×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Samuel 16     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Samuel 16
Nouvelle Bible Segond


Rencontres pendant la fuite

1 Alors que David venait de passer le sommet, Tsiba, serviteur de Mephi–Bosheth, vint à sa rencontre avec deux ânes bâtés, sur lesquels il y avait deux cents pains, cent gâteaux de raisins secs, cent de fruits d’été et une outre de vin.
2 Le roi dit à Tsiba : Que veux–tu faire de cela ? Tsiba répondit : Les ânes serviront de montures à la maison du roi, le pain et les fruits d’été seront pour nourrir les jeunes gens et le vin pour désaltérer ceux qui seront épuisés dans le désert.
3 Le roi dit : Où est le fils de ton maître ? Tsiba répondit au roi : Il est resté à Jérusalem, car il a dit : Aujourd’hui la maison d’Israël me rendra le royaume de mon père.
4 Le roi dit à Tsiba : Tout ce qui appartenait à Mephi–Bosheth t’appartient. Tsiba dit : Je me prosterne ! Que je trouve toujours grâce à tes yeux, ô roi, mon seigneur !
5 Le roi David était arrivé jusqu’à Bahourim. De là sortit un homme du clan de la maison de Saül, nommé Shiméi, fils de Guéra. Il s’avança en prononçant des malédictions.
6 Il jeta des pierres sur David et sur tous les gens du roi David, tandis que tout le peuple et tous les guerriers étaient à la droite et à la gauche de celui–ci.
7 Shiméi parlait ainsi en le maudissant : Dehors, dehors, sanguinaire, homme sans morale !
8 Le SEIGNEUR fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül, à la place de qui tu es devenu roi ; le SEIGNEUR a confié la royauté à Absalom, ton fils ; tu l’as mérité, ton malheur, car tu es un homme sanguinaire !
9 Alors Abishaï, fils de Tserouya, dit au roi : Pourquoi ce chien mort te maudit–il, ô roi, mon seigneur ? Laisse–moi aller lui couper la tête, je t’en prie !
10 Mais le roi dit : Pourquoi vous mêlez–vous de mes affaires, fils de Tserouya ? S’il maudit, c’est que le SEIGNEUR lui a dit : « Maudis David ! » Qui donc peut lui dire : « Pourquoi agis–tu ainsi ? »
11 David dit à Abishaï et à tous ses gens : Mon propre fils, qui est sorti de moi, en veut à ma vie ; à plus forte raison ce Benjaminite ! Laissez–le et qu’il maudisse, car le SEIGNEUR le lui a dit.
12 Peut–être le SEIGNEUR regardera–t–il ma peine ; peut–être le SEIGNEUR me fera–t–il du bien à la place de la malédiction qu’il prononce en ce jour.
13 David et ses hommes continuèrent leur chemin ; Shiméi marchait sur le flanc de la montagne, parallèlement à lui ; en marchant, il maudissait, il jetait des pierres contre lui, il faisait voler la poussière.
14 Le roi et tout le peuple qui était avec lui arrivèrent épuisés ; là ils purent reprendre haleine.

Absalom à Jérusalem

15 Absalom et tout le peuple, les hommes d’Israël, étaient entrés dans Jérusalem ; et Ahitophel était avec lui.
16 Lorsque Houshaï, l’Arkite, l’ami de David, fut arrivé auprès d’Absalom, il lui dit : Vive le roi ! Vive le roi !
17 Et Absalom dit à Houshaï : C’est là toute la fidélité que tu montres envers ton ami ! Pourquoi n’es–tu donc pas allé avec ton ami ?
18 Houshaï répondit à Absalom : Non ! J’appartiendrai à celui qu’ont choisi le SEIGNEUR, tout ce peuple, tous les hommes d’Israël ; c’est avec lui que je veux rester.
19 Deuxièmement, qui pourrais–je servir ? N’est–ce pas son fils ? Comme j’ai servi ton père, ainsi je te servirai.
20 Absalom dit à Ahitophel : Tenez conseil sur ce que nous devons faire.
21 Et Ahitophel dit à Absalom : Va avec les concubines que ton père a laissées pour garder le palais ; ainsi tout Israël apprendra que tu t’es rendu odieux à ton père, et tous ceux qui sont avec toi prendront courage.
22 On dressa une tente sur le toit en terrasse pour Absalom, et Absalom alla avec les concubines de son père, sous les yeux de tout Israël.
23 Les conseils d’Ahitophel, en ces jours–là, avaient autant d’autorité qu’une parole de Dieu. Il en était ainsi de tous les conseils d’Ahitophel, soit pour David, soit pour Absalom.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.