×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 57     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 57
Lemaistre de Sacy


1 Le juste périt, et personne n’y fait réflexion en lui-même : les hommes de piété sont retirés de ce monde , parce qu’il n’y a personne qui ait de l’intelligence : car le juste a été enlevé pour être délivre des maux de ce siècle .
2 Que la paix vienne enfin . Que celui qui a marché dans un cœur droit, se repose dans son lit.
3 Venez ici, vous autres, enfants d’une devineresse, race d’un homme adultère et d’une femme prostituée.
4 De qui vous êtes-vous joués ? contre qui avez-vous ouvert la bouche, et lancé vos langues perçantes ? N’êtes-vous pas des enfants perfides et des rejetons bâtards,
5 vous qui cherchez votre consolation dans vos dieux sous tous les arbres chargés de feuillage, qui sacrifiez vos petits enfants dans les torrents sous les roches avancées ?
6 Epouse infidèle , vous avez mis votre confiance dans les pierres du torrent ; c’est là votre partage. Vous avez répandu des liqueurs pour les honorer ; vous leur avez offert des sacrifices. Après cela mon indignation ne s’allumera-t-elle pas ?
7 Vous avez mis votre lit sur une montagne haute et élevée, et vous y avez monté pour y immoler des hosties.
8 Vous avez placé derrière votre porte, derrière ses poteaux, vos monuments sacriléges ; et même jusqu’auprès de moi, vous n’avez pas rougi de vous découvrir ; vous avez reçu les adultères, vous avez agrandi votre lit ; vous avez fait une alliance avec eux, et vous avez aimé leur couche honteuse sans vous en cacher.
9 Vous vous êtes parfumée pour plaire au roi ; vous avez recherché toutes sortes de senteurs. Vous avez envoyé vos ambassadeurs bien loin, et vous vous êtes abaissée jusqu’à l’enfer.
10 Vous vous êtes fatiguée dans la multiplicité de vos voies ; et vous n’avez point dit : Demeurons en repos. Vous avez trouvé de quoi vivre par le travail de vos mains : c’est pourquoi vous ne vous êtes point mise en peine de me prier.
11 Qui avez-vous appréhendé ? de qui avez-vous eu peur, pour me manquer de parole, pour m’effacer de votre mémoire, sans rentrer dans votre cœur ? Vous m’avez oublié, parce que je suis demeuré dans le silence, comme si je ne vous voyais pas.
12 Je publierai devant tout le monde quelle est votre justice ; et vos œuvres ne vous serviront de rien.
13 Lorsque vous crierez dans vos maux , que tous ceux que vous avez assemblés vous délivrent : le vent les dissipera tous, ils seront emportés au moindre souffle. Mais ceux qui mettent leur confiance en moi, auront la terre pour héritage, et ils posséderont ma montagne sainte.

Promesses de paix et de guérison

14 Je dirai alors : Faites place, laissez le chemin libre, détournez-vous du sentier, ôtez de la voie de mon peuple tout ce qui peut le faire tomber.
15 Voici ce que dit le Très-Haut, le Dieu sublime qui habite dans l’éternité, dont le nom est saint : J’habite dans le lieu très-haut, dans le lieu saint, et avec l’esprit humble et le cœur brisé, pour donner la vie à ceux qui ont l’esprit humble, pour la donner à ceux qui ont le cœur contrit et brisé.
16 Car je ne disputerai pas éternellement, et ma colère ne durera pas toujours ; parce que les esprits sont sortis de moi, et c’est moi qui ai créé les âmes.
17 Mon indignation s’est émue contre mon peuple a cause de son iniquité et de son avarice, et je l’ai frappé : je me suis caché de lui dans ma colère ; il s’en est allé comme un vagabond en suivant les égarements de son cœur.
18 J’ai considéré ses voies, et je l’ai guéri ; je l’ai ramené, je l’ai consolé, lui et tous ceux qui le pleuraient.
19 J’ai produit la paix qui est le fruit de mes paroles ; je l’ai donnée à celui qui est éloigné et à celui qui est proche, dit le Seigneur, et j’ai guéri l’un et l’autre.
20 Mais les méchants sont comme une mer toujours agitée, qui ne peut se calmer, et dont les flots vont se rompre sur le rivage avec une écume sale et bourbeuse.
21 Il n’y a point de paix pour les méchants, dit le Seigneur Dieu.

Cette Bible est dans le domaine public.