×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Nombres 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Nombres 11
Traduction œcuménique de la Bible


Révoltes d’Israël dans le désert

Le feu de l’Éternel à Tabeéra

1 Un jour le peuple se livra à des lamentations, ce que le Seigneur entendit avec déplaisir. En les entendant le Seigneur s’enflamma de colère. Le feu du Seigneur ravagea le peuple et dévora un bout du camp.
2 Le peuple lança des cris vers Moïse qui intercéda auprès du Seigneur ; et le feu se calma.
3 On donna à cet endroit le nom de Taveéra parce que le feu du Seigneur avait ravagé les fils d’Israël.

Israël réclame de la viande

4 Il y avait parmi eux un ramassis de gens qui furent saisis de convoitise, et les fils d’Israël eux-mêmes recommencèrent à pleurer : « Qui nous donnera de la viande à manger ?
5 Nous nous rappelons le poisson que nous mangions pour rien en Égypte, les concombres, les pastèques, les poireaux, les oignons, l’ail !
6 Tandis que maintenant notre vie s’étiole ; plus rien de tout cela ! Nous ne voyons plus que la manne. »
7 La manne ressemblait à la graine de coriandre ; son aspect était celui du bdellium.
8 Le peuple se dispersait pour la ramasser ; ensuite on l’écrasait à la meule ou on la pilait dans un mortier ; on la faisait cuire dans des marmites et on en faisait des galettes. Elle avait le goût de gâteau à l’huile.
9 Lorsque la rosée se déposait sur le camp pendant la nuit, la manne s’y déposait aussi.
10 Moïse entendit le peuple qui pleurait, groupé par clans, chacun à l’entrée de sa tente. Le Seigneur s’enflamma d’une vive colère et Moïse prit mal la chose.
11 « Pourquoi, dit-il au Seigneur, veux-tu du mal à ton serviteur ? Pourquoi suis-je en disgrâce devant toi au point que tu m’imposes le fardeau de tout ce peuple ?
12 Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple ? moi qui l’ai mis au monde ? pour que tu me dises : “Porte-le sur ton cœur comme une nourrice porte un petit enfant”, et cela jusqu’au pays que tu as promis à ses pères ?
13 Où trouverais-je de la viande pour en donner à tout ce peuple qui me poursuit de ses pleurs et me dit : “Donne-nous de la viande à manger” ?
14 Je ne puis plus, à moi seul, porter tout ce peuple ; il est trop lourd pour moi.
15 Si c’est ainsi que tu me traites, fais-moi plutôt mourir — si du moins j’ai trouvé grâce à tes yeux ! Que je n’aie plus à subir mon triste sort ! »
16 Le Seigneur dit à Moïse : « Rassemble-moi soixante-dix des anciens d’Israël, des hommes dont tu sais qu’ils sont des anciens et des scribes du peuple. Tu les amèneras à la tente de la rencontre ; ils s’y présenteront avec toi.
17 J’y descendrai et je te parlerai ; je prélèverai un peu de l’esprit qui est en toi pour le mettre en eux ; ils porteront alors avec toi le fardeau du peuple, et tu ne seras plus seul à le porter.
18 Et au peuple tu diras : “Sanctifiez-vous pour demain et soyez en état de manger de la viande. Car vous avez fait entendre cette plainte au Seigneur : Qui nous donnera de la viande à manger ? Nous étions si bien en Égypte ! Le Seigneur va donc vous donner de la viande, vous allez en manger ;
19 et vous n’en mangerez pas seulement un jour ou deux, ni même cinq, dix ou vingt ;
20 mais tout un mois, jusqu’à ce qu’elle vous sorte par les narines, jusqu’à ce que vous en ayez la nausée. Tout cela parce que vous avez rejeté le Seigneur qui est au milieu de vous et parce que vous avez présenté cette plainte : Pourquoi donc sommes-nous sortis d’Égypte ?” »
21 Moïse reprit : « Il compte six cent milliers de fantassins, ce peuple au milieu duquel je me trouve ; et tu dis : “Je vais leur donner de la viande et ils auront à manger pendant tout un mois” !
22 Quand même on abattrait pour eux petit et gros bétail, cela leur suffirait-il ? Tous les poissons de la mer, si on pouvait les pêcher pour eux, leur suffiraient-ils ? »
23 Le Seigneur dit à Moïse : « Le bras du Seigneur serait-il si court ? Tu vas voir maintenant si ma parole se réalise ou non pour toi. »
24 Moïse sortit de la tente et rapporta au peuple les paroles du Seigneur ; il rassembla soixante-dix des anciens du peuple qu’il plaça autour de la tente.
25 Le Seigneur descendit dans la nuée et lui parla ; il préleva un peu de l’esprit qui était en Moïse pour le donner aux soixante-dix anciens. Dès que l’esprit se posa sur eux, ils se mirent à prophétiser, mais ils ne continuèrent pas.
26 Deux hommes étaient restés dans le camp ; ils s’appelaient l’un Eldad, l’autre Médad ; l’esprit se posa sur eux — ils étaient en effet sur la liste, mais ils n’étaient pas sortis pour aller à la tente — et ils prophétisèrent dans le camp.
27 Un garçon courut avertir Moïse : « Eldad et Médad sont en train de prophétiser dans le camp ! »
28 Josué, fils de Noun, qui était l’auxiliaire de Moïse depuis sa jeunesse, intervint : « Moïse, mon seigneur, arrête-les ! »
29 Moïse répliqua : « Serais-tu jaloux pour moi ? Si seulement tout le peuple du Seigneur devenait un peuple de prophètes sur qui le Seigneur aurait mis son esprit ! »
30 Moïse se retira dans le camp ainsi que les anciens d’Israël.
31 Un vent envoyé par le Seigneur se leva ; de la mer, il amena des cailles qu’il abattit sur le camp et tout autour, sur une distance d’un jour de marche de chaque côté du camp ; elles couvraient le sol sur deux coudées d’épaisseur.
32 Le peuple fut debout tout ce jour-là, toute la nuit et tout le lendemain pour ramasser les cailles. Celui qui en ramassa le moins en eut dix homers. Ils les étalèrent partout tout autour du camp.
33 La viande était encore entre leurs dents, ils n’avaient pas fini de la mâcher, que le Seigneur s’enflamma de colère contre le peuple et lui porta un coup très fort.
34 On donna à cet endroit le nom de Qivroth-Taawa — Tombes de la Convoitise ; car c’est là qu’on enterra la foule de ceux qui avaient été saisis de convoitise.
35 De Qivroth-Taawa, le peuple partit pour Hacéroth. Ils étaient à Hacéroth

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988