×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Rois 1 18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Rois 1 18
André Chouraqui


Apparais à Ahab

1 Et c’est des jours multiples. La parole de IHVH-Adonaï est à Élyahou, la troisième année, pour dire : « Va ! Apparais à Ahab. Je donne l’averse sur les faces de la glèbe. »
2 Élyahou va pour être vu d’Ahab. La famine est forte en Shomrôn.
3 Ahab crie vers ’Obadyahou, qui est sur la maison. ’Obadyahou frémissait très fort de IHVH-Adonaï.
4 Et c’est quand Izèbèl tranche les inspirés de IHVH-Adonaï, ’Obadyahou prend cent inspirés et les dissimule, cinquante hommes par grotte. Il les entretient de pain et d’eau.
5 Ahab dit à ’Obadyahou : « Va sur la terre vers toutes les sources d’eau et vers tous les torrents. Peut-être trouverons-nous de l’herbe. Faisons vivre les chevaux et les mulets, nous ne trancherons pas les bêtes. »
6 Ils se partagent la terre pour y passer ; Ahab va sur une route, seul ; ’Obadyahou va sur une route, seul.
7 Et c’est ’Obadyahou sur la route, voici Élyahou à son abord. Il le reconnaît, tombe sur ses faces et dit : « Est-ce toi, mon Adôn, Élyahou ?
8 Il lui dit : « Moi. Va, dis à ton Adôn : ‹ Voici Élyahou’ ! »
9 Il dit : « Quelle est ma faute ? Oui, tu donnes ton serviteur en main d’Ahab pour me mettre à mort ?
10 Vive IHVH-Adonaï, ton Elohîms ! Il n’existe pas de nation ni de royaume où mon Adôn n’ait envoyé te chercher. Et ils disent : ‹ Rien !’ Il a fait jurer royaume et nation de ce qu’ils ne t’ont pas trouvé.
11 Maintenant tu dis : ‹ Va, dis à ton Adôn : Voici Élyahou ! ›
12 Et c’est moi, j’irai loin de toi ; mais le souffle de IHVH-Adonaï te portera je ne sais où. Je viendrai le rapporter à Ahab. Il ne te trouvera pas et me tuera. Ton serviteur frémit de IHVH-Adonaï dès ma jeunesse.
13 N’a-t-il pas été rapporté à mon Adôn ce que j’ai fait quand Izèbèl a tué les inspirés de IHVH-Adonaï ? J’ai dissimulé, parmi les inspirés de IHVH-Adonaï, cent hommes, cinquante, cinquante hommes, par grotte. Je les ai entretenus de pain et d’eau.
14 Et maintenant tu dis : ‹ Va, dis à ton Adôn : Voici Élyahou !’ Il me tuerait » !
15 Élyahou dit : « Vive IHVH-Adonaï Sebaot, en face de qui je me tiens : oui, ce jour je me ferai voir à lui. »
16 ‹ Obadyahou va à l’abord d’Ahab et le lui rapporte. Ahab va à l’abord d’Élyahou.
17 Et c’est quand Ahab voit Élyahou, Ahab lui dit : « Est-ce toi le perturbateur d’Israël ?
18 Il dit : « Je n’ai pas perturbé Israël, mais toi et la maison de ton père, dans votre abandon des ordres de IHVH-Adonaï ! Tu es allé derrière les Ba’alîm !
19 Maintenant, envoie grouper pour moi tout Israël au mont Karmèl, les inspirés du Ba’al, quatre cent cinquante, les inspirés de l’Ashéra, quatre cents, les mangeurs à la table d’Izèbèl ! »

Élyahou au Karmèl

20 Ahab mande tous les Benéi Israël, et groupe les inspirés au mont Karmèl.
21 Élyahou s’avance vers tous le peuple et dit : « Jusqu’à quand sauterez-vous sur deux branchages ? Si IHVH-Adonaï est l’Elohîms, allez derrière lui. Si c’est Ba’al, allez derrière lui. » Le peuple ne lui répond pas une parole.
22 Élyahou dit au peuple : « Moi, je reste le seul inspiré de IHVH-Adonaï ; les inspirés de Ba’al sont quatre cent cinquante hommes.
23 Ils nous donneront deux bouvillons. Ils se choisiront un bouvillon, le morcelleront et le mettront sur les bois. Ils n’y mettront pas de feu. Et moi je ferai le bouvillon, je le donnerai sur les bois et je n’y mettrai pas de feu. Pas de répondeur

