×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iesha‘yahou 8     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iesha‘yahou 8
André Chouraqui


Mahér shalal hash baz

1 IHVH-Adonaï me dit : « Prends pour toi un grand rouleau. Écris dessus à stylet d’homme : Lemahèr shalal hash baz, ’Vite au butin, presse, pille’. »
2 Je fais témoigner pour moi des témoins qui adhèrent : Ouryah, le desservant, et Zekharyah bèn Iebèrèkhyah.
3 Je m’approche de l’inspirée. Enceinte, elle enfante un fils. IHVH-Adonaï me dit : « Crie son nom : Mahér shalal hash baz, ’Vite au butin, presse, pille. ›
4 Oui, avant que l’adolescent ne sache crier : ‹ Mon père › et ‹ Ma mère ›, l’armée de Damèssèq sera emportée avec le butin de Shomrôn, en face du roi d’Ashour. »
5 IHVH-Adonaï continue à me parler encore pour dire :
6 « Puisque ce peuple a rejeté les eaux de Shiloah, qui vont lentement, et qu’il est en liesse avec Resîn et Bèn Remalyahou,
7 aussi, voici : Adonaï fait monter contre eux les eaux du fleuve, vigoureuses, multiples, le roi d’Ashour et toute sa gloire. Il monte contre tous ses ruisseaux, il va sur toutes ses rives.
8 Il coule en Iehouda, inonde et passe, arrive jusqu’au cou, et c’est le déploiement de ses ailes sur la pleine largeur de la terre, ’Imanou-Él !
9 Méfaites, peuples, effarez-vous ! Écoutez tous, lointains de la terre. Ceignez-vous, effarez-vous ; ceignez-vous, effarez-vous !
10 Conseillez un conseil, il sera annulé. Parlez une parole, elle ne se lèvera pas. Oui, ’Imanou-Él ! « Él-avec-nous ! » J’attends IHVH-Adonaï

J’attends IHVH-Adonaï

11 Oui, ainsi m’a dit IHVH-Adonaï, à force de main. Il me corrige pour ne pas aller sur la route de ce peuple et dire :
12 « Ne dites pas : ‹ Complot !’ de tout ce dont ce peuple dit : ‹ Complot !’ De son frémissement, ne frémissez pas, ne soyez pas terrorisés.
13 IHVH-Adonaï Sebaot, lui, sacralisez-le, lui votre frémissement, lui, votre effroi.
14 Et c’est en sanctuaire, une pierre d’achoppement, un roc en embûche pour les deux maisons d’Israël ; piège et trappe pour l’habitant de Ieroushalaîm.
15 Ils trébuchent sur eux, multiples ; ils tombent et se brisent, piégés, capturés.
16 Enserre le témoignage, scelle la tora pour mes appreneurs. »
17 J’attends IHVH-Adonaï qui voile ses faces à la maison de Ia’acob ; j’espère en lui.
18 Me voici moi-même avec les enfants que IHVH-Adonaï m’a donnés, en signes et prodiges pour Israël, de la part de IHVH-Adonaï Sebaot, qui demeure au mont Siôn.
19 Oui, ils vous diront : « Consultez les nécromants, les devins, les siffloteurs, les roucouleurs ! Un peuple ne consulterait-il pas ses Elohîms, les morts pour les vivants ?
20 À la tora et au témoignage ! Ne vous diront-ils pas cette parole qui n’a pas d’aube ?
21 Il y passe, endurci, affamé. Et c’est : oui, il est affamé, il écume ; il maudit son roi et son Elohîms, les faces vers le haut.
22 Puis il regarde la terre ; et voici, détresse et ténèbre, assombrissement, angoisse, obscurité, bannissement.
23 Non, pas d’exténuation pour celui qui l’a mise dans l’angoisse. Au premier temps, il avait allégé la terre de Zebouloun et la terre de Naphtali ; au dernier, il s’alourdit sur la route de la mer, au-delà du Iardèn, Galil des nations.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf