×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Il crie... 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Il crie... 10
André Chouraqui


Un feu étranger

1 Les fils d’Aarôn, Nadab et Abiou, prennent chacun sa cassolette, ils y donnent du feu et mettent de l’encens. Ils présentent, face à IHVH-Adonaï, un feu étranger, qu’il ne leur avait pas ordonné.
2 Un feu sort en face de IHVH-Adonaï, les mange, et ils meurent, face à IHVH-Adonaï.
3 Moshè dit à Aarôn : « C’est ce dont IHVH-Adonaï avait parlé pour dire : Par mes proches, je serai consacré et glorifié en face de tout le peuple. » Aarôn fait silence.
4 Moshè crie vers Mishaél et Èlisaphân, les fils d’ Ouziél, l’oncle d’Aarôn. Il leur dit : « Présentez-vous et portez vos frères loin des faces du sanctuaire, hors du camp. »
5 Ils se présentent et les portent avec leurs aubes, hors du camp, comme a parlé Moshè.
6 Moshè dit à Aarôn, à Èl‘azar et à Itamar, ses fils : « Vous n’échevellerez pas vos têtes, vous ne découdrez pas vos habits et vous ne mourrez pas ; sinon il écumerait contre toute la communauté. Vos frères et toute la maison d’Israël pleureront l’incinération incinérée par IHVH-Adonaï.
7 Vous ne sortirez pas à l’ouverture de la tente du rendez-vous, afin que vous ne mouriez pas, oui, l’huile de messianité de IHVH-Adonaï est sur vous. » Ils font selon la parole de Moshè.

Séparer le sacré du profane

8 IHVH-Adonaï parle à Aarôn pour dire :
9 « Tu ne boiras ni vin ni liqueur, toi, tes fils avec toi, à votre venue vers la tente du rendez-vous, et vous ne mourrez pas : c’est une règle de pérennité pour vos cycles,
10 pour séparer le sacré du profane, le contaminé du pur,
11 pour enseigner aux Benéi Israël toutes les lois dont IHVH-Adonaï leur a parlé, par la main de Moshè. »
12 Moshè parle à Aarôn, à Èl‘azar et à Itamar, ses fils qui restent : « Prenez l’offrande qui reste des feux de IHVH-Adonaï et mangez-la en azymes auprès de l’autel, oui, c’est un sacrement de sacrements.
13 Mangez-la en un lieu sacré, oui, c’est ta loi et la loi de tes fils, des feux de IHVH-Adonaï, oui, il m’a été ordonné ainsi.
14 Vous mangerez la poitrine du balancement, et le jarret du prélèvement en un lieu pur, toi, tes fils et tes filles avec toi : oui, ils ont été donnés, par ta loi et la loi de tes fils, parmi les sacrifices de pacifications des Benéi Israël.
15 Le jarret du prélèvement, la poitrine du balancement, ils les feront venir sur les feux des graisses, pour les balancer d’un balancement, face à IHVH-Adonaï. C’est pour toi et pour tes enfants avec toi, une loi de pérennité comme IHVH-Adonaï l’a ordonné. »
16 Moshè demande, il demande le bouc défauteur, et voici il a été incinéré. Il écume contre Èl‘azar et contre Itamar, les fils d’Aarôn qui restent, pour dire :
17 « Pourquoi n’avez-vous pas mangé le défauteur au lieu du sanctuaire ? Oui, c’est un sacrement de sacrements. Il vous l’a donné pour porter le tort de la communauté, pour les absoudre, face à IHVH-Adonaï.
18 Certes, son sang n’est pas venu à l’intérieur du sanctuaire. Vous le mangerez, vous le mangerez dans le sanctuaire, comme je l’ai ordonné. »
19 Aarôn parle à Moshè : « Certes, aujourd’hui, ils ont présenté leur défauteur et leur montée face à IHVH-Adonaï. S’il m’advenait ainsi de manger un défauteur aujourd’hui, serait-ce bien aux yeux de IHVH-Adonaï ? »
20 Moshè entend, et c’est bien à ses yeux.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf