Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Néhémie 9.34     

Néhémie 9.34
Vigouroux


Jeûne et confession des péchés

1 Le vingt-quatrième jour de ce même mois, les fils d’Israël s’assemblèrent pour un jeûne, revêtus de sacs et couverts de terre.[9.1 Dans le jeûne, etc., c’est-à-dire jeûnant, revêtus de cilices, et ayant de la poussière sur la tête.]
2 Ceux de la race des fils d’Israël se séparèrent de tous les étrangers et se présentèrent devant le Seigneur, et ils confessaient leurs péchés et les iniquités de leurs pères.[9.2 De tout fils étranger ; hébraïsme, pour de tout étranger.]
3 Et se tenant debout, ils lurent dans le volume de la loi du Seigneur leur Dieu quatre fois pendant ce jour, et ils bénirent et adorèrent quatre fois le Seigneur leur Dieu.[9.3 Ils confessaient. C’est le vrai sens de la Vulgate aussi bien que de l’hébreu. Seulement l’expression leurs péchés est sous-entendue ici, tandis qu’elle est exprimée dans le verset précédent.]
4 Or Josué, Bani, Cedmihel, Sabania, Bonni, Sarébias, Bani et Chanani montèrent sur l’estrade des Lévites, et ils crièrent à haute voix vers le Seigneur leur Dieu.
5 Et les Lévites Josué, Cedmihel, Bonni, Hasebnia, Sérébia, Odaïa, Sebnia, Phathahia, dirent : Levez-vous, bénissez le Seigneur votre Dieu à jamais et à jamais (depuis l’éternité jusqu’à l’éternité, note). Et que l’on bénisse de toute bénédiction et de toute louange votre nom élevé et glorieux.[9.5 Depuis l’éternité, etc. ; de siècle en siècle, toujours. ― Le nom de votre gloire ; hébraïsme, pour votre nom glorieux.]
6 Car c’est vous qui êtes le seul Seigneur, vous qui avez fait le ciel, et le ciel des cieux et toute l’armée céleste (leur milice), la terre et tout ce qu’elle contient, les mers et tout ce qu’elles renferment. C’est vous qui donnez la vie à toutes ces choses, et l’armée du ciel vous adore.
7 C’est vous-même, Seigneur Dieu, qui avez choisi Abram, qui l’avez tiré du feu des Chaldéens et qui lui avez donné le nom d’Abraham.[9.7 Voir Genèse, 11, 31. ― Du feu. Selon une tradition des Juifs, les Chaldéens voulurent faire brûler Abraham. Saint Jérôme semble avoir rejeté d’abord cette tradition comme fabuleuse, mais il l’a adoptée plus tard. Cependant on entend communément ici par le feu des Chaldéens, la ville Ur ou Our qui en hébreu signifie en effet feu, flamme. ― Le nom d’Abraham. Voir Genèse, 17, 5.]
8 Vous avez trouvé son cœur fidèle à vos yeux (devant vous), et vous avez fait alliance avec lui, en lui promettant de lui donner, pour sa race, le pays des Chananéens, des Héthéens, des Amorrhéens et des Phérézéens, des Jébuséens et des Gergéséens ; et vous avez tenu votre parole, car vous êtes juste.
9 Vous avez vu en Egypte l’affliction de nos pères, et vous avez entendu leurs cris près de la mer Rouge.
10 Vous avez opéré des miracles et des prodiges contre (le) Pharaon, contre tous ses serviteurs et contre tout le peuple de ce pays, parce que vous saviez qu’ils avaient traité les Israélites avec orgueil (agi insolemment contre eux), et vous vous êtes fait un grand nom, tel qu’il est encore aujourd’hui.[9.10 Des signes et des merveilles sur Pharaon par les plaies d’Egypte, racontées dans l’Exode, et par tous les miracles qui accompagnèrent la sortie d’Egypte et le séjour dans le désert du Sinaï.]