Pas de répondeur

24 Criez le nom de vos Elohîms. Moi, je crierai le nom de IHVH-Adonaï. L’Elohîms qui répondra par le feu est, lui, l’Elohîms« . Tout le peuple répond. Ils disent :  »Bien, la parole » !
25 Élyahou dit aux inspirés du Ba’al : « Choisissez-vous un bouvillon. Faites les premiers, oui, vous êtes les plus nombreux. Criez le nom de votre Elohîms, mais ne mettez pas de feu. »
26 Ils prennent le bouvillon qu’il leur a donné ; ils le font. Ils crient le nom de Ba’al, du matin à midi, pour dire : « Ba’al, réponds-nous ! » Mais pas de voix, pas de répondeur. Ils sautent sur l’autel qu’il a fait.
27 Et c’est midi. Élyahou se gausse d’eux. Il dit : « Criez à grande voix ! Oui, Elohîms, lui ! Oui, il s’épanche ! Oui, il est en déplacement ! Oui, il est en route ! Peut-être sommeille-t-il : il va se réveiller ! »
28 Ils crient à grande voix, ils se balafrent selon leur règle, avec des épées et des javelots, jusqu’à répandre le sang sur eux.
29 Et c’est quand midi passe, ils font les inspirés jusqu’à la montée de l’offrande. Mais pas de voix, pas de répondeur, pas d’attention ! Tu es Elohîms en Israël

Tu es Elohîms en Israël

30 Élyahou dit à tout le peuple : « Avancez vers moi ! » Tout le peuple avance vers lui. Il répare l’autel cassé de IHVH-Adonaï.
31 Élyahou prend douze pierres, selon le nombre des rameaux des Benéi Ia’acob, à qui la parole de IHVH-Adonaï fut pour dire : « Israël sera ton nom. »
32 Il bâtit de pierres un autel au nom de IHVH-Adonaï. Il fait une rigole, d’une contenance de deux séas de semence, autour de l’autel.
33 Il range les bois, morcelle le bouvillon, le met sur les bois et dit :
34 « Qu’ils remplissent quatre cruches d’eau et qu’ils les fassent couler sur la montée et les bois. » Il dit : « Qu’ils doublent ! » Ils doublent. Il dit : « Qu’ils triplent ! » Ils triplent.
35 Les eaux vont autour de l’autel. Il remplit d’eau la rigole.
36 Et c’est à la montée de l’offrande, Élyahou, l’inspiré, avance et dit : « IHVH-Adonaï, Elohîms d’Abrahâm, d’Is’hac et d’Israël, aujourd’hui, ils pénétreront que tu es oui, toi, l’Elohîms d’Israël, et que moi, ton serviteur, j’ai fait toutes ces paroles par ta parole.
37 Réponds-moi, IHVH-Adonaï, réponds-moi ! Que ce peuple pénètre, oui, toi, IHVH-Adonaï, l’Elohîms, toi qui as fait tourner leur cœur en arrière. »
38 Le feu de IHVH-Adonaï tombe et dévore la montée, les bois, les pierres, la poussière et lèche l’eau de la rigole.
39 Tout le peuple voit. Ils tombent sur leurs faces et disent : « IHVH-Adonaï, lui, l’Elohîms ! IHVH-Adonaï, lui, l’Elohîms. »
40 Élyahou leur dit : « Saisissez les inspirés de Ba’al ! Pas un d’entre eux n’échappera ! » Ils les saisissent. Élyahou les fait descendre au torrent de Qishôn et les égorge là. Et c’est une grande pluie

Et c’est une grande pluie

41 Élyahou dit à Ahab : « Monte ! Mange et bois ! Oui, c’est la voix, le grondement de la pluie ! »
42 Ahab monte pour manger et pour boire. Élyahou monte en tête du Karmèl, se recroqueville à terre et met ses faces entre ses genoux.
43 Il dit à son adolescent : « Monte donc. Regarde la route de la mer. » Il monte, regarde et dit : « Il n’y a rien. » Il lui dit : « Retourne ! » Sept fois.
44 Et c’est à la septième, il lui dit : « Voici une nébulosité, une petite, comme la paume d’un homme ; elle monte de la mer. » Il dit : « Monte ! Dis à Ahab : ‹ Attelle et descends ; la pluie ne t’arrêtera pas’. »
45 Et c’est jusqu’ici et jusque-là, les ciels s’assombrissent de nébulosités et de souffles. Et c’est là une grande pluie. Ahab, sur son char, va vers Izre’èl.
46 La main de IHVH-Adonaï est sur Élyahou. Il resserre ses hanches et court devant Ahab jusqu’à l’entrée d’Izre’èl.

Cette Bible est dans le domaine public.