×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)  / 2 Corinthiens 10.6  / strong 1556     

2 Corinthiens 10.6
Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)


Défense de l’apostolat de Paul

Faiblesse et autorité de Paul

1 Moi Paul, je vous prie, par la douceur et la bonté de Christ,-moi, humble d’apparence quand je suis au milieu de vous, et plein de hardiesse à votre égard quand je suis éloigné,-
2 je vous prie, lorsque je serai présent, de ne pas me forcer à recourir avec assurance à cette hardiesse, dont je me propose d’user contre quelques-uns qui nous regardent comme marchant selon la chair.
3 Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair.
4 Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.
5 Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.
6 Nous sommes prêts aussi à punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète.
7 Vous regardez à l’apparence ! Si quelqu’un se persuade qu’il est de Christ, qu’il se dise bien en lui-même que, comme il est de Christ, nous aussi nous sommes de Christ.
8 Et quand même je me glorifierais un peu trop de l’autorité que le Seigneur nous a donnée pour votre édification et non pour votre destruction, je ne saurais en avoir honte,
9 afin que je ne paraisse pas vouloir vous intimider par mes lettres.
10 Car, dit-on, ses lettres sont sévères et fortes ; mais, présent en personne, il est faible, et sa parole est méprisable.
11 Que celui qui parle de la sorte considère que tels nous sommes en paroles dans nos lettres, étant absents, tels aussi nous sommes dans nos actes, étant présents.
12 Nous n’osons pas nous égaler ou nous comparer à quelques-uns de ceux qui se recommandent eux-mêmes. Mais, en se mesurant à leur propre mesure et en se comparant à eux-mêmes, ils manquent d’intelligence.
13 Pour nous, nous ne voulons pas nous glorifier hors de toute mesure ; nous prendrons , au contraire, pour mesure les limites du partage que Dieu nous a assigné, de manière à nous faire venir aussi jusqu’à vous.
14 Nous ne dépassons point nos limites, comme si nous n’étions pas venus jusqu’à vous ; car c’est bien jusqu’à vous que nous sommes arrivés avec l’Evangile de Christ.
15 Ce n’est pas hors de toute mesure, ce n’est pas des travaux d’autrui, que nous nous glorifions ; mais c’est avec l’espérance, si votre foi augmente, de grandir encore d’avantage parmi vous, selon les limites qui nous sont assignées,
16 et d’annoncer l’Evangile au delà de chez vous, sans nous glorifier de ce qui a été fait dans les limites assignées à d’autres.
17 Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.
18 Car ce n’est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé , c’est celui que le Seigneur recommande.

Code strong pour « ekdikeo »

Strong numéro :1556 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
ἐκδικέω

Vient de 1558

Mot translittéré Entrée du TDNT

ekdikeo

2:442,215

Prononciation phonétique Type de mot

(ek-dik-eh’-o)   

Verbe

Définition :
  1. revendiquer son droit, faire sa justice.
    1. protéger, défendre une personne contre une autre.
  2. venger quelque chose.
    1. punir une personne pour une chose.
Traduit dans la Louis Segond 1910 par :

justice, faire justice, se venger, punir, tirer vengeance, venger ; 6

Concordance :

Luc 18.3
Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire : Fais-moi justice 1556 de ma partie adverse.

Luc 18.5
néanmoins, parce que cette veuve m ’importune , je lui ferai justice 1556, afin qu ’elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête .

Romains 12.19
Ne vous vengez 1556 point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir  la colère ; car il est écrit : À moi la vengeance, à moi la rétribution  , dit le Seigneur.

2 Corinthiens 10.6
Nous sommes prêts aussi à punir 1556 toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète .

Apocalypse 6.10
Ils crièrent d’une voix forte, en disant : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger , et à tirer vengeance 1556 de notre sang sur les habitants de la terre ?

Apocalypse 19.2
parce que ses jugements sont véritables et justes ; car il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son impudicité, et il a vengé 1556 le sang de ses serviteurs en le redemandant de sa main.


Cette Bible est dans le domaine public.