11 Vous avez divisé la mer devant eux, et ils ont passé à sec au milieu de la mer ; mais vous avez précipité leurs persécuteurs dans l’abîme (au fond), comme une pierre qui tombe au fond des eaux.
12 Vous avez été leur guide pendant le jour par la colonne de nuée, et pendant la nuit par la colonne de feu, pour leur montrer le chemin par où ils devaient marcher.
13 Vous êtes descendu sur le mont Sinaï, vous leur avez parlé du haut du ciel, vous leur avez donné des ordonnances justes, une loi de vérité, des cérémonies et d’excellents (de bons) préceptes.
14 Vous leur avez fait connaître votre saint sabbat (sanctifié), et vous leur avez prescrit par (l’entremise de) Moïse votre serviteur, vos commandements, vos cérémonies et votre loi.[9.14 Vous leur avez montré, etc. Vous leur avez enseigné que le sabbat était consacré à honorer votre saint nom.]
15 Vous leur avez aussi donné un pain du ciel lorsqu’ils avaient faim, et vous leur avez fait sortir l’eau de la pierre lorsqu’ils avaient soif ; vous leur avez dit d’entrer en possession du pays que vous aviez juré de leur donner.
16 Mais eux, (et) nos pères, ont agi avec orgueil ; ils ont raidi leur cou, et ils n’ont pas écouté vos commandements.[9.16-17 Inflexible ; qui se refuse à supporter le joug ; image tirée d’un animal indomptable.]
17 Ils n’ont pas voulu entendre, et ils ont perdu le souvenir des merveilles que vous aviez faites en leur faveur. Ils ont raidi leur cou, et par un esprit de révolte ils se sont opiniâtrés à vouloir retourner à leur servitude. Mais vous, ô Dieu favorable, clément et miséricordieux, toujours patient et plein de miséricorde, vous ne les avez pas abandonnés
18 lors même qu’ils se furent fait un veau en fonte, et qu’ils dirent : C’est là ton (votre) Dieu qui t’ (vous) a (re)tiré de l’Egypte, et qu’ils commirent de si grands blasphèmes.[9.18 Un veau jeté en fonte, le veau d’or.]
19 Dans votre immense miséricorde, vous ne les avez pas abandonnés dans le désert. La colonne de nuée ne les a pas quittés, et n’a pas cessé de les conduire pendant le jour, ni la colonne de feu pendant la nuit, pour leur montrer le chemin par où ils devaient marcher.
20 Vous leur avez donné votre bon esprit pour les instruire. Vous n’avez pas retiré votre manne de leur bouche, et vous leur avez donné de l’eau dans leur soif.
21 Vous les avez nourris pendant quarante ans dans le désert. Rien ne leur a manqué ; leurs vêtements ne sont pas devenus vieux, et leurs pieds n’ont pas eu à souffrir (ne furent pas déchirés).
22 Vous leur avez donné les royaumes et les peuples, que vous leur avez partagés par le sort ; et ils ont possédé le pays de Séhon, le pays du roi d’Hésébon et le pays d’Og, roi de Basan.[9.22 Hésébon. Voir Nombres, 21, 25. ― Basan. Voir Nombres, 21, 33.]
23 Vous avez multiplié leurs fils comme les étoiles du ciel, et vous les avez conduits dans le pays dont vous aviez dit à leurs pères qu’ils en prendraient possession.
24 Leurs fils y sont venus, et ils l’ont possédé. Vous avez humilié devant eux les Chananéens, habitants de cette contrée, et vous avez livré entre leurs mains les rois et les peuples de ce pays, afin qu’ils les traitassent à leur gré.
25 Ils se sont donc emparés des villes fortes et d’une terre fertile, et ils ont possédé des maisons pleines de toutes sortes de biens, des citernes que d’autres avaient bâties, des vignes, des oliviers et beaucoup d’arbres fruitiers. Ils ont mangé, ils se sont rassasiés, ils se sont engraissés, et votre grande bonté les a mis dans l’abondance et les délices.
