×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Genèse 44     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Genèse 44
Segond « Colombe »


Mise à l’épreuve des frères de Joseph

1 (Joseph) donna cet ordre à l’intendant de sa maison : Remplis de vivres les besaces de ces gens, autant qu’ils en pourront porter, et mets l’argent de chacun à l’ouverture de sa besace.
2 Tu mettras aussi ma coupe, la coupe d’argent, à l’ouverture de la besace du petit, avec l’argent de son blé. L’intendant fit ce que Joseph lui avait dit.
3 Le matin, dès qu’il fit jour, on laissa partir ces gens avec leurs ânes.
4 Ils étaient sortis de la ville et n’en étaient guère éloignés, lorsque Joseph dit à son intendant : Lève-toi, poursuis ces gens et rattrape-les. Tu leur diras : Pourquoi avez-vous rendu le mal pour le bien
5 N’est-ce pas dans cette (coupe) que boit mon seigneur et avec elle qu’il devine l’avenir ? Vous avez mal fait d’agir ainsi.
6 L’intendant les rattrapa et leur répéta ces paroles.
7 Ils lui répondirent : Pourquoi mon seigneur parle-t-il de la sorte ? Tes serviteurs ne risquent pas de commettre une telle actio.
8 alors que nous t’avons rapporté du pays de Canaan l’argent que nous avons trouvé à l’ouverture de nos besaces ; comment aurions-nous volé de l’argent ou de l’or dans la maison de ton seigneur
9 Que celui de tes serviteurs sur qui on trouvera quelque chose meure, et que nous soyons nous-mêmes esclaves de mon seigneur
10 (L’intendant) répondit : Bien, je vous prends au mot ! Celui sur qui se trouvera (quelque chose) sera mon esclave ; et vous, vous serez quittes.
11 Chacun se hâta alors de descendre sa besace à terre et de l’ouvrir.
12 L’intendant (les) fouilla, commençant par le plus grand et finissant par le plus petit ; et la coupe fut trouvée dans la besace de Benjamin.
13 Ils déchirèrent leurs vêtements, chacun rechargea son âne, et ils retournèrent à la ville.
14 Juda et ses frères arrivèrent à la maison de Joseph, où il était encore, et ils tombèrent à terre devant lui.
15 Joseph leur dit : Quelle action avez-vous faite ? Ne saviez-vous pas qu’un homme comme moi a le pouvoir de deviner l’avenir
16 Juda répondit : Que dire à mon seigneur ? Comment parler ? Comment nous justifier ? Dieu a trouvé tes serviteurs en faute. Nous voici esclaves de mon seigneur, aussi bien nous que celui sur qui la coupe a été trouvée.
17 Alors Joseph dit : Je ne risque pas d’agir de la sorte ! L’homme sur qui la coupe a été trouvée sera mon esclave ; mais vous, remontez en paix vers votre père.
18 Alors Juda s’approcha de lui et dit : De grâce, mon seigneur, que ton serviteur puisse adresser la parole à mon seigneur, et que ta colère ne s’enflamme pas contre ton serviteur ! car tu es comme Pharaon.
19 Mon seigneur a questionné ses serviteurs, en disant : Avez-vous un père ou un frère
20 Nous avons répondu à mon seigneur : Nous avons un vieux père, et un petit (frère), enfant de sa vieillesse, son frère est mort ; il est donc le seul qui soit resté de sa mère, et son père l’aime.
21 Tu as dit à tes serviteurs : Faites-le descendre vers moi, et que je le voie de mes propres yeux.
22 Nous avons répondu à mon seigneur : Le garçon ne peut quitter son père ; s’il le quitte, son père mourra.
23 Tu as dit à tes serviteurs : Si votre petit frère ne descend pas avec vous, vous ne reverrez plus mon visage.
24 Lorsque nous sommes remontés auprès de ton serviteur, mon père, nous lui avons rapporté les paroles de mon seigneur.
25 Notre père a dit : Retournez, achetez-nous un peu de vivres.
26 Nous avons répondu : Nous ne pouvons pas descendre ; mais, si notre petit frère est avec nous, nous descendrons, car nous ne pouvons pas voir le visage de cet homme, à moins que notre petit frère ne soit avec nous.
27 Ton serviteur, notre père, nous a dit : Vous savez que ma femme m’avait enfanté deux fils.
28 L’un est parti de chez moi, je pense qu’il a sans doute été mis en pièces, car je ne l’ai pas revu jusqu’à présent.
29 Si vous me prenez encore celui-ci, et qu’il lui arrive un accident, c’est dans le malheur que vous ferez descendre mes cheveux blancs au séjour des morts.
30 Maintenant, si je reviens auprès de ton serviteur, mon père, et si le garçon n’est pas avec nous, comme son âme est attachée à la sienne.
31 il mourra, en voyant que le garçon n’est pas là. Tes serviteurs auront fait descendre avec douleur dans le séjour des morts les cheveux blancs de ton serviteur, notre père.
32 Car ton serviteur s’est porté garant pour le garçon, en disant à mon père : Si je ne le ramène pas auprès de toi, je serai pour toujours coupable envers mon père
33 Maintenant je t’en prie : Que ton serviteur reste à la place du garçon, comme esclave de mon seigneur ; et que le garçon remonte avec ses frères.
34 Comment pourrai-je remonter auprès de mon père, si le garçon n’est point avec moi ? Ah ! que mon regard ne s’arrête pas sur le malheur qui atteindra mon père !

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.