×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 56     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 56
Segond « Colombe »


1 Ainsi parle l’Éternel :
Observez le droit
Et pratiquez la justice ;
Car mon salut est sur le point d’arriver
Et ma justice de se révéler.
2 Heureux l’homme qui fait cela,
Et le fils d’Adam qui y demeure ferme,
Gardant le sabbat,
Pour ne pas le profaner,
Et gardant sa main de toute œuvre mauvaise !
3 Que l’étranger qui s’attache à l’Éternel ne dise pas :
L’Éternel me séparera sûrement de son peuple !
Et que l’eunuque ne dise pas :
Je ne suis qu’un arbre sec !
4 Car ainsi parle l’Éternel
Aux eunuques qui garderont mes sabbats,
Qui choisiront ce qui m’est agréable
Et qui demeureront fermes dans mon alliance,
5 Je leur donnerai dans ma maison
Et dans mes murs un monument et un renom
Préférables à des fils et à des filles ;
Je leur donnerai un nom éternel
Qui ne sera jamais retranché.
6 Et les étrangers qui s’attacheront
À l’Éternel pour le servir,
Pour aimer le nom de l’Éternel,
Pour être ses serviteurs,
Tous ceux qui garderont le sabbat,
Pour ne pas le profaner,
Et qui demeureront fermes dans mon alliance,
7 Je les amènerai sur ma montagne sainte
Et je les réjouirai dans ma Maison de prière ;
Leurs holocaustes et leurs sacrifices
Seront agréés sur mon autel ;
Car ma Maison sera appelée une Maison de prière
Pour tous les peuples.
8 Oracle du Seigneur, l’Éternel,
Lui qui rassemble les bannis d’Israël :
J’en rassemblerai d’autres
Avec les siens (déjà) rassemblés.

Reproches aux chefs et aux idolâtres

9 Vous tous, animaux des champs,
Venez pour manger,
Vous tous, animaux de la forêt !
10 Ses guetteurs sont tous aveugles,
Ils ne reconnaissent rien ;
Ce sont tous de chiens muets,
Incapables d’aboyer ;
Ils ont des rêveries,
Se tiennent couchés,
Aiment à sommeiller.
11 Et ce sont des chiens voraces,
Qui ne savent pas se rassasier.
Ce sont des bergers
Qui ne savent rien comprendre :
Tous suivent leur propre voie,
Chacun selon son intérêt, exclusivement :
12 Venez, je vais chercher du vin,
Et nous nous enivrerons de liqueurs fortes !
Nous en ferons autant demain :
Il en reste en grande abondance !

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.