×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Iona 1     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iona 1
André Chouraqui


La fuite

1 Et c’est la parole de IHVH-Adonaï à Iona bèn Amitaï pour dire :
2 « Lève-toi ! Va à Ninevé, la grande ville. Crie contre elle. Oui, leur mal monte en face de moi. »
3 Iona se lève pour s’enfuir à Tarshish loin des faces de IHVH-Adonaï. Il descend à Iapho et trouve un navire en partance pour Tarshish. Il donne sa paye et descend pour venir avec eux, vers Tarshish, loin des faces de IHVH-Adonaï.
4 IHVH-Adonaï soulève un grand souffle sur la mer. Et c’est une grande tempête sur la mer. Le navire pense être brisé.
5 Les marins frémissent. Ils clament, chaque homme vers ses Elohîms. Ils projettent les objets du navire dans la mer pour s’en alléger. Iona descend aux soutes du vaisseau. Il se couche et s’endort.
6 Le grand navigateur s’approche de lui et lui dit : « Qu’as-tu, endormi ? Lève-toi ! Crie vers ton Elohîms. Peut-être l’Elohîms se ravisera-t-il pour nous, et nous ne serons pas perdus. »
7 Ils se disent, chaque homme à son compagnon : « Allons, faisons tomber les sorts ! Sachons à cause de qui ce malheur est sur nous ! » Ils font tomber les sorts, et le sort tombe sur Iona.
8 Ils lui disent : « Rapporte-nous donc pourquoi ce malheur est sur nous. Quel est ton métier ? D’où viens-tu ? Quelle est ta terre ? De quel peuple es-tu, toi ?
9 Il leur dit : « Moi-même, un ’Ibri. Moi, je frémis de IHVH-Adonaï, l’Elohîms des ciels, lui qui a fait la mer et le sec. »
10 Les hommes frémissent d’un grand frémissement. Ils lui disent : « Qu’as-tu fait ? Oui, les hommes savaient qu’il fuyait en face de IHVH-Adonaï. Oui, il le leur avait rapporté.
11 Ils lui disent : « Que te ferons-nous pour que la mer se taise pour nous ? Oui, la mer va et tempête.
12 Il leur dit : « Portez-moi et jetez-moi à la mer. La mer se taira pour vous. Oui, moi, je le sais, cette grande tempête est contre vous à cause de moi. »
13 Les hommes rament pour retourner vers le sec ; mais ne le peuvent, oui, la mer va et la tempête contre eux.
14 Ils crient vers IHVH-Adonaï, ils disent : « Holà, IHVH-Adonaï ! Ne soyons donc pas perdus pour l’être de cet homme. Ne donne pas contre nous un sang innocent ! Oui, toi, IHVH-Adonaï, quand tu le désires, tu agis ! »
15 Ils portent Iona et le jettent à la mer. La mer arrête sa fureur.
16 Les hommes frémissent d’un grand frémissement, de IHVH-Adonaï. Ils sacrifient un sacrifice pour IHVH-Adonaï. Ils vouent des vœux.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf