×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 12     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 12
Segond « Colombe »


Perplexité de Jérémie et réponse de Dieu

1 Tu es trop juste, Éternel, pour que j’entre en procès avec toi ;
Je veux néanmoins te parler sur tes jugements :
Pourquoi la voie des méchants est-elle une réussite ?
Pourquoi vivent-ils tous tranquillement,
Les traîtres qui trahissent ?
2 Tu les as plantés,
Ils ont même pris racine,
Ils progressent,
Ils portent du fruit ;
Tu es tout près dans leur bouche,
Mais loin des profondeurs de leur être.
3 Et toi, Éternel, tu me connais,
Tu me vois, tu sondes mon cœur auprès de toi.
Enlève-les comme des brebis pour l’abattoir
Et consacre-les pour le jour de la tuerie !
4 Jusques à quand le pays sera-t-il dans le deuil,
Et l’herbe de toute la campagne sera-t-elle desséchée ?
À cause de la méchanceté de ses habitants,
Les bêtes et les oiseaux disparaissent,
Car ils ont dit :
Il ne peut prévoir notre avenir !
5 Si tu cours avec des piétons
Et qu’ils te fatiguent,
Comment pourras-tu lutter avec des chevaux ?
Et si tu n’es en sécurité
Que dans un pays paisible,
Que feras-tu lors de la crue du Jourdain ?
6 Car tes frères eux-mêmes aussi
Et la maison de ton père te trahissent,
Ils crient eux-mêmes aussi à pleine voix derrière toi.
Ne les crois pas,
Quand ils auront de bonnes paroles pour toi.
7 J’ai abandonné ma maison,
J’ai délaissé mon héritage,
J’ai livré aux mains de mes ennemis
Celle que chérit mon âme.
8 Mon héritage a été pour moi comme un lion dans la forêt,
Il a contre moi donné de la voix ;
C’est pourquoi je l’ai pris en haine.
9 Mon héritage est-il donc pour moi un oiseau de proie taché de sang ?
Les oiseaux de proie sont-ils autour de lui ?
Allez, rassemblez tous les animaux des champs,
Faites-les venir à la curée !
10 De nombreux bergers ravagent ma vigne,
Ils foulent mon champ ;
Ils réduisent le champ de mes délices
En un désert, en une désolation.
11 On en a fait une désolation ;
Il est en deuil,
Il est désolé devant moi.
Tout le pays est désolé,
Car nul ne prend (la chose) à cœur.
12 Sur toutes les crêtes du désert
Arrivent les dévastateurs,
Car l’épée de l’Éternel
Dévore le pays d’un bout à l’autre ;
Il n’y a de paix pour aucun homme.
13 Ils ont semé du froment
Et ils moissonnent des chardons,
Ils se sont donné du mal sans profit.
Ayez honte de vos récoltes
Par suite de la colère ardente de l’Éternel.
14 Ainsi parle l’Éternel
Contre tous mes mauvais voisins,
Qui touchent à l’héritage
Que j’ai donné en partage à mon peuple, à Israël :
Voici ! Je les arracherai de leur sol
Et j’arracherai la maison de Juda du milieu d’eux.
15 Mais après que je les aurai arrachés,
J’aurai de nouveau compassion d’eux,
Et je les ferai retourner
Chacun dans son héritage,
Chacun dans son pays.
16 Et s’ils apprennent les voies de mon peuple,
S’ils font serment par mon nom :
L’Éternel est vivant !
Comme ils ont enseigné à mon peuple
À faire serment par Baal,
Alors ils seront établis
Au milieu de mon peuple.
17 Mais s’ils n’écoutent rien,
J’arracherai une telle nation,
Je l’arracherai, je la ferai périr,
— Oracle de l’Éternel.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.