×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Bible Pirot-Clamer  / Ecclésiaste 1     

Ecclésiaste 1
Bible Pirot-Clamer


Examen de la réalité

Le cycle de la vie

1 Paroles de Qohéleth, fils de David, roi de Jérusalem.
2 Vanité des vanités, disait Qohéleth, vanité des vanités, tout n’est que vanité.
3 Quel profit revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ?
4 Une génération s’en va, une génération vient, et la terre subsiste toujours.
5 Le soleil se lève, le soleil se couche et il se hâte vers le point où il se lèvera de nouveau.
6 Le vent va au midi, puis tourne au nord ; il tourne, il tourne continuellement et recommence ses allées et venues.
7 Tous les fleuves vont à la mer - et la mer ne se remplit pas. Au lieu où ils vont une fois - les fleuves retournent encore.
8 A quel point toutes les choses sont en travail, - nul ne saurait le dire. L’œil ne se rassasie pas de voir, - ni l’oreille ne se sature d’entendre.
9 Ce qui a été sera ; ce qui s’est fait se fera : il n’y a rien de nouveau sous le soleil.
10 Y a-t-il une chose dont on dise : “Vois, c’est du nouveau ?” - cette chose existait déjà aux siècles qui nous ont précédés.
11 On ne se souvient pas des anciens ; et même des descendants à venir, il ne sera pas gardé de souvenir parmi ceux qui viendront par la suite.

La sagesse humaine

12 Moi, Qohéleth, étant roi d’Israël à Jérusalem,
13 je me suis appliqué à rechercher et à observer avec sagesse tout ce qui se fait sous le soleil : c’est une occupation mauvaise à laquelle Dieu impose aux fils de l’homme de s’appliquer.
14 J’ai vu tout ce qui se fait sous le soleil : tout n’est que vanité et poursuite de vent.
15 Ce qui est courbé ne peut se redresser, - le déficit ne peut venir en compte.
16 Je me suis dit en moi-même : “J’ai amassé et accumulé la sagesse plus que tous ceux qui m’ont précédé à Jérusalem”, et j’ai beaucoup étudié la sagesse et la science.
17 Je me suis appliqué à discerner la sagesse et la science, la folie et la sottise ; j’ai compris que cela aussi, ce n’était que poursuite de vent.
18 Car où la sagesse abonde, abonde le chagrin, et qui ajoute à la science ajoute à la douleur.

Cette Bible est dans le domaine public.