Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Zacharie 1.10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Zacharie 1.10
Bible du Semeur


Le livre des visions

L’alliance reste établie : Revenez à moi

1 Au huitième mois de la deuxième année du règne de Darius, l’Éternel adressa la parole à Zacharie, fils de Barachie et petit-fils d’Iddo, le prophète, en ces termes :
2 - L’Éternel s’est violemment irrité contre vos pères.
3 Dis à ce peuple : « Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes : Revenez à moi, dit le Seigneur des armées célestes, et je reviendrai à vous, a dit le Seigneur des armées célestes.
4 Ne faites pas comme vos ancêtres, que les prophètes d’autrefois ont exhortés en leur disant : “Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes : Abandonnez votre mauvaise conduite et renoncez à vos mauvaises actions.” Mais vos ancêtres n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté attention à mes paroles, l’Éternel le déclare.
5 Vos ancêtres où sont-ils à présent ? Et les prophètes, sont-ils toujours en vie ?
6 Or mes paroles et mes lois que j’avais ordonné à mes serviteurs les prophètes de leur transmettre, n’ont-elles pas atteint vos pères ? Alors ils ont changé d’attitude et ils ont reconnu : “Oui, le Seigneur des armées célestes nous a traités comme il avait résolu de le faire, comme le méritaient notre conduite et nos actes.” »

Les huit visions nocturnes

Les quatre cavaliers

7 La deuxième année du règne de Darius, au vingt-quatrième jour du onzième mois, le mois de Chebath, la parole de l’Éternel fut adressée à Zacharie le prophète, fils de Barachie et petit-fils d’Iddo.
8 Cette nuit j’ai vu, dans une vision, un cavalier monté sur un cheval roux. Il se tenait parmi les myrtes dans les profondeurs, et derrière lui, il y avait d’autres chevaux : des roux, des gris-verts et des blancs.
9 Je demandai alors : - Mon Seigneur, que représentent ces chevaux ? L’ange qui me parlait répondit : - Je vais te montrer ce qu’ils représentent.
10 Et l’homme qui se tenait parmi les myrtes intervint en disant : - Ce sont les coursiers que l’Éternel a envoyés pour parcourir la terre.
11 Alors les cavaliers s’adressèrent à l’ange de l’Éternel qui se tenait parmi les myrtes, et lui firent ce rapport : - Nous venons de parcourir la terre et nous avons constaté qu’elle est toute tranquille et calme.
12 Là-dessus, l’ange de l’Éternel s’exclama : - Seigneur des armées célestes, voilà soixante-dix ans que tu es irrité contre Jérusalem et contre les villes de Juda. Jusques à quand tarderas-tu à les prendre en pitié ?
13 Alors l’Éternel répondit à l’ange qui me parlait par des paroles bienveillantes et des paroles de consolation.
14 L’ange qui me parlait me dit : - Proclame ces paroles : « Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes : J’éprouve pour Jérusalem et pour Sion un amour passionné.
15 Et je suis saisi d’une violente indignation contre les nations qui vivent dans la tranquillité. Car je n’étais qu’un peu irrité contre mon peuple, mais elles, elles ont accru son malheur.
16 C’est pourquoi voici ce que dit l’Éternel : Je me tourne vers Jérusalem avec compassion. Mon Temple y sera rebâti - le Seigneur des armées célestes le déclare - et l’on étendra le cordeau d’arpenteur sur Jérusalem. »
17 Proclame encore ce message : « Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes : Mes villes déborderont de nouveau de prospérité, l’Éternel consolera de nouveau Sion et choisira de nouveau Jérusalem. »

Texte de la Version Semeur
Copyright © Société Biblique Internationale. Tous droits réservés.