×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  /  Esaïe 56.4     

Esaïe 56.4
Vigouroux


1 Voici ce que dit le Seigneur : Gardez l’équité (le jugement), et pratiquez la justice, car mon salut ne tardera pas à venir, et ma justice à être manifestée.[56.1-8 8e Discours : Conséquences morales et sociales de l’œuvre de la Rédemption, chapitre 56, versets 1 à 8. Personne n’est exclu désormais du royaume de Dieu : y entrera non celui qui descend d’Abraham, mais celui qui pratique la vertu, versets 1 à 8.] [56.1 Voir Sagesse, 1, 1. ― Mon salut ; le salut que je dois envoyer.]
2 (Bien)Heureux l’homme qui fait (observe) cela, et le fils de l’homme qui s’y applique(ra), qui observe le sabbat pour ne pas le violer (profaner), qui veille sur ses mains pour ne faire aucun mal.[56.2 Aucun mal (omne malum). En hébreu le mot tout signifie nul, pas un seul, lorsqu’il est joint à une négation. C’est un des nombreux hébraïsmes conservés dans la Vulgate.]
3 Que le fils de l’étranger, qui s’est attaché au Seigneur, ne dise pas : Le Seigneur me divisera et me séparera de son peuple ; et que l’eunuque ne dise pas : Je suis un arbre desséché (aride).[56.3 Qu’il ne dise en aucune manière ; littéralement et par hébraïsme, qu’il ne dise pas, disant. Comparer à Psaumes, 39, 2. ― Que l’eunuque, etc. La loi mosaïque défendait de recevoir les eunuques dans l’assemblée du Seigneur (voir Deutéronome, 23, 1).]
4 Car voici ce que le Seigneur dit aux eunuques : A ceux qui garde(ro)nt mes sabbats, qui choisiront (choisissent) ce qui me plaît, et qui persévéreront dans (observent) mon alliance,[56.4 Ceux qui gardent, etc. Ces eunuques fidèles représentent ceux dont Jésus-Christ parle dans l’Evangile, c’est-à-dire, ceux qui, pour le royaume des cieux, ont renoncé au mariage (voir Matthieu, 19, 12).]
5 je (leur) donnerai dans ma maison et dans mes murs une place, et un nom meilleur (plus avantageux) que des fils et des filles ; je leur donnerai un nom éternel, qui ne périra pas.
6 Et les fils de l’étranger qui s’attachent au Seigneur pour le servir (l’adorer), pour aimer son nom, pour être ses serviteurs, tous ceux qui observeront mes sabbats pour ne pas les profaner et qui observeront mon alliance,[56.6 Les fils, ainsi que tous, sont à l’accusatif dans le latin, comme compléments du verbe je conduirai, du verset suivant.]
7 je les amènerai sur ma montagne sainte, et je les réjouirai dans ma maison de prière ; leurs holocaustes et leurs victimes me seront agréables (offerts) sur mon autel, car ma maison sera appelée (une) maison de prière pour tous les peuples.[56.7 Voir Jérémie, 7, 11. ― Parce que ma maison, etc. Jésus-Christ applique ce passage au temple même des Juifs, qui était l’image de nos temples (voir Matthieu, 21, 13 ; Marc, 11, 17 ; Luc, 19, 46), et la figure de l’Eglise même du Sauveur qui est véritablement la maison de Dieu (voir 1 Timothée, 3, 15). ― Ma maison de prière ; littéralement et par hébraïsme, la maison de ma prière. ― Sera appelée, etc. ; autre hébraïsme, pour sera une maison, etc. Comparer à Daniel, 7, vv. 14, 27 ; Michée, 4, 7.]
8 Voici ce que dit le Seigneur Dieu, qui rassemble les dispersés d’Israël : Je lui réunirai encore ceux qui se joindront à lui.[56.8 Je réunirai, etc. Le Seigneur rassemblera non seulement Juda, mais aussi Israël, et il réunira à eux tous les étrangers qui voudront s’y joindre, comme il est dit dans les versets précédents.]

Reproches aux chefs et aux idolâtres

9 (Vous toutes) Bêtes des champs, (vous toutes) bêtes des forêts, venez (toutes) pour dévorer.[56.9-57.21 9e Discours : Conclusion. Coup d’œil sur la situation présente ; malgré ses tristesses, elle n’empêchera pas la félicité future, du chapitre 56, verset 9 au chapitre 57. Si l’avenir doit être brillant, le présent est triste. ― 1° Les pasteurs d’Israël oublient leurs devoirs. Les bêtes sauvages, c’est-à-dire les peuples étrangers, peuvent dévorer le troupeau du Seigneur sans en être empêchées par les bergers qui ne songent qu’à eux, chapitre 56, versets 9 à 12, de sorte que c’est un bonheur pour le juste, quand il peut échapper par la mort aux calamités qui allaient fondre sur lui, chapitre 57, versets 1 et 2. ― 2° Le peuple n’est pas moins coupable que ses chefs ; il se livre au culte infâme et cruel des faux dieux, versets 3 à 10 ; ce qui lui attirera de nouveaux châtiments, versets 11 à 13. ― 3° Quant aux justes ou aux pénitents, Dieu les sauvera ; après avoir fait expier aux siens leurs péchés, il les récompensera, versets 14 à 18, car il donne la paix aux justes et ne la refuse qu’aux endurcis, versets 19 à 21.]
10 Ses sentinelles sont toutes aveugles, elles sont toutes dans l’ignorance ; ce sont des chiens muets, qui ne peuvent aboyer, qui voient des choses vaines, qui dorment et aiment à rêver (les songes).
11 Et ces chiens impudents ne peuvent se rassasier ; les pasteurs eux-mêmes n’ont aucune intelligence ; chacun se détourne pour suivre sa voie ; chacun va à son avarice, depuis le plus grand jusqu’au plus petit.[56.11 Voir Jérémie, 6, 13 ; 8, 10.]
12 Venez, (disent-ils,) prenons du vin, remplissons-nous-en jusqu’à l’ivresse ; et ce (il en) sera demain comme aujourd’hui, et encore beaucoup plus.

Cette Bible est dans le domaine public.