×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Louanges 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 10
André Chouraqui


Le guet-apens

1 Pourquoi, IHVH-Adonaï, te dresses-tu au loin, t’occultes-tu aux temps de la détresse ?
2 Avec orgueil, le criminel harcèle l’humilié ; qu’ils soient saisis par ces préméditations qu’ils pensaient !
3 Oui, le criminel se louange de l’appétit de son être, mais IHVH-Adonaï exècre le profiteur maudit.
4 Le criminel, narine haute, ne consulte rien ! « Pas d’Elohîms », voilà toutes ces préméditations.
5 Ses routes s’arment en tout temps. Tes jugements sont trop altiers contre lui.
6 Il souffle contre tous ses oppresseurs et dit en son cœur : « Je ne chancellerai pas ; d’âge en âge je n’aurai pas de mal. »
7 D’imprécation sa bouche est pleine, de duperies, de vexations ; et sous sa langue, le labeur, la fraude.
8 Il siège à l’embûche des villages, il tue l’innocent en secret ; ses yeux guettent l’infortuné.
9 Il s’embusque en secret comme un lion dans son repaire, il s’embusque pour ravir l’humilié. Il ravit l’humilié en le tirant dans son filet.
10 Il s’accroupit, s’incline, et tombe avec vigueur sur les contrits.
11 Il dit en son cœur : « Él oublie, il dissimule ses faces, il ne voit jamais avec persistance. »
12 Lève-toi, IHVH-Adonaï, Él, lève ta main, n’oublie pas les humbles.
13 Pourquoi le criminel exècre-t-il Elohîms. Il dit en son cœur : « Tu ne cherches pas ! »
14 Tu as vu ! Oui, toi, le labeur, l’irritation, tu les regardes pour donner de ta main. En toi, l’infortuné s’abandonne ; toi, tu es le secours de l’orphelin.
15 Brise le bras du criminel, du mal. Tu chercheras son crime et le ne le trouveras plus.
16 IHVH-Adonaï est roi de pérennité, à jamais. Elles sont perdues, les nations de la terre.
17 Entends le désir des humbles, IHVH-Adonaï, affermis leur cœur ; que ton oreille soit attentive !
18 pour juger l’orphelin, le contrit, et qu’il ne continue plus à terrifier, l’homme de la terre.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf