans lesquelles ils avaient mis leur espérance, comme les honneurs et les richesses, seront pour eux des objets d’abomination.]

Cette Bible est dans le domaine public.