×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)  / 2 Corinthiens 2     

2 Corinthiens 2
Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)


1 Je résolus donc en moi-même de ne pas retourner chez vous dans la tristesse.
2 Car si je vous attriste , qui peut me réjouir, sinon celui qui est attristé par moi
3 J’ai écrit comme je l’ai fait pour ne pas éprouver, à mon arrivée, de la tristesse de la part de ceux qui devaient me donner de la joie, ayant en vous tous cette confiance que ma joie est la vôtre à tous.
4 C’est dans une grande affliction , le coeur angoissé, et avec beaucoup de larmes, que je vous ai écrit, non pas afin que vous fussiez attristés, mais afin que vous connussiez l’amour extrême que j’ai pour vous.
5 Si quelqu’un a été une cause de tristesse, ce n’est pas moi qu’il a attristé , c’est vous tous, du moins en partie, pour ne rien exagérer.
6 Il suffit pour cet homme du châtiment qui lui a été infligé par le plus grand nombre,
7 en sorte que vous devez bien plutôt lui pardonner et le consoler, de peur quil ne soit accablé par une tristesse excessive.
8 Je vous exhorte donc à faire acte de charité envers lui ;
9 car je vous ai écrit aussi dans le but de connaître, en vous mettant à l’épreuve, si vous êtes obéissants en toutes choses.
10 Or, à qui vous pardonnez, je pardonne aussi ; et ce que j’ai pardonné , si j’ai pardonné quelque chose, c’est à cause de vous, en présence de Christ,
11 afin de ne pas laisser à Satan l’avantage sur nous, car nous n’ignorons pas ses desseins.
12 Au reste, lorsque je fus arrivé à Troas pour l’Evangile de Christ , quoique le Seigneur m’y eût ouvert une porte,
13 je n’eus point de repos d’esprit, parce que je ne trouvai pas Tite, mon frère ; c’est pourquoi, ayant pris congé d’eux, je partis pour la Macédoine.

Le ministère de la nouvelle alliance

14 Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance !
15 Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent :
16 aux uns, une odeur de mort, donnant la mort ; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. Et qui est suffisant pour ces choses
17 Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs ; mais c’est avec sincérité, mais c’est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu.

Cette Bible est dans le domaine public.