×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Esaïe 57.3     

Esaïe 57.3
Vigouroux


1 Le juste périt, et personne n’y fait réflexion dans son cœur ; les hommes de miséricorde sont enlevés (du monde), parce qu’il n’y a personne qui comprenne ; car c’est pour être délivré de la malice que le juste a été enlevé.[57.1 Le juste ; est mis ici pour les justes en général, selon plusieurs : mais c’est plutôt de Jésus-Christ qu’il faut l’entendre. ― L’intelligence ; ce mot dans le style de la Bible, signifie très souvent prudence, sagesse, vertu, comme l’expression de la face, à la face (facie) se prend fréquemment dans le sens à cause de.]
2 Que la paix vienne ; que celui qui a marché dans la droiture se repose dans son lit.
3 Mais vous, approchez ici, fils de sorcière (d’une devineresse), race d’un adultère et d’une prostituée.
4 De qui vous êtes-vous joués ? contre qui avez-vous ouvert une large bouche, et tiré la langue ? n’êtes-vous pas des scélérats (fils criminels), une race bâtarde (mensongère),
5 vous qui cherchez votre consolation dans vos dieux sous tout arbre touffu, qui sacrifiez vos petits enfants dans les torrents, sous les roches avancées ?[57.5 Dans les torrents. C’était surtout dans la vallée de Ben-Hinnom, au sud de Jérusalem, qu’avaient lieu ces sacrifices abominables dans lesquels les parents offraient leurs enfants en sacrifice au dieu Moloch.]
6 C’est dans les pierres (parties) du torrent qu’est ton partage, voilà ton lot (sort) ; tu leur as versé des libations, offert des sacrifices. Est-ce que je ne m’indignerai pas de ces choses ?
7 Tu as mis ton lit sur une montagne haute et élevée, et tu y es montée pour immoler des victimes (hosties).
8 Tu as placé derrière la porte, derrière les poteaux, ton mémorial. (Parce que) Près de moi, tu t’es découverte et tu as reçu un (des) adultère(s), tu as élargi ton lit ; tu as conclu une alliance avec eux, et tu as aimé ouvertement (à main ouverte, note) leur couche.[57.8 Ton souvenir ; c’est-à-dire, tes divinités domestiques, selon saint Jérôme et plusieurs interprètes. ― Tu as découvert ta couche ; ou, suivant d’autres, tu t’es découverte. ― Des adultères ; littéralement un adultère (adulterum) ; mais le pronom pluriel eux (eis), qui suit, prouve que le singulier adultère, est considéré comme un nom collectif. ― A main ouverte (manu aperta) ; sans aucune retenue, sans la moindre réserve.]
9 Tu t’es parfumée pour plaire au roi (d’un parfum royal), et tu as multiplié tes aromates. Tu as envoyé tes ambassadeurs au loin, et tu t’es abaissée jusqu’au séjour des morts (enfers).[57.9 Tu t’es parée, etc. ; tu t’es parfumée en l’honneur de Moloch, idole dont le nom en hébreu signifie roi.]
10 Tu t’es fatiguée de la longueur de ta route (dans la multitude de tes voies), et tu n’as pas dit : Je me reposerai. Tu as trouvé de quoi vivre avec tes mains (la vie de ta main, note) ; c’est pourquoi tu n’as (ne m’as) pas prié.[57.10 La vie de ta main ; c’est-à-dire de quoi vivre par le travail de tes mains.]
11 Qui as-tu redouté, qui as-tu craint pour me mentir (après que tu as menti), pour m’effacer de ta mémoire, pour ne pas rentrer dans ton cœur ? Parce que je me suis tu et que je semblais ne pas voir, tu m’as oublié.[57.11 Que tu m’as oublié ; littéralement et tu, etc. Ici, comme en bien d’autres passages, la particule et ne sert qu’à marquer l’apodose.]
12 Je vais proclamer ta justice, et tes œuvres ne te serviront de rien.
13 Quand tu crieras, que (qu’ils te délivrent) tous ceux que tu as assemblés te délivrent ! Le (et un) vent les emportera tous, un souffle (une brise) les enlèvera. Mais celui qui a confiance en moi aura la terre pour héritage et possédera ma montagne sainte.

Promesses de paix et de guérison

14 Et je dirai : Faites place, laissez le chemin libre, détournez-vous du sentier, ôtez les obstacles de la voie de mon peuple.[57.14 Voir Isaïe, 62, 10.]
15 Voici ce que dit le Très-Haut, le Dieu sublime, qui habite l’éternité, dont le nom est saint, qui réside dans le (un) lieu saint et (très) élevé, et avec l’esprit (un cœur) contrit et (un esprit) humble, pour ranimer l’esprit des humbles et pour ranimer les cœurs (des) contrits.[57.15 Dit ; le complément de ce verbe ne se trouve qu’au verset 17 ; tout ce qui le suit est une longue parenthèse. ― Un lieu très élevé ; le ciel. ― Lieu saint ; le sanctuaire ou le tabernacle, ou le temple. ― Un cœur contrit, un esprit humble ; singulier pour le pluriel.]
16 Car je ne disputerai pas éternellement, et ma colère ne durera pas toujours, parce que (un) l’esprit est sorti (sortira) de moi, et que j’ai créé les âmes (créerai des souffles de vie).[57.16 Parce qu’un esprit, etc. ; allusion à ce qui est dit à Genèse, 2, 7.]
17 A cause de son avarice coupable je me suis irrité contre lui, et je l’ai frappé. Je t’ai caché ma face et je me suis indigné, et il s’en est allé vagabond sur le chemin de son cœur.[57.17 A cause, etc. ; ici commence le complément du verbe dit du verset 15. ― Son, le, te, il ; ces pronoms, ainsi que ses, les, lui, etc., du verset 18, se rapportent à peuple d’Israël ou à mon peuple, sous-entendu.]
18 J’ai vu ses voies, et je l’ai guéri ; je l’ai ramené et je l’ai consolé, lui et ceux qui (le) pleuraient avec lui.
19 J’ai créé (un fruit de lèvres,) (la) paix, qui est le fruit des lèvres ; (la) paix pour celui qui est loin et pour celui qui est près, dit le Seigneur, et je (les) l’ai guéri(s).[57.19 Un fruit de lèvres ; une parole. ― Paix ; ce mot, comme on l’a déjà vu, signifiait chez les Hébreux prospérité parfaite. ― Pour celui, etc. ; c’est-à-dire pour les Gentils et pour les Juifs, selon ce que dit saint Paul (voir Ephésiens, 2, 17) de la paix annoncée par Jésus-Christ. ― Les ; littéralement, le (eum) ; hébraïsme, pour chacun d’eux.]
20 Mais les impies sont comme une mer agitée qui ne peut se calmer, et dont les flots se soulèvent pour produire la vase (rejettent de l’écume) et le (du) limon.
21 Il n’y a pas de paix pour les impies, dit le Seigneur Dieu. [57.21 Voir Isaïe, 48, 22.]

Cette Bible est dans le domaine public.