×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Au désert 17     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Au désert 17
André Chouraqui


L’encens

1 IHVH-Adonaï parle à Moshè pour dire :
2 « Dis à Èl‘azar bèn Aarôn, le desservant, qu’il enlève les cassolettes de l’incinération et disperse plus loin le feu : oui, elles sont consacrées.
3 Les cassolettes de ces fauteurs contre leur être, faites-en des lamelles de métal, pour le placage de l’autel. Oui, elles ont été présentées en face de IHVH-Adonaï, elles sont consacrées. Ce seront des signes pour les Benéi Israël. »
4 Èl‘azar, le desservant, prend les cassolettes de bronze que les incinérés avaient présentées. Il les lamine en placage pour l’autel,
5 mémorisation pour les Benéi Israël, afin qu’aucun homme étranger, qui n’est pas de la semence d’Aarôn, ne se présente pour encenser l’encens en face de IHVH-Adonaï ; afin qu’il ne soit pas tel Qorah et sa communauté comme IHVH-Adonaï lui avait parlé par la main de Moshè.
6 Le lendemain, la communauté des Benéi Israël se plaint contre Moshè et Aarôn pour dire : « Vous avez mis à mort le peuple de IHVH-Adonaï ! »
7 Et c’est quand la communauté se rassemble contre Moshè et contre Aarôn, ils font face à la tente du rendez-vous. Et voici, la nuée l’avait recouverte. La gloire de IHVH-Adonaï se voit.
8 Moshè et Aarôn viennent en face de la tente du rendez-vous.
9 IHVH-Adonaï parle à Moshè pour dire :
10 « Culminez loin du sein de cette communauté. Je l’achèverai à l’instant. » Ils tombent sur leurs faces.
11 Moshè dit à Aarôn : « Prends la cassolette ; donne-lui du feu d’au-dessus de l’autel ; mets-y de l’encens. Va vite vers la communauté ; absous-les : oui, l’écume est sortie en face de IHVH-Adonaï ; la calamité commence. »
12 Aarôn le prend, comme l’avait parlé Moshè. Il court au milieu de l’assemblée. Et voici, la calamité commence contre le peuple. Il donne l’encens et absout le peuple.
13 Il se tient entre les morts et les vivants : la calamité se refrène.
14 Et ce sont les morts de la calamité : quatorze mille sept cents, à part les morts sur la parole de Qorah.
15 Aarôn retourne vers Moshè, à l’ouverture de la tente du rendez-vous. La calamité se refrène.
16 IHVH-Adonaï parle à Moshè pour dire :
17 « Parle aux Benéi Israël et prends d’eux une branche, une branche par maison de père, de tous leurs nassis, pour la maison de leurs pères, douze branches. Tu écriras le nom de chacun sur sa branche.
18 Tu écriras le nom d’Aarôn sur la branche de Lévi : oui, une seule branche par tête de maison de leurs pères.
19 Tu les déposeras dans la tente du rendez-vous, en face du témoignage, où je vous donne rendez-vous, là.
20 Et c’est l’homme que j’élirai, sa branche fleurira, je modérerai loin de moi les plaintes des Benéi Israël, ce dont ils se plaignent contre vous. »

La branche d’Aarôn fleurit

21 Moshè parle aux Benéi Israël. Tous leurs nassis lui donnent une branche, une branche pour chaque nassi, par maison de leurs pères : douze branches, la branche d’Aarôn, au milieu de leurs branches.
22 Moshè dépose les branches en face de IHVH-Adonaï, dans la tente du témoignage.
23 Et c’est le lendemain, Moshè vient vers la tente du témoignage, et voici, la branche d’Aarôn, de la maison de Lévi, a fleuri. Elle a fait sortir une fleur et bourgeonner des bourgeons. Elle mûrit d’amandes.
24 Moshè sort toutes les branches d’en face de IHVH-Adonaï, vers tous les Benéi Israël. Ils voient et chaque homme reprend sa branche.
25 IHVH-Adonaï dit à Moshè : « Retourne la branche d’Aarôn en face du témoignage, en garde, en signe pour les fils de la rébellion. Que s’achève leur plainte contre moi, ils ne mourront pas. »
26 Moshè fait comme le lui a ordonné IHVH-Adonaï. Il a fait ainsi.
27 Les Benéi Israël disent à Moshè, pour dire : « Certes, nous agonisons, nous sommes perdus, nous tous, perdus.
28 Qui approche, approche de la demeure de IHVH-Adonaï, mourra. Avons-nous fini d’agoniser ?

Cette Bible est dans le domaine public.