×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Bible Pirot-Clamer  / Hébreux 2.18     

Hébreux 2.18
Bible Pirot-Clamer


1 C’est pourquoi nous devons nous attacher avec le plus grand soin aux enseignements reçus, de peur d’être emportés à la dérive.
2 Car si la parole transmise par les anges devint ferme au point que toute transgression et désobéissance reçut son juste châtiment,
3 comment pourrions-nous échapper, nous, si nous venions à négliger le grand moyen de salut qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été sûrement transmis par ceux qui l’ont entendu de lui,
4 et que le Seigneur ne cesse d’attester par des signes et des prodiges, par toutes sortes de miracles et par les dons de l’Esprit Saint répartis suivant sa volonté.
5 Ce n’est pas non plus aux anges qu’il a soumis ce monde à venir dont nous parlons.
6 Car quelqu’un a déclaré quelque part : Qu’est l’homme pour que tu te souviennes de lui - et le fils de l’homme pour que tu le regardes ?
7 Tu l’as un moment abaissé au-dessous des anges, Tu l’as couronné ensuite de gloire et d’honneur : Tu l’as préposé aux ouvrages de tes mains, Tu as mis toutes choses sous ses pieds.
8 Puisqu’il lui a tout soumis, il n’a donc rien laissé en dehors de son empire. Présentement, il est vrai, nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis.
9 Mais celui qui a été mis un moment au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur pour avoir souffert la mort, car c’est par une grâce de Dieu qu’il a goûté la mort pour tous.
10 Il convenait en effet que celui pour qui et par qui tout a été créé, voulant conduire à la gloire des fils en grand nombre, élevât par les souffrances au plus haut degré de perfection le chef qui devait les conduire au salut.
11 Car, sanctificateur et sanctifiés, ils ont tous un même (Père). Aussi Jésus ne rougit-il pas de leur donner le nom de frères, quand il dit :
12 j’annoncerai votre nom à mes frères, je vous louerai au sein de l’assemblée.
13 Et encore : Je mettrai en lui ma confiance. Et encore : Me voici, moi et les enfants que Dieu m’a donnés.
14 Donc comme les enfants avaient en partage la chair et le sang, il s’en est revêtu également, afin de pouvoir par sa mort anéantir celui qui détenait l’empire de la mort, c’est-à-dire le diable,
15 et délivrer ceux que la crainte de la mort tenait toute leur vie dans l’esclavage.
16 Car certes ce n’est pas au secours des anges, mais au secours de la race d’Abraham qu’il vient.
17 C’est pourquoi il devait en tout se rendre semblable à ses frères pour être auprès de Dieu un pontife miséricordieux et fidèle, capable d’expier les péchés du peuple ;
18 car c’est parce qu’il a souffert et a été lui-même éprouvé, qu’il peut secourir ceux qui sont éprouvés.

Cette Bible est dans le domaine public.