26 Mais ils ont excité votre colère, ils se sont retirés de vous, ils ont rejeté votre loi derrière eux, ils ont tué vos prophètes qui les conjuraient de revenir à vous, et ils se sont livrés à de grands blasphèmes.
27 Alors vous les avez livrés entre les mains de leurs ennemis, qui les ont opprimés. Et au temps de leur affliction (tribulation) ils ont crié vers vous, et vous les avez écoutés du ciel, et, selon la multitude de vos miséricordes, vous leur avez donné des sauveurs pour les délivrer des mains de leurs ennemis.[9.27 Des sauveurs, les juges d’Israël, qui affranchirent le peuple de l’oppression.]
28 Et lorsqu’ils ont été en repos, ils ont commis de nouveau le mal devant vous, et vous les avez abandonnés entre les mains de leurs ennemis, qui s’en sont rendus maîtres. Et ils se sont tournés vers vous, et ils vous ont adressé leurs cris, et vous les avez exaucés du ciel et les avez délivrés souvent et en divers temps, selon la multitude de vos miséricordes.
29 Et vous les avez sollicités de revenir à votre loi ; mais ils ont agi avec orgueil, ils n’ont pas écouté vos ordres, ils ont péché contre vos préceptes, que l’homme n’a qu’à observer pour y trouver la vie. Ils ont tourné le dos, ils ont raidi leur cou et ils n’ont pas écouté.
30 Vous les avez supportés pendant plusieurs années, vous les avez exhortés par votre esprit, par la bouche (l’entremise) de vos prophètes ; et ils n’ont pas écouté, et vous les avez livrés entre les mains des nations.
31 Mais, dans la multitude de vos bontés, vous ne les avez pas anéantis, et vous ne les avez pas abandonnés, car vous êtes un Dieu de miséricorde et de clémence.
32 Maintenant donc, ô notre Dieu, grand, fort et terrible, qui conservez votre alliance et votre miséricorde, ne détournez pas vos yeux de tous les maux qui nous ont accablés, nous, nos rois, nos princes, nos prêtres, nos prophètes, nos pères et tout votre peuple, depuis le temps du roi d’Assyrie jusqu’à ce jour.[9.32 Depuis les jours du roi d’Assur, Théglathphalasar et ses successeurs qui emmenèrent les Israélites en captivité.]
33 Vous êtes juste dans tout ce qui nous est arrivé, car vous nous avez traités selon la vérité, et nous avons agi comme des impies.[9.33 Vous avez accompli la vérité, en réalisant vos promesses.]
34 Nos rois, nos princes, nos prêtres et nos pères n’ont pas observé votre loi, ils n’ont pas été attentifs à vos commandements, ni à la voix de ceux qui leur déclaraient votre volonté (vos décrets que vous leur avez intimés).
35 Tandis qu’ils jouissaient de leurs royaumes et des bienfaits nombreux que vous leur accordiez dans le pays spacieux et fertile que vous leur aviez donné, ils ne vous ont pas servi, et ils ne sont pas revenus de leurs inclinations corrompues (très mauvaises).[9.35 La grande bonté, etc. D’autres traduisent conformément à l’hébreu : Les biens abondants, ou l’abondance des biens.]
36 Et aujourd’hui voici que nous sommes nous-mêmes esclaves, aussi bien que la terre que vous avez donnée à nos pères, afin qu’ils en mangent le pain et les biens. Nous sommes nous-mêmes devenus esclaves comme elle (dans cette terre).
37 Ses fruits se multiplient pour les rois que vous avez établis sur nous à cause de nos péchés. Ils dominent sur nos corps et sur notre bétail comme il leur plaît, et nous sommes dans une grande affliction (tribulation).[9.37 Ils dominent sur nos corps par les corvées qu’ils exigent de nous.]

Cette Bible est dans le domaine public.