×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Suffètes 14     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Suffètes 14
André Chouraqui


Shimshôn tue un lion

1 Shimshôn descend vers Timna. Il voit une femme à Timna, parmi les filles des Pelishtîm.
2 Il monte, il le rapporte à son père, à sa mère et dit : « Une femme, je l’ai vue à Timna, parmi les filles des Pelishtîm. Maintenant, prenez-la-moi pour femme. »
3 Son père et sa mère lui disent : « N’y a-t-il donc pas parmi les filles de tes frères et parmi tout mon peuple, de femme, que tu ailles, toi, prendre femme parmi les Pelishtîm incirconcis ? » Shimshôn dit à son père : « Elle, prends-la pour moi ! Oui, elle est droite à mes yeux. »
4 Son père et sa mère ne savaient pas que c’était de IHVH-Adonaï : oui, il cherchait un prétexte contre les Pelishtîm. En ce temps-là, les Pelishtîm dominaient Israël.
5 Shimshôn descend avec son père et sa mère à Timna. Ils viennent jusqu’aux vignobles de Timna ; et voici : un lionceau de lions rugit à son abord.
6 Le souffle de IHVH-Adonaï triomphe en lui. Il le dépèce comme se dépèce un chevreau ; et rien, il n’avait rien en ses mains. Il ne rapporte pas à son père, ni à sa mère, ce qu’il avait fait.

L’énigme de Shimshôn

7 Il descend et parle à la femme. Elle est droite aux yeux de Shimshôn.
8 Il retourne après quelques jours, pour la prendre. Il s’écarte pour voir la dépouille du lion. Et voici un essaim d’abeilles dans la carcasse du lion et du miel.
9 Il le recueille dans ses paumes ; il va, va et mange. Il va vers son père et vers sa mère, leur en donne et ils mangent. Mais il ne leur rapporte pas qu’il avait recueilli le miel de la carcasse du lion.
10 Son père descend vers la femme. Shimshôn fait là un festin, oui, les gaillards font ainsi.
11 Et c’est quand ils le voient, ils prennent trente compères et sont avec lui.
12 Shimshôn leur dit : « Pour vous, j’énigmerai donc une énigme. Si vous me la rapportez, vous me la rapportez, pendant les sept jours du festin et que vous trouviez, je vous donnerai trente draperies et trente habits de rechange.
13 Mais, si vous ne pouvez pas me la rapporter, c’est vous qui me donnerez trente draperies et trente habits de rechange. » Ils lui disent : « Énigme ton énigme. Entendons-la ! »
14 Il leur dit : « Du mangeur est sorti du manger ; du rude est sorti du doux. » Ils ne peuvent rien apporter de l’énigme, trois jours !

Shimshôn trahi

15 Et c’est le septième jour. Ils disent à la femme de Shimshôn : « Séduis ton homme, il rapportera pour nous l’énigme, de peur que nous t’incinérions, toi et la maison de ton père, au feu. Est-ce pour hériter de nous que vous nous avez appelés, n’est-ce pas ? »
16 La femme de Shimshôn pleure contre lui et dit : « Tu me hais seulement, tu ne m’aimes pas. Tu as énigmé une énigme pour les fils de mon peuple ; et à moi, tu ne me l’as pas rapportée. » Il lui dit : « Voici, à mon père et à ma mère je n’ai rien rapporté, et à toi, la rapporterais-je ? »
17 Elle pleure contre lui les sept jours que dure pour eux le festin. Et c’est au septième jour, il la lui rapporte ; oui, elle le harcelait. Elle rapporte l’énigme aux fils de son peuple.
18 Les hommes de la ville lui disent, le septième jour, avant le déclin de l’astre : « Quoi de plus doux que le miel ? Et quoi de plus rude que le lion ? » Il leur dit : « Si vous n’aviez pas labouré avec ma génisse, vous n’auriez pas trouvé mon énigme. »
19 Le souffle de IHVH-Adonaï triomphe en lui. Il descend à Ashqelôn, frappe trente hommes d’entre eux et prend leurs effets. Il donne les rechanges aux rapporteurs de l’énigme. Sa narine brûle. Il monte à la maison de son père.
20 Et la femme de Shimshôn est à l’un de ses compères, dont elle est la compagne.

Cette Bible est dans le domaine